Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
 
GESCHWADER FLEDERMAUS
(Escadrille "Chauve souris")

 


Année : 1958
Pays : République Démocratique Allemande
Genre : Drame
Durée : 1 h 19 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Erich ENGEL
Scénario : Hans SZEKELY

Acteurs principaux :
Wolfgang HEINZ (General Lee), Christine LASZAR (Flessy), Günther SIMON (Tex Stankowsky), Kurd PIERITZ (Mitch Bryk), Thi Hoa NGUYEN (Thao), Norbert CHRISTIAN (Terry Varney), Hans-Walter CLASEN (Andy West), Werner LIERCK (Sam Kirby).

Musique ; Hanns EISLER
Photographie : Erwin ANDERS, Karl PLINTZNER
Producteurs : Lothar KLUNTER, Hans MAHLICH
Compagnie productrice : Deutsche Film (DEFA)
 
Avions :
-Lisunov Ii-2G


Notre avis :

Le film, sorti en pleine guerre froide, annonce en prologue :"Ce film se passe au Vietnam, dans la dernière partie de la guerre de libération, en 1954. Aujourd'hui, le peuple vietnamien vie et travaille pour la construction socialiste de son pays et pour la paix". Effectivement, après la défaite française à Diên Biên Phu, et la signature des accords de Genève, fut créée, en 1954, la République démocratique du Vietnam, au nord du 17° parallèle (sur le modèle coréen…). Mais on n'est pas sûr que la jeune république travaillait pour la paix, car elle préparait méthodiquement l'invasion du Sud Vietnam, avant celle du Cambodge….

Le film évoque les pilotes mercenaires américains travaillant pour l'armée française. Ces pilotes, dirigés par le général Lee, qui suivit Tchang Kai Cheik à Formose, sont une allusion claire à ceux de la compagnie Civil Air Transport (CAT), surnommée "Flying Tigers Line" et fondée par le général Claire Lee Chennault, après la 2° guerre mondiale. Ils pilotèrent des Fairchild C-119 Flying Boxcar, sous couleurs françaises, prêtés à l'Armée de l'Air par l'US Air Force. Ces avions furent accordés suite à une demande du Haut commandement français en Indochine, en 1953. Ils ont joué un rôle important pendant la bataille de Diên Biên Phu, en étant utilisés, non seulement pour le parachutage d'hommes, de vivres, de matériel et de munitions, mais aussi pour des missions de bombardement au napalm !

L'histoire commence donc en Indochine, au moment où le Viet Minh a déclenché une vaste offensive. Les pilotes d'une escadrille civile de transport américaine, sous la direction du général Lee, apporte son soutien à l'armée française, moyennant de fortes rémunérations. Au début, ils n'assuraient que les évacuation sanitaires, mais devant l'avancée de l'armée Viêt-Cong, les Français leur demandent de transporter des munitions, notamment pour approvisionner la place fortifiée de Diên Biên Phu, au mépris du droit international, mais en leur promettant encore plus d'argent. Un pilote, Bryk, refuse néanmoins d'effectuer ce genre de mission. Peu après l'explosion d'un dépôt de munition, à la base, la police militaire arrête Dong, le boy qui travaillait au mess. La secrétaire du groupe, Flessy, sombre dans l'alcool et repousse les avances de Lee, après que son amant ne soit pas revenu d'une mission de parachutage de munitions. Dong est pendu pour espionnage. L'interprète vietnamienne, Thao, est profondément choquée par cette exécution et envisage de quitter l'armée française. Alors qu'il doit accélérer les livraisons d'armes, l'officier commandant de la base demande au général Lee, une nouvelle mission. Celui-ci refuse, jugeant ses pertes, en hommes et en matériel, trop élevées. Le Français traite donc directement avec ses pilotes, en leur versant des paquets de dollars. Trois avions décollent ainsi, mais sont abattus au-dessus de leur objectif. Alors qu'il fait ses bagages, Bryk apprend par la police militaire, que Thao est, elle aussi, soupçonnée d'espionnage et recherchée. Il décide alors de partir avec elle, en avion, rejoindre le Viet Minh.


L'Escadrille "Chauve souris" est sans doute appelée ainsi parce qu'elle ne vole que la nuit…. Ce film se passe uniquement la nuit, avec une seule courte scène de jour (l'arrivée d'une journaliste américaine), ce qui crée une ambiance plutôt pesante.

Les pilotes américains ne constituaient pas une unité à part. Une quarantaine de pilotes «civils» américains, volontaires, composée de baroudeurs, furent incorporés dans le Détachement C-119, un Détachement Opérationnel de Transport, commandé par un capitaine français, qui comptera en 1954, jusqu'à vingt neuf appareils, pilotés par vingt-deux équipages, dix de l'Armée de l'Air et douze Américains, chacun ayant deux pilotes. Le personnel technique appartenait en grande partie, à l'USAF, le temps manquant pour former les  mécaniciens, comme les pilotes. Plus de quarante appareils de l'U.S. Air Force, mais volant sous cocardes tricolores (avec leur serials US), seront successivement affectés au détachement, et les pilotes américains effectueront près de 700 sorties au dessus du camp retranché de Diên Biên Phu. Le 6 mai 1954, l'équipage James McGovern/Wallace Buford disparaissait après avoir été touché par la DCA, une mort restée pendant longtemps confidentielle….

Les pilotes américains, en Indochine, ne portaient pas de blousons de cuir, avec au dos le "blood chit" servant à les identifier, à la façon des "Tigres volants", en 1941". La tenue de vol favorite de McGovern était une chemise hawaïenne… !

Sinon, ce film de propagande, réalisée avec la participation d'acteurs et de figurants vietnamiens, est une dénonciation de la colonisation française et de la participation américaine à des opérations de guerre. Il oppose, d'un coté, l'armée française, décidée à maintenir à tout prix sa souveraineté sur ses colonies, et
des mercenaires capitalistes, dont l'unique motivation est l'argent, et, de l'autre, un peuple jeune, qui souffre en silence, en attendant son heure. La désertion du pilote américain, à la fin du film, est plus qu'improbable. Depuis la guerre de Corée, les Américains, comme les Français, étaient entrés dans une sorte de croisade contre l'avance du communisme en Asie du Sud-est, et les pilotes de la CAT, qui travaillait pour la C.I.A., étaient profondément anti-communistes, certains ayant déjà eu affaire aux troupes de Mao Tse Toung, en Chine.

Les scènes aériennes sont particulièrement décevantes et réduites à leur plus simple expression, vu sans doute le faible budget de la production. Les pilotes passent plus de temps au bar que dans leurs cockpits, hélas !


Les avions du film :

Un seul avion fut, semble–t'il, utilisé pour ce film, un Lisunov Li-2 qui remplace le C-119 ou le C-47, des types d'appareils pilotés par les Américains. Il apparait toujours en premier plan, alors qu'en arrière plan, figurent des maquettes assez discrètes qui se fondent dans la nuit, bien commode pour cacher les imperfections. Toutes les vues aériennes (nocturnes) sont réalisées avec des maquettes.

Lors de la seule prise de vue, de jour, on voit quatre Lisunov alignés sur un terrain non identifiable. Sur l'avion filmé, on remarquera les fiches du train renforcés, les moteurs Shvetsov, la porte passager à droite et, à gauche, la porte cargo, qui s'ouvre vers le haut, détails qui en font un Lisunov Ii-2G (Grazhdansky, pour marchandises). Cet avion porte une livrée militaire deux tons, sans aucune marque visible, à part, "X13401 sur sa dérive, un numéro qui ne correspond à rien.

Cela pose problème, car contrairement aux états frères (Pologne, Tchécoslovaquie…), la force aérienne de la RDA n'employa pas de Lisunov...Ce pourrait donc être des avions de la Deutsche Lufthansa qui étaient utilisés, encore en 1957, sur ses lignes européennes (Sofia, Bucarest, Budapest, Prague).


Christian Santoir

*Film rare
 
 
 
 
 
GESCHWADER_FLEDERMAUS.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 22/09/2012 : 09:36
Dernière modification : 22/09/2012 : 09:36
Catégorie : - Films
Page lue 2891 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !