Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 147 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

THE PHANTOM FLYER
 


Année : 1928
Pays : Etats-Unis
Durée : 52 min.
Genre : western
Noir et blanc
Film muet

Réalisateur : Bruce M. MITCHELL
Scénario : Gardner BRADFORD, Bruce M. MITCHELL

Acteurs principaux :
Al WILSON (Dick Stanton), Lillian GILMORE (Mary Crandall), Buck CONNORS (James Crandall), Billy 'Red' JONES (Nick Crandall) ,Don FULLER (Slim Decker), Myrtis CRINLEYI (Isabella Pipp, la cuisinière).

Photographie : William S. ADAMS
Compagnie productrice : Universal pictures
 
Avions :
-Curtiss JN-4 Jenny


Notre avis :

Au début des années 20, le pilote cascadeur Al Wilson, après avoir été un temps sous contrat d'Universal, fonda sa propre compagnie de production et réalisa une série d'air thrillers dont il écrivait le scénario, exécutait les cascades, tout en jouant le personnage principal. Il sortit ainsi "The air hawk" (1924), suivi par "The cloud rider" (1925), "Flyin' thru" (1925) et "Flying Mail" (1926). Le script était toujours le même, Wilson était un  pilote appartenant à l'air patrol ou la poste aérienne et sauvait une jeune femme en danger, ou tout autre personne, des griffes des méchants. En 1928, ce genre de films commençait à lasser la critique, Wilson étant en outre plus apprécié pour ses talents de pilote que d'acteur... Les studios Universal constataient cependant qu'ils rapportaient encore beaucoup d'argent; c'est ainsi que Wilson apparut dans quatre autres films, jusqu'en 1929. Comme beaucoup d'autres stuntmen, la chance le quitta en septembre 1932, au cours des National Air Races de Cleveland, alors qu'aux commandes d'un Curtiss Pusher, il simulait un combat avec un autogire. Seuls deux films de lui subsistent aujourd'hui.


Dans "The phantom flyer", Al Wilson joue le rôle de Dick Stanton, un pilote de la police des frontières. Il vient au secours de Mary Crandall, poursuivie par des bandits qui s'en prennent au bétail de son père, John. Ce dernier a un problème avec sa voisine, Julia Hart, qui refuse à ses troupeaux l'accès de ses points d'eau. Dick apprend à Mary à piloter. Joe Calvert, le contremaitre de Julia Hart, cherche à atteindre son père à travers elle; il sabote son avion qui perd une roue. Dick vole à son secours avec un autre avion et remplace la roue en plein vol. Quand Joe blesse le jeune frère de Mary, Stanton va chercher un docteur avec son avion. Un peu plus tard, Joe et sa bande envahissent le ranch de Crandall, la nuit, et le forcent à signer un acte de vente. Puis Calvert emmène Mary, qu'il désire épouser. Stanton décolle avec son mécanicien Slim et saute dans l'avion de Calvert qu'il précipite dans le vide, après une âpre bagarre sur l'aile. De retour au sol, Mary embrasse son sauveur.

Dans ce petit western rapidement tourné, on trouve un éventail de cascades, mises au point par Al Wilson et que l'on avait déjà vues dans des films précédents. Ce film en présente plusieurs qui sont de grands classiques. Elles sont effectuées par Al Wilson et ses camarades qui comptaient parmi les meilleurs stuntmen d'Hollywood, notamment Franck Tomick, Frank Clark et Art Goebel. Dans ce film, accroché à une échelle de corde, il enlève Mary au passage, alors qu'elle chevauche un cheval lancé au triple galop; plus tard, il passe d'une moto à un avion, et passe d'un avion à un autre qui vient de perdre une roue. Cette dernière cascade est basée sur un accident qui arriva à un avion-caméra, lors d'un tournage. Al Johnson et Frank Clarke avaient secouru l'avion, en l'air, avec une roue qu'un troisième avion avait apportée. Ils mirent ainsi au point une cascade qu'ils rééditèrent pour le cinéma, mais avec deux avions seulement, comme ici. Al Wilson, la roue attachée sur son dos, s'accroche à l'avion piloté par Franck Tomick qui le survole. Cette cascade figurait déjà dans "The cloud rider" (1925). La bagarre finale sur l'aile est une autre cascade classique que l'on trouvait dans "The fighting american" de Tom Forman (1924).

 

Les avions du film :

Le tournage utilisa deux Curtiss JN-4 Jenny, l'avion favori des cascadeurs, avec tous ses mats et haubans, qui permettaient de circuler (à peu près) confortablement sur ses ailes. Deux mats inclinés ont été rajoutés au bout de chaque aile afin de permettre à un homme de s'y tenir, pour passer d'un avion à un autre.

On voit un autre Jenny avec des marques de nationalité anciennes (des cocardes valables de février 1918 à août 1919...), devant un hangar du 94th Aero squadron, la célèbre escadrille à l'insigne du "Hat in the ring". Créée en 1917, elle s'appelait, depuis 1923, le 94th Pursuit squadron.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com
 


 
PHANTOMFLYER.jpg
 
Mots-clés associés

Date de création : 25/11/2011 : 09:55
Dernière modification : 25/11/2011 : 09:55
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 3808 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !