Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
LES OIES SAUVAGES
Vo. The wild geese



Année : 1978
Pays : Grande-Bretagne
Genre : aventures
Durée : 2 h 14 min.
Couleur

Réalisateur : Andrew V. McLAGLEN
Scénario: Reginald ROSE, Daniel CARNEY

Acteurs principaux :
Richard BURTON (Colonel Allen Faulkner), Roger MOORE (Lieutenant Shawn Fynn), Richard HARRIS (Capitaine Rafer Janders), Hardy KRÜGER (Lieutenant Pieter Coetze), Stewart GRANGER (Sir Edward Matherson),Winston NTSHONA (Julius Limbani), John KANI (Sergent Jesse Blake), Jack WATSON (Sergent major Sandy Young).

Musique : Roy BUDD
Photographie : Jack HILDYARD
Producteur : Euan LLOYD
Compagnie productrice : Richmond Productions
 
Avions :
-Aérospatiale-BAC Concorde
-Lockheed L100-20  c/n 4385, ZS-GSK
-Cessna 310G  3D-ABN
-Douglas C-47-DL  c/n 6154, s/n 41-38695, ZS-UAS


Notre avis :

Ce film traite d'un genre de film particulier, le film de mercenaires post-coloniaux, payés par de grandes puissances pour déstabiliser des états africains, pour mieux contrôler l'exploitation de leurs richesses. Ici, il s'agit de mercenaires plutôt sur le retour, comme dans "Le Commando de sa Majesté" (1980) avec Gregory Peck, Roger Moore et David Niven ou "Les Loups de haute mer" (1980) avec Roger Moore et Anthony Perkins. On se rappellera du putsch avorté en Guinée Equatoriale, en mars 2004, mettant en cause des mercenaires commandités par de puissants intérêts pétroliers et recrutés par le fils d'une ancienne première ministre anglaise. On voit que le thème est toujours d'actualité….

Le titre du film "The Wild Geese" fait référence au surnom donné aux mercenaires irlandais qui combattirent dans les armées européennes du 17ème au 19ème siècle. Ce film s'inspire aussi des événements du Katanga (1960-1963) où les mercenaires étaient appelés les "affreux", un surnom plus proche de la réalité….


Le colonel Allen Faulkner est un mercenaire et un ancien officier anglais. Il se rend à Londres pour rencontrer le riche banquier Sir Edward Matherson. Celui-ci lui propose une mission visant à libérer Julius Limbani, l'ex président d'un pays d'Afrique centrale qui a été renversé par un coup d'Etat. Il est emprisonné, depuis, sous la garde du général Ndofa et des ses terribles Simbas. Faulkner accepte la mission et commence aussitôt à recruter les membres de son commando parmi ceux qui ont déjà travaillé avec lui, en Afrique. Avec l'approbation du gouvernement britannique, une cinquantaine d'hommes sont ainsi emmenés dans un camp d'entraînement en Afrique. Puis, les mercenaires sont parachutés a proximité de la prison où est détenu Limbani. Ce dernier est libéré comme prévu, mais il est très malade. Le commando se dirige ensuite vers un petit terrain d'aviation pour y être récupéré par un avion. Celui arrive, mais, à peine posé, il redécolle sur ordre de Matherson qui a signé, entretemps, un accord avec le dictateur qui a renversé Limbani, et qui autorise l'exploitation de précieuses mines de cuivre. …Les mercenaires sont donc obligés de fuir, poursuivis par les Simbas. En cours de chemin, ils sont attaqués par un avion et tombent dans plusieurs embuscades qui déciment leurs rangs. Ils finissent par arriver dans le village natal de Limbani. Là, un prêtre irlandais, le père Geoghagen, leur indique qu'il existe un terrain d'aviation non loin de là et qu'il s'y trouve un avion en état de vol. Les mercenaires et Limbani s'y précipitent, mais ils sont rejoints par les Simbas. Le président Limbani est blessé dans la fusillade qui éclate alors; de nombreux mercenaires tombent et Faulkner doit même achever son ami Janders, blessé, qui ne peut rattraper l'avion qui commence à rouler. Une fois en l'air, Faulkner doit négocier l'atterrissage en Rhodésie en prouvant que Limbani est à bord, mais celui-ci meurt peu après de ses blessures...De retour à Londres, Faulkner rend visite à Matherson. Sous la menace d'une arme, il lui fait vider son coffre, puis le tue. Un peu plus tard, il va rendre visite au fils de Janders dans son pensionnat. Il va s'occuper de lui désormais, comme il l'avait promis à son père.


