Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 142 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

GOLDENEYE
 



Année : 1995
Pays : Grande-Bretagne/Etats-Unis
Genre : action
Durée : 2 h 10 min.
Couleur

Réalisateur : Martin CAMPBELL
Scénario : Ian FLEMING, Michael FRANCE

Acteurs principaux :
Pierce BROSNAN (James Bond), Sean BEAN (Alec Trevelyan), Izabella SCORUPCO (Natalia Simonova), Famke JANSSEN (Xenia Onatopp), Joe Don BAKER (Jack Wade), Judi DENCH (M), Robbie COLTRANE (Valentin Dmitrovich Zukovsky), Gottfried JOHN (général Arkady Grigorovich Ourumov),

Musique : Eric SERRA   
Photographie :  Phil MEHEUX
Producteurs : Barbara BROCCOLI,  Michael G. WILSON
Compagnie productrice : Eon Productions, United Artists

Avions :
-Pilatus PC-6/B2-H2  s/n 735, HB-FFW
-Eurocopter AS. 665 UHT Tigre c/n PT-1, F-ZWWW
-Cessna 172P Skyhawk s/n 172 76119, N96816
-Mig-29 Fulcrum (maquette)
-Robinson R-22
-Eurocopter 355 TwinStar
-Bell UH-1 Huey


Notre avis :

Goldeneye parut en 1995 après une interruption de six ans dans la série des James Bond, pendant lesquels Timothy Dalton fut remplacé par Pierce Bosnan et "M" par une femme, l'actrice Judi Dench. Goldeneye fut aussi le premier James Bond produit après la chute du communisme qui sert de fond au scénario.

L'histoire commence en 1986, quand les agents du MI6, James Bond et Alec Trevelyan se sont infiltrés dans une fabrique d'armes chimiques interdites, à Arkhangelsk, pour la détruire. Alec est capturé et exécuté par le colonel Arkady Ourumov, mais Bond peut s'emparer d'un avion pour s'enfuir. Neuf ans plus tard, Bond est à Monte Carlo sur les traces de Xenia Onatopp, un membre du réseau criminel Janus basé à Saint Petersburg. Elle est venue dérober avec Ourumov, un hélicoptère d'un nouveau modèle, le Tigre, capable de résister aux effets d'une explosion nucléaire. Ils parviennent à Severnaïa, en Sibérie, où se situe le centre de contrôle des satellites militaires du projet secret Goldeneye. Ces satellites utilisent une explosion nucléaire pour produire de fortes impulsions électromagnétiques susceptibles d'endommager ou de détruire tous les systèmes électroniques, dans la zone visée. Après avoir massacré le personnel et dérobé les codes de contrôle des satellites, ils détruisent le centre avec un des satellites, puis ils partent avec Boris Grishenko, un programmateur de génie. Mais il y a une survivante, Natalia Simonova. Elle rejoint Saint Petersbourg, où elle a la mauvaise idée de prendre contact avec Boris, qui la livre à Janus. L'attaque du centre n'est pas passée inaperçue à l'Ouest et Bond est envoyé à Saint Petersbourg pour enquêter. Il prend contact avec Jack Wade un agent de la CIA. Ce dernier lui suggère d'utiliser les services de Valentin Zukosky, le chef d'une bande mafieuse, pour prendre contact avec Janus. C'est Xénia qu'il rencontre en premier; elle essaie d'abord de le tuer, mais Bond la force à l'emmener auprès du chef. Celui-ci n'est autre qu'Alec, qui a survécu à la destruction du centre de contrôle. Il voue une haine tenace envers la Grande Bretagne qui, peu après la guerre, a fait tuer sa famille qui avait collaboré avec les nazis contre l'URSS. L'entretien tourne mal et Bond se retrouve attaché, avec Natalia, dans l'hélicoptère Tigre programmé pour se détruite lui même. Il parvient à faire fonctionner à temps le dispositif d'éjection, mais ils sont arrêtés aussitôt par la police et interrogés par le ministre de la Défense. Natalia révèle qu'il y a un deuxième satellite Goldeneye et que c'est le général Ourumov qui a détruit le centre. Celui-ci intervient alors et tue le ministre, en emmenant Natalia. Bond le poursuit avec un tank dans les rues de Saint Petersbourg. Il le suit jusque dans le train blindé d'Alec. Bond tue Ourumov, mais Alec et Xenia s'enfuient en hélicoptère. Natalia est parvenue à localiser un autre centre de contrôle du satellite, situé à Cuba. Là bas, Bond retrouve Wade qui lui prête un avion pour explorer l'ile. Mais Bond et Natalia sont descendus par un missile. Après avoir, tant bien que mal, atterri, Bond est attaqué par Xenia qu'il parvient à tuer. Un peu plus tard Bond et Natalia découvrent la station de contrôle cachée sous un lac artificiel qui se vide à volonté. Etant entré dans la station, Bond est capturé et retrouve Alec qui lui fait part de son projet de dévaliser la Banque d'Angleterre grâce aux talents informatiques de Boris, puis d'effacer toutes ses transactions avec le satellite Goldeneye, ce qui provoquera un coup mortel à l'économie britannique…. Pendant ce temps, Natalia a programmé le satellite pour qu'il rentre dans l'atmosphère et s'autodétruise. Boris essaie de reprogrammer le satellite, mais Bond qui s'est échappé, sabote l'antenne. Alec le retrouve et après une longue bagarre, Bond parvient finalement à s'en débarrasser. Natalia qui s'est emparé d 'un hélicoptère, sauve Bond, au moment où la station, qu'il avait minée, explose. Boris et Alec sont tués dans l'effondrement du bâtiment. C'est Wade, assisté d'une section de Marines, qui évacue Natalia et Bond à la base navale américaine de Guantanamo.


Même si ce film ressemble aux précédents avec une trame immuable, le même type de scènes et le même type de personnages, en six ans d'absence, Bond a changé, moins macho, moins froid, moins cynique. Le MI6 aussi, avec un femme à la tête du service, ainsi que les ennemis qui ne sont plus les communistes, mais de simples malfrats. La guerre froide est terminée et les méchants ne peuvent s'en servir pour provoquer le chaos sur la planète. Les effet spéciaux et les cascades néanmoins sont restés tout aussi spectaculaires, avec comme d'habitude beaucoup d'invraisemblances, notamment dans les scènes aériennes : Bond chutant plus vite qu'un avion de plus d'une tonne, piquant à la verticale, moteur en marche, Bond atterrissant après que son petit avion de tourisme ait été touché par un missile….

Les avions du film :

Le film débute en effet, par une cascade incroyable. Bond s'attaque au pilote d'un Pilatus PC6 en train de rouler; les deux hommes, en se battant, tombent sur la piste, Bond ramasse une moto pour rattraper l'avion qui continue tout seul, bien droit (!). Quand il bascule dans le vide, en bout de piste, Bond le suit en chute libre et …le rattrape. Il n'y a plus qu'à s'installer sur le siège du pilote et à tirer sur le manche. Elémentaire !

Ce Pilatus PC-6/B2-H2 (s/n 735, HB-FFW) appartenait à la société suisse Air Glaciers. Construit en 1970, il fut le seul P6/D-H3 construit muni d'un moteur turbocompressé Avco Lycoming. Il fut converti, en 1976, en B2-H2, plus classique, avec une turbine Pratt & Whitney PT6A-27. Vendu à Air Glaciers en 1980, l'appareil fut loué à la compagnie Zimex en 1993-1995 et à Scenic Air, en 2000-2001. En 2008, il fut mis au niveau B2-H4 (cellule renforcée, aileron dorsal, aile agrandie, hélice quadripale pour diminuer le bruit). A la fin 2008, il fut livré à Revolution'Air, une société sise à Nîmes (F-HDEY). Peint de couleur doré, en souvenir du film, il sert depuis d'avion largueur au para club du Gard, mais les parachutistes n'entrent dedans qu'au sol….

Xenia vole un Eurocopter AS. 665 Tigre (c/n PT-1, F-ZWWW) posé sur la plage arrière de la frégate française F710 "La Fayette" (qui était toute neuve, puisque mise en service en mars 1996 seulement) amarrée au quai des Etats-Unis, dans le port Hercules de Monaco. C'était la première frégate "furtive", une sorte de vitrine de la technologie française, qui participa, en 1995, à de multiples salons d'armement. Rappelons que Monaco dispose d'un héliport où le Tigre aurait très bien pu se poser. Le Tigre, qui fit son premier vol le 27 avril 1991, est présenté dans sa version version UHT (UnterstützungsHubschrauber Tiger) telle que commandée par l'Allemagne, avec viseur de mât et missiles HOT 2, le canon étant monté en nacelle sous une ailette. Contrairement à la plupart des hélicoptères de combat, le pilote est placé en position avant, le tireur derrière. C'était la première apparition publique importante de ce type d'aéronef.

On ne voit pas bien ce que vient faire cet helicoptère d'appui tactique sur un bateau qui aurait dû être équipée d'un Eurocopter AS.565 Panther. Il y a donc erreur sur le type de félin…. Notons aussi que les uniformes des pilotes sont des uniformes fantaisie et n'ont rien à voir avec ceux de l'Armée de Terre ou de l'Aéronavale. La promenade, de Monaco à la localité fictive de Severnaïa, située au fin fond de la Sibérie, est un peu longue (au moins 7000 km..) pour un Tigre, dont l'autonomie maximale est de 1300 km. Il a du effectuer de nombreux ravitaillements.

La scène où l'hélicoptère est détruit par deux de ses propres missiles, au sol, est du pur cinéma. Si la version UHT peut être équipée de missiles air-air Mistral ou Stinger, on ne voit pas pourquoi des missiles à autodirecteur infrarouge passif reviennent sur l'appareil une fois tirés, l'échappement de ses turbines étant en outre équipé de réducteurs de signature thermique. Faut-il préciser que le Tigre n'a pas de cockpit éjectable, seules les fenêtres latérales sont largables. Il n'y a que l'hélicoptère russe Kamov Ka-50 Hokum, qui est doté d'un système d'éjection du pilote, un système qui n'est d'ailleurs pas sans poser problème….

A Cuba, l'ami et collègue de Bond, Jack Wade, lui livre de façon cavalière, en atterrissant sur la route, juste devant son coupé BMW Z3, un Cessna 172P Skyhawk (s/n 172 76119, N96816) qui va lui servir à explorer l'île. Touché au niveau de l'emplanture de l'aile par un missile sol-air, il conserve néanmoins ses ailes et peut faire un atterrissage d'urgence en pleine forêt. Cessna, c'est du solide ! Cet avion piloté par Tom Danaher, appartient depuis 2003 à un particulier de Puerto Rico, un pays où a été filmée la scène et dont les aéronefs portent des matricules US.

Les autres avions du film sont trois MiG-29 Fulcrum qui sont des maquettes radio commandées et filmées sur fond bleu, leurs images étant traitées sur ordinateur, et un Boeing 757 de British Airways avec lequel Bond arrive à Saint Petersbourg.

Le film comporte aussi plusieurs hélicoptères que l'on voit assez peu et qui sont ainsi non identifiables. Xenia et Alec s'échappent du train blindé dans un petit hélicoptère Robinson R-22. Après avoir été abattu, Bond est attaqué par Xenia qui descend en rappel d'un hélicoptère Eurocopter 355 TwinStar. On en retrouve un autre, ou le même, plus tard, quand Natalia vient récupérer Bond suspendu à l'antenne de l'immense parabole. Peu après, ils sont secourus par trois Bell UH-1 Huey de la Garde Nationale de Puerto Rico.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr


 





Acheter Goldeneye

Mots-clés associés

Date de création : 27/09/2006 : 15:44
Dernière modification : 02/10/2010 : 06:42
Catégorie : - Films
Page lue 3313 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !