Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
  AIR DEVILS
 
 
Année : 1938
Pays : Etats-Unis
Genre : aventures
Durée : 58 min.
Noir et blanc

Directeur: John RAWLINS
Scénario : Harold BUCKLEY

Acteurs principaux :
Larry J. BLAKE (John P. 'Horseshoe' Donovan), Dick PURCELL (Percy 'Slats' Harrington), Beryl WALLACE (Marcia Bradford), Mamo CLARK (Lolano), Charles BROKAW (Tom Mordant), Minerva URECAL (Margaret Price), Forbes MURRAY (Capitaine Hawthorne), Paul SUTTON (Holo), LeRoy MASON (Robert Walker), Al KIKUME (Don Kahano), Michael VISAROFF (le President), Billy WAYNE (Sergent Jennings).
 
Photographie : Harry NEUMANN
Producteur : Trem CARR
Compagnie productrice : Universal pictures
 

Avions :
-Travel Air D4000 s/n 1379, NC477N
-Stearman C3B c/n 190, NC6491
-Keystone B-4/6 Panther (images d'archives)
-Curtiss B2 Condor

 
Notre avis :
 
Ce petit film de série B totalement anodin, ouvre sur un prologue nous indiquant que les îles du Pacifique sont "protégées et sécurisées par des policiers qui sont d'anciens militaires de l'Armée, de l'US Navy ou du corps des Marines qui ont succombé au charme des mers du Sud"... L'action se passe du l'île fictive de "Taro Pago", facilement identifiable à Pago-Pago, situé sur l'île de Tutuila, dans les Samoa occidentales, un territoire toujours sous juridiction américaine. Rappelons que la présence américaine y remonte à la fin du XIX° siècle, l'US Navy ayant "négocié" avec les chefs locaux des droits de cession de certains atterrages pour y installer des dépôts de charbon sur la route maritime reliant les Etats-Unis à l'Australie. Après la guerre de 14-18, les Samoa devinrent un protectorat de la SDN confié à la Nouvelle Zélande et aux USA qui reçurent la partie occidentale. Pago-Pago devint alors une vraie base navale. La cohabitation entre les Samoans et les Américains n'alla pas toujours sans mal et ce film fait allusion au mouvement Mau, initié par des métis élevés à l'école occidentale, qui, dans les années vingt, essayèrent de s'opposer au colonisateur. En 1940, le film "Isle of destiny" se passera sur l'île de "Palo Pango", autre avatar de Pago-Pago.


Les pilotes des Marines John "Horseshoe" Donovan et Percy "Slats" Harrington sont de bons amis, mais ils ne peuvent s'empêcher de se jouer mutuellement des tours, ce qui leur vaut parfois d'être alternativement dégradés de sergent à simple soldat ! Ils sont en poste sur île de Taro Pago, dans les mers du sud et ils apprécient le climat et l'ambiance de ce petit paradis. Les deux tombent amoureux de Marcia Bradford et rivalisent pour attirer son attention. L'armée américaine projette de construire un terrain d'aviation sur l'île. Ce projet est combattu par des natifs de l'île, soutenus secrètement par un riche traitant, Kahano, qui est en réalité un agent étranger. Les indigènes parviennent à incendier le matériel réuni pour la construction du terrain, à quelque distance de Taro Pago. Le capitaine de la garnison décide d'envoyer des soldats pour garder le futur chantier. Marcia accompagne les militaires qui tombent dans une embuscade. Dès qu'ils en sont avertis, Horseshoe et Slats prennent aussitôt un avion et se parachutent au dessus des combattants pour venir au secours de Marcia, mais Horseshoe est fait prisonnier quand il atterrit. C'est à ce moment que des bombardiers surviennent à point nommé pour disperser les assaillants. Les soldats venus de Taro Pago arrivent enfin. Marcia se jette dans les bras de son fiancé, un ingénieur en charge des travaux du terrain d'aviation. Horseshoe et Slats réalisent, enfin, qu'elle ne leur a jamais prêté attention ! Ils sont décorés pour bravoure par le gouverneur de l'île et peuvent reprendre leurs querelles amicales.


Dans le film, on parle d'études préliminaires à la construction d'un terrain d'aviation militaire, dont les travaux ne commencèrent, effectivement, à Tafuna, qu'à la fin de 1941 et ne furent achevés qu'en mars 1942. Les Japonais n'avaient pas attendu autant pour construire des pistes sur la plupart des îles qu'ils contrôlaient….

Ce film ne mérite pas son titre, car ces "diables de l'air" passent plus de temps au sol à se quereller et à se créer des ennuis, qu'à piloter (une minute trente de scènes aériennes en tout).


 

Les avions du film :

Ce film au budget restreint ne brille pas par ses scènes aériennes. "Slats" pilote au début du film un Travel Air D4000 (s/n 1379, NC477N) issu d'un document filmé, qui devient à l'atterrissage, un Stearman C3B (c/n 190, NC6491) tout blanc, le seul avion employé par le tournage…. Ce Stearman était déjà apparu dans "Riding on air" (1936) et on le retrouvera dans "
Mystery plane" (1939), un titre qui lui convenait parfaitement, dans la mesure où l'on n'a pu trouver aucune information sur lui. …Le Travel Air NC477N vole toujours aux USA.

Les insurgés sont bombardés à la fin du film, par des bombardiers venus d'on ne sait où (Pearl Harbour est à 4500 km…). Sur des extraits de documentaires on voit des Keystone B-4/6 Panther, mais surtout des Curtiss B2 Condor. Ces antiquités n'étaient plus en service en 1938, le dernier Condor ayant été retiré des escadrilles en 1934.


 

Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.fr


 
AIRDEVILS.jpg


 
Associated keywords

Creation date : 13/05/2011 : 07:14
Last update : 28/07/2012 : 08:50
Category : - Films
Page read 4150 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!