Ce film  connut un grand succès tant en France qu'à l'étranger, sauf aux USA (Il n'y avait ni John Wayne, ni Lee Marvin…). On saluera la production pour avoir utilisé plusieurs vrais avions loués en Afrique du sud où eut lieu une grande partie du tournage. Ces avion ne sont, en outre, pas seulement filmés au sol, mais également en vol.


Les avions du film :

Le film commence bien puisque ses premières images nous montrent un Aérospatiale-BAC Concorde de British Airways, avec lequel le colonel Faulkner arrive à Londres.

Les hommes du commando sont parachutés d'un Lockheed L100-20 (modèle 382F) Hercules qui appartenait à la compagnie sud-africaine SAFAIR, citée dans le générique de fin. Le lâcher de plusieurs dizaines de parachutistes ne fut pas filmé avec des cascadeurs mais avec des hommes du SAS rhodésien. On notera les quelques vues du large cockpit, avec le commandant de bord manœuvrant le petit volant, situé à gauche, qui, en agissant sur les roues avant, permet de faire évoluer ce gros avion au sol.

Ce Lockheed civil, baptisé "Boland" (c/n 4385, ZS-GSK), fut le premier d'une flotte de dix-huit L100, livré à la SAFAIR, en septembre 1970. Cet avion fut loué de 1984 à 1986 à Air Bostwana Cargo (A2-AEG), avant d'être acquis, en 1986, par la société Transafrik, basée à Sao Tomé et Principe (S9-NAL). En décembre 1991, il fut loué à une compagnie du Congo démocratique (Scibe Airlift ?) (9Q-CHZ). En 1993, Transafrik s'établit en Angola. Puis cet avion fut loué en septembre 1999 aux Nations-Unis pour ses missions de maintien de la paix en Afrique orientale, mais aussi en Afghanistan. L'avion a été rendu, depuis, à Transafrik, et a été reimmatriculé en Angola "5X-TUE", en 2010.

Les hommes de Faulkner se font attaquer par un Cessna 310G équipé de mitrailleuses factices sous les ailes. Cet avion, immatriculé au Swaziland (3D-ABN), appartenait peut-être à la compagnie General Air Services, citée dans le générique de fin. Ses passages en rase-mottes, dans un ravin, sont très impressionnants.

Les survivants du commando prennent le large dans un Douglas C-47, très sale. …Le nom de la compagnie et l'immatriculation ont été barbouillés de peinture, couleur latérite. L'avion est filmé au sol aussi bien qu'en l'air, où il vole sur un moteur. Il s'agissait d'un avion de la compagnie sud-africaine United Air (c/n 6154, ZS-UAS), dont il porte la livrée bleue et banche.

Ce C-47 (s/n 41-38695) servit entre 1943 et 1944 avec la 12th Air Force en Afrique du Nord. Après la guerre, il retourna aux USA où il fut reformé et confié à la Reconstruction Finance Corporation et immatriculé "NC75404". Puis il fut cédé à Texaco (NC1621, puis N16218). Les deux propriétaires suivants furent The Pure Oil Co de Chicago (IL) et Jack Adams Aircraft Sales de Walls (MS). En 1966, il fut cédé à LC Cassidy & Son Inc. avec le matricule "N517DC", puis en 1967, à WJ Wilkinson & Partners de San Diego (CA) qui le reimmatricula N5170, et en 1968, à Lewis Grocer Co d'Indianapolis (IN). En 1974, la société sud-africaine Sandriver Safari en devint propriétaire. En février 1980, Sandriver Safari enregistra plusieurs des ses avions au Botswana pour composer la flotte d'une filiale locale Air Services Botswana (Pty) Ltd. Le ZS-UAS devint alors temporairement le "A2-ACF". Il retourna en mars en Afrique du sud où il retrouva son ancienne immatriculation. Le 12 avril 1988, l'avion s'écrasa en tuant tous ses passagers, près d'Hennenman dans l'état d'Orange. Depuis son tournage dans le film, l'avion avait été baptisé "Wild Goose"….



Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr

 
LESOIESSAUVAGES.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 25/08/2012 : 08:04
Dernière modification : 25/08/2012 : 08:04
Catégorie : - Films
Page lue 3095 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !