Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 141 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LE PATIENT ANGLAIS
Vo. The english patient



Année : 1996
Pays : Grande-Bretagne, Etats-Unis
Durée : 2 h 42 min.
Genre : Drame
Couleur :

Réalisateur :Anthony MINGHELLA
Scénario : Michael ONDAATJE, Anthony MINGHELLA

Acteurs principaux :
Ralph FIENNES (Comte Laszlo de Almásy), Juliette BINOCHE (Hana), Willem DAFOE (David Caravaggio), Kristin SCOTT THOMAS (Katharine Clifton), Naveen ANDREWS (Kip), Colin FIRTH (Geoffrey Clifton).

Musique : Gabriel YARED
Photographie : John SEALE
Producteur : Saul ZAENTZ
Compagnie productrice : Miramax
 
Avions :
-De Havilland DH.82A Tiger Moth, c/n 83900 G-AJHU  / "G-AFFC"
-Boeing-Stearman PT-13D, c/n 005/75-5629, I-KJNG / "G-AFEA"


Notre avis :

Le scénario du film est basé sur le roman "L'homme flambé" (1993) de Michael Ondaatje, qui s'inspirait de la vie d'un personnage réel, le comte László Ede Almásy de Zsadány et Törökszentmiklós (1895–1951) qui fut un pilote, un aventurier, un cartographe, un explorateur, ayant effectué plusieurs expéditions dans le Sahara oriental, entre les deux guerres. En 1933, il découvrit, en Libye, la "grotte des nageurs" du Gilf al-Kabir, déjà connue des indigènes, mais dont les peintures rupestres révélèrent au monde le passé lacustre du Sahara, quand il était couvert d'une savane herbeuse où vivaient girafes et éléphants.


Le film commence en 1945, au-dessus du désert libyen. Un biplan est abattu par les Allemands. Gravement brûlé, le pilote est sauvé par des nomades qui le soignent avec leurs remèdes traditionnels. Quelque temps plus tard, en Italie, le blessé, défiguré, est transporté dans un convoi sanitaire anglais qui est attaqué. Hana, une infirmière canadienne, décide de l'installer dans un monastère désaffecté, le jugeant intransportable. Le patient, anglais, a priori, retrouve peu à peu la mémoire en une série de flash-backs. Son histoire est peu banale. C'est en fait un Hongrois, le comte Laszlo de Almásy. Avant la guerre, il participait comme correspondant de la Royal Geographical Society, à une expédition scientifique explorant le désert libyen. Il était tombé amoureux de Katharine, l'épouse de Geoffrey Clinton, un riche Anglais qui finançait ses recherches. En 1939, Almásy découvre une grotte couverte de peintures rupestres magnifiques, mais la guerre interrompt ses fouilles. Clinton ayant découvert sa liaison avec sa femme, précipite son avion sur Almásy, avec Katharine à bord ! Mais cette dernière survit, quoique grièvement blessée. Almásy part alors, à pied, chercher du secours et il est recueilli par des soldats britanniques. Ceux-ci le suspectant d'être un espion, le jettent en prison. Il s'évade lors d'un transfert, mais se retrouve dans les lignes de l'Afrika Korps. Il livre aux Allemands ses cartes inédites de la région aux Allemands, qui l'autorisent alors à prendre son avion pour aller chercher Kate. Mais il la retrouve morte; alors qu'il l'emmène dans l'avion, ils sont abattus par la DCA allemande ! Pendant qu'elle prodigue ses soins à Almásy, Hana fait la connaissance d'un sous officier démineur sikh, avec lequel, elle a une brève liaison. Un homme qui était un agent de renseignement en Egypte, fait alors son apparition, et accuse Almásy d'être à la solde des nazis, mais il finit par lui pardonner en apprenant sa véritable histoire. Peu après, à la demande d'Almásy, Hana abrège ses souffrances par une surdose de morphine….


La vie du comte hongrois est très romancée, même si elle s'inspire de faits et de personnages réels, comme le couple des Clifton, inspiré par celui de Sir Robert A. Clayton East-Clayton et de son épouse Dorothy, qui mourut dans un accident d'avion en 1933. Le vrai Almásy était homosexuel et son amant était un officier de la Wehrmacht…. A la déclaration de la guerre, la Hongrie étant alliée de l'Allemagne, il mit, en tant que capitaine de réserve de l'armée hongroise, sa grande connaissance du désert au service de l'Afrika Korps et aida des agents allemands à s'infiltrer derrière le lignes anglaises. Il ne mourut pas dans une antenne médicale alliée, en 1945, mais en 1951, dans un hôpital autrichien, d'un crise de dysenterie amibienne. Tout cela est en effet, beaucoup moins romantique….

Ce très long film connut un franc succès et remporta neuf Oscars en 1997 et le César du meilleur film étranger, en 1998. Il fut le film le plus récompensé après "Ben Hur" et "West Side Story" ! Il avait tous les ingrédients, aventure, espionnage, guerre, amour, passion, trahison, pour réussir une vaste épopée romanesque. Certains l'adorent, d'autres le détestent, il ne laisse personne indifférent. Son succès est aussi dû, en partie, à la prestation de Juliette Binoche qui reçut l'Oscar du meilleur second rôle.

 Côté aviation, la performance est beaucoup plus faible, même si le personnage principal, le comte Almásy, était un ancien officier de l'armée de l'air austro-hongroise.


Les avions du film :

Le tournage utilisa au moins deux avions : un De Havilland DH.82A Tiger Moth, portant la fausse immatriculation "G-AFFC" et un Boeing Stearman, tout jaune, portant l'immatriculation, tout aussi fausse, "G-AFEA".

Le Tiger Moth appartenait à un collectionneur anglais. Immatriculé "G-AJHU" (c/n 83900), il arriva par la route sur les lieux du tournage, en Tunisie, puis, il fut racheté par un membre italien de l'équipe cinématographique, une fois le film terminé. Exporté en Italie en 1995 et restauré, il vole, depuis 2002, sous le matricule "I-RIAR", avec sa décoration et son serial d'origine (T7471), quand il était dans la RAF. Cet avion est proche de l'avion utilisé, en 1932, par le comte Almásy, dans sa recherche  de l'oasis de Zarzura, et qui était un De Havilland DH.60G Gypsy Moth I, surnommé "Rupert" (G-ABDK), appartenant à Sir Robert A. Clayton.

Par contre, l'autre avion, celui des Clifton, est quelque peu anachronique. Le Boeing Stearman n'apparut qu'à la fin des années trente et fut d'abord réservé à l'Armée. L'avion du film est  le Stearman PT-13D c/n 005/75-5629, "I-KJNG" (ex N88ZK), du pilote cascadeur italien Franco Actis qui est cité dans le générique. Ce modèle n'apparut qu'en juillet 1943. Une maquette télécommandée à l'échelle ½ fut utilisée pour simuler le crash, qui est très réaliste.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr






Acheter Le Patient anglais - Ed spéciale

Mots-clés associés

Date de création : 27/09/2006 : 16:02
Dernière modification : 15/03/2012 : 10:05
Catégorie : - Films
Page lue 3840 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !