Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

ACE DRUMMOND



Année : 1936
Pays : Etats-Unis
Genre : aventures
Durée : 13 épisodes de 19 min. environ
Noir et blanc

Réalisateur : Ford BEEBE, Clifford SMITH
Scénario : Wyndham GITTENS, Norman S. HALL

Acteurs principaux :
John KING (Ace Drummond), Jean ROGERS (Peggy Trainor), Noah BEERY Jr. (Jerry), Guy Bates POST (Le Grand Lama), James B. LEONG (Henry Kee), Lon CHANEY Jr. (Henchman Ivan), Jackie MORROW (Billy Meredith), Selmer JACKSON (William Meredith Sr.), Chester GAN (Kai-Chek).

Photographie :Richard FRYER
Producteur : Ben KOENIG, Barney A. SARECKY
Compagnie productrice : Universal pictures
 
Avions:
-Stearman C3B  c/n 190, NC6491
-Stearman C3B  c/n 110, NC4099
-Curtiss Fledgling  c/n 69, N465K
-Fairchild 71  c/n 675, NC2K
-Travel Air 4000
-Curtiss Gulfhawk
-Catron & Fisk CF.13 c/n CF-13, NC3404
-Douglas M2
-Travel Air 16K c/n 200, NC446W
-Waco 10-T
-Waco QCF
-Fleet 2 NC792V
-Waco 10.
-Martin 130
-Sikorsky S-42
-Waco GXE  c/n 2036, NC939H
-Bach 3-CT-8

 
Notre avis :

"Ace Drummond" est une des premières séries du cinéma parlant, faite en treize épisodes. Elle est basée sur la bande dessinée du même nom, illustrée par Clayton Knight et écrite par Eddie Rickenbacker, l'as américain de la première guerre mondiale. Il suivait en cela l'exemple du capitaine W.E. Johns, un pilote de la RAF qui avait créé, dès 1932, le célèbre Biggles. Le héros de Rickenbacker, "Ace Drummond", était censé revivre les exploits (supposés) de son créateur. Le feuilleton parut dans les journaux entre 1935 et 1940.

Au cinéma, le capitaine Eddie Rickenbacker apparaît, en canotier, dans le générique de chaque épisode, avec les épithètes d"As des as, vénéré de l'Amérique", de "modèle des jeunes aviateurs du monde entier". Rien que çà ! Puis, le résumé de l'épisode précédent est présenté sous la forme d'une bande dessinée. Ce procédé plut au public et Universal l'utilisa dans de séries suivantes.

"Ace Drummond" bénéficia de la publicité que lui fit la grande Amelia Earhart en venant assister au tournage du second épisode, dans la vallée de San Fernando. Le héros du feuilleton, John King, était un ancien chanteur et dans plusieurs épisodes, sans qu'on s'y attende, il pousse la chansonnette, toujours la même : "Give me a ship and a song"…. C'était l'époque où les cowboys chantant sévissaient sur les écrans et la production s'est cru obligée de faire du principal acteur, un aviateur chantant, une espèce tout aussi redoutable que le cowboy….


Ace Drummond est un "G-man" de l'air, ayant son bureau à Washington DC. Il est envoyé en Mongolie pour trouver pourquoi un mystérieux malfaiteur, appelé le "Dragon", s'oppose à la création d'une ligne aérienne par la compagnie "International Airways" basée sur l'aéroport de Bai Tal. Ace y rencontre Peggy Trainor qui est à la recherche de son père, un archéologue qui a disparu dans la région. Ils unissent leurs efforts pour résoudre ces problèmes. En fait, il semblerait que les deux affaires soient liées. Le Dr Trainor aurait découvert une mine de jade dans une montagne de la région et le Dragon pense qu'une présence étrangère l'empêcherait de mettre la main sur la mine. Il a inventé une sorte de rayon de la mort avec lequel il abat les avions des International Airways. Trainor est effectivement retenu prisonnier par les hommes du Dragon qui essaient de le forcer à leur dire où est située la mine. Ace Drummond est aidé dans sa tâche par son ami, le mécanicien Jerry et le jeune Billy, le fils du directeur de la compagnie aérienne. Au monastère, proche du terrain, il peut compter aussi sur le Grand Lama, un homme d'une grande probité. Après de nombreuses poursuites en voiture, des combats aériens, des bagarres, des kidnappings, Ace Drummond retrouvera le père de Peggy. Le Dragon sera plus dur à démasquer et Ace soupçonnera tour à tour, Henry Kee, un membre du conseil d'administration de la compagnie aérienne, qui s'avérera être en réalité un agent secret, le télégraphiste Johnny, Kai Chek, l'intendant du grand lama, un archéologue américain, et ce n'est qu'au dernier épisode que le méchant sera découvert en la personne d'un moine discret, vivant au monastère.


Les principaux hommes de main du Dragon sont des Occidentaux déguisés en Mongols, bien que le film comporte deux acteurs d'origine chinoise (James Leong et Chester Gan) et plusieurs figurants chinois. Ces Orientaux sont cantonnés dans des rôles franchement caricaturaux. On retrouve Noah Beery Jr. déjà apparu en 1936 dans la série "Tailspin Tommy" où il jouait aussi un mécanicien, ami du héros.

On remarquera l'utilisation par le Dragon d'un rayon pour abattre les avions. Cette arme futuriste se retrouvera dans plusieurs films entre 1935 et 1939 ("Le rayon diabolique", "Armes secrètes"..). Le "rayon de la mort" était alors très à la mode, depuis que certains chercheurs avaient évoqué sa possible réalisation, du moins en théorie. Cette arme électromagnétique ne fut jamais construite, vu les énormes quantités d'énergie qu'elle aurait exigées.

L'établissement d'une ligne "internationale", entre les Etats-Unis et la Mongolie, est un idée singulière, surtout avec des hydravions, alors que le terrain de "Bai Tal" (Metropolitan Airport de Los Angeles ?) n'est pas situé au bord d'un plan d'eau. La série s'inspire à l'évidence du premier service régulier de la Pan Am entre la Californie et Hong Kong, le 14 octobre 1936. Mais la ligne n'alla pas plus loin, à l'ouest. Sur une carte, on voit que la ligne des International Airways relie l'île de Wake à Yokohama, puis de là, passe par la Mandchourie, avant d'atteindre la Mongolie, et de continuer plus à l'ouest à travers l'URSS ! Rappelons qu'en 1937, la Mongolie était une république populaire alliée à Moscou et que la Mandchourie avait été envahie par le Japon, en 1931. En 1937, la frontière mongole verra s'affronter Japonais et Soviétiques. On voit donc très mal une compagnie aérienne américaine obtenir des droits de survol de tous ces territoires (à commencer par le Japon…) et l'idée de cette ligne est totalement utopique, voire saugrenue. Mais la vraisemblance était le moindre souci de ces séries populaires.


 

Les avions du film :

"Ace Drummond" permet de voir un grand nombre d'avions, mais très peu ont participé réellement au tournage, ce genre de films n'ayant qu'un très faible budget.

Les avions utilisés pour le tournage sont au nombre de trois seulement. Il y a un Stearman C3B (c/n 190, NC6491), un avion du "Dragon", peint de couleur sombre comme il se doit, avec deux bandes claires sur le fuselage. Cet avion apparut dans plusieurs films comme "Riding on air" (1937), "Air devils" (1938)…Ace Drummond vole aussi sur un Stearman C3B (c/n 110, NC4099) qui était un avion caméra appartenant à Paul Mantz, dont il porte la décoration. On remarquera les supports de caméras entre les jambes du train. Le biplan, le plus utilisé est un Curtiss Fledgling (c/n 69, N465K) portant l'insigne des "International Airways", qui avait appartenu au Curtiss Flying Service, un service d'avions-taxis. C'est également un avion familier des plateaux ("Tailspin Tommy" -1934, "Border Flight"-1936, "Wings of the Navy"-1939..).

Pour les vues rapprochées du cockpit, comme pour la scène du crash contre le mur du monastère, on construisit une copie (approximative) de Stearman qui a un capot moteur de SE.5 (ce qui évite de l'équiper d'un moteur en étoile) !

Bien plus nombreux sont les avions vus sur des bouts de films extraits d'autre séries d'Universal ou de films antérieurs, collés bout à bout, au montage. C'est ainsi que souvent on voit Ace Drummond piloter un Stearman, puis atterrir dans un Travel Air ou un Fleet, et s'arrêter, en bout de piste, dans un Curtiss Fledgling…Un tour de passe-passe habituel dans les petites productions à faible budget.

Quand un Martin 130 s'écrase après avoir été touché par le rayon du Dragon, on voit un monomoteur Fairchild 71 (c/n 675, NC2K) percuter le sol ! On ne sait pas s'il s'agit d'une maquette ou de l'avion véritable. Dans ce dernier cas, l'avion aurait dû être entièrement reconstruit car il vole toujours en Californie…. Lors des combats aériens, on identifie un Travel Air 4000, un Curtiss Gulfhawk, un Catron & Fisk CF.13 (c/n CF-13, NC3404), un Douglas M2, un Travel Air 16K (c/n 200, NC446W), quatre Waco 10-T en formation, un Waco QCF avec des cocardes sur les ailes, pour les besoins d'un autre film. La série utilise aussi des extraits de "Les anges de l'enfer" (1931) avec deux SE.5, des Thomas Morse, mais aussi des Fokker D.VII, vus très rapidement. Enfin, dans un épisode, Ace Drummond atterrit dans un Fleet 2 (NC792V) que l'on ne voit plus après. Ce dernier est un autre avion de cinéma, vu dans " Sky parade" (1936), "Tailspin Tommy" (1935). Quand Ace Drummond se crashe, on nous montre un extrait de "Lilac Time" (1928) et c'est le cascadeur Dick Grace qui est aux commandes d'un Waco 10.

Le montage employa également des coupures de films d'actualités montrant un Martin 130 de la Pan Am alors qu'on le met à l'eau sur un chariot, puis lors du vol inaugural vers Hong-Kong. Ce Martin est doublé en l'air, par une maquette aux évolutions un peu trop vives pour un quadrimoteur. La compagnie International Airways a plusieurs hydravions de ce type, nommés "Queen of Mongolia" (abattu), "Queen of India" et "Queen of Orient". Dans l'épisode final, on voit également un Sikorsky S-42 de la Pan Am s'apprêtant à décoller. D'autres extraits de documentaires sont également utilisés et insérés çà et là. On y voit ainsi des bimoteurs Keystone B-6 bombarder le terrain de Bai Tal et une formation de cinq Curtiss OC2 Falcon de la Navy qui passent pour les avions du Dragon.

A Bai Tal, d'autres avions font de la figuration dans un hangar : un Waco GXE (c/n 2036, NC939H), un Fleet 2 à roues carénées, un Bach 3-CT-8 (NC8069 ?).

 

Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr

Les épisodes de la série :

1 - Where East Meets West
2 - The Invisible Enemy
3 - The Doorway of Doom
4 - The Radio Riddle
5 - Bullets of Sand
6 - Evil Spirits
7 - The Trackless Trail
8 - The Sign in the Sky
9 - Secret Service
10 - The Mountain of Jade
11 - The Dragon Commands
12 - The Squadron of Death
13 - The World's Akin
 
ACEDRUMMOND.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 14/06/2012 : 09:50
Dernière modification : 19/06/2012 : 06:58
Catégorie : - Séries
Page lue 5048 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !