Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
TOP OF THE WORLD
 


Année : 1955
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 30 min.
Genre : drame
Noir et blanc

Réalisateur : Lewis R. FOSTER
Scénario : John D. KLORER, N. Richard NASH

Acteurs principaux :
Dale ROBERTSON (Major Lee Gannon), Evelyn KEYES (Virgie Reyne), Frank LOVEJOY (Major Brad Cantrell), Nancy GATES (Lieutenant Mary Ross), Paul FIX (Major George French), Robert ARTHUR (Lieutenant Skippy McGuire), Peter HANSEN (Capitaine Cochrane).

Musique : Albert GLASSER
Photographie : William H. CLOTHIER, Harry J. WILD
Producteurs : Michael BAIRD, Lewis R. FOSTER
Compagnie productrice : Landmark Productions
 
Aéronefs :
-Douglas VC-47D Skytrain, s/n 45-1045, N5504V
-Lockheed F-94 Starfire
-Cessna LC-126R s/n 49-1953
-Douglas C-47B s/n 45-894
-Boeing SB-17G Flying Fortress, 44-83595  et 44-83706
-Waco G-15A  s/n 45-5451
-North American F-82H Twin Mustang
-Convair B-36 Peacemaker


Notre avis :

Ce film est dédié aux hommes des "Air Weather and Air Rescue Services" de l'USAF qui collaborèrent au tournage. En 1952, la Warner Bros avait annoncé son intention de faire un film sur les opérations de l'USAF en Alaska, mais ce projet n'avait pas abouti. Une opération de sauvetage d'une station météorologique, installée près du pôle Nord, avait été néanmoins filmée. Les prises de vue aériennes avaient été effectuées par Paul Mantz et William Clothier, en mars-avril 1952. Puis, la pellicule fut vendue à la société de production Landmark, qui en inclut des extraits, dans ce film.

La majeure partie du film se passe sur la base de Ladd AFB, à Fairbanks (Alaska), qui était au début des années 50, à l'avant poste de la défense des Etats-Unis. En pleine guerre froide, le pays renforçait sa ligne de défense face au nord, d'où devaient arriver les bombardiers soviétiques, en cas de conflit. C'est ainsi que l'USAF installait en Alaska, mais aussi au Canada, des bases aériennes, des sites de radars, des batteries de missiles et des centres de recherche sur le milieu arctique, notamment pour améliorer la connaissance de l'atmosphère au-dessus de cette région du globe au climat extrême, susceptible de voir des combats aériens.

Le film commence à Oxnard AFB (Camarillo Airport, aujourd'hui) en Californie. Le major Lee Gannon, un pilote de jet, y apprend qu'il est affecté à Ladd AFB, près de Fairbanks, en Alaska. Atteint par la limite d'âge pour piloter des chasseurs, il accepte son affectation, d'autant qu'il a appris que son ex-épouse, Virgie, tenait une boite de nuit à Fairbanks. Mais arrivé au-dessus de l'Alaska, son avion a une avarie moteur, et il doit sauter en parachute avec l'équipage. Ils sont récupérés par le major Brad Cantrell qui dirige le projet "Deep freeze", auquel a été affecté Gannon. "Deep freeze" consiste à installer une station météo sur une grande banquise, près du pôle nord, pour recueillir des données aérologiques, précieuses en cas d'attaque par l'URSS, par-dessus le pôle. Au "Klondike Club", l'établissement de Virgie, celle-ci est étonnée de revoir Gannon; pour avoir la paix, elle l'informe qu'elle doit se marier avec Cantrell. Gannon flirt alors ouvertement avec le lieutenant Mary Ross, qui se prête au jeu, car elle aime Cantrell, qui n'arrive pas à choisir entre elle et Virgie... Le lendemain, Gannon est nommé colonel. Puis, il part, avec une équipe de cinq hommes, installer un camp sur la banquise, pour un séjour de six mois. Peu après leur arrivée, ils doivent affronter une violente tempête de neige. Le contact est rompu avec Ladd pendant trente six heures. La banquise commence à se fissurer, et de plus, leur groupe électrogène a été détruit. Quant à leur avion, il a été englouti dans les flots ! Cantrell envoie alors des avions pour reprendre contact avec  la station en danger. Quand ils l'ont retrouvée, ils parachutent une radio. Mais l'île glacée sur laquelle dérive la station, n'est plus assez grande pour faire atterrir un avion. Ne pouvant disposer d'un hélicoptère, à temps, Cantrell décide d'utiliser un planeur. Quand Virgie l'accuse d'avoir envoyé Gannon à la mort, pour l'éloigner d'elle, il comprend qu'elle l'aime toujours. Il décide alors de piloter lui même le planeur. Il prend un chasseur pour se rendre à Barter Island, une base avancée, où l'avion remorqueur doit faire escale. Une fois atterri sur la banquise, il réalise que quelqu'un doit rester au sol, pour secouer le planeur juste avant l'envol, afin d'éviter que ses skis ne restent collés à la glace ! Gannon fait donc acte d'autorité, en tant que supérieur en grade, pour ordonner à Cantrell de décoller sans lui. Arrivé à Barter Island, Cantrell prend aussitôt un avion pour aller chercher Gannon, enlevé du sol par un crochet. La récupération effectuée, Cantrell signale à Mary que tout s'est bien passé, puis Gannon annonce à Virgie qu'il revient à la maison... Soulagées, les deux femmes repartent bras dessus, bras dessous, pour célébrer l'évènement.


L'intrigue amoureuse complexe, entre deux hommes et deux femmes, où on ne sait plus très bien qui aime qui, n'apporte pas grand-chose au film, dont le but est surtout de mettre en valeur l'Air Rescue Service de l'USAF.  Le plus important est que les scènes aériennes soient de qualité. Les scènes filmées en extérieurs, à Ladd AFB et à Barter Island, ont été habilement mêlées avec les stock footages filmés en 1952, par William Clothier et Paul Mantz, pour reproduire les dures conditions de la zone polaire. Clothier, avait participé en 1949 au tournage du film "Island in the sky" qui traitait déjà du sauvetage d'un équipage dans le grand nord canadien. On retrouve d'ailleurs des images de ce film dans "Top of the world".


Les avions du film :

La majorité des avions filmés pour cette production sont les avions de l'Air Rescue Service, les avions armés se faisant très discrets. Ils ont été filmés entre 1949 et 1952, par Clothier et Mantz qui utilisa son North American B-25H (N1203).

Gannon fait le trajet Oxnard-Ladd dans un Douglas C-47 portant le serial "1045" (s/n 45-1045). Il s'agissait d'un C-47B qui devait être livré à l'URSS en août 1945, mais qui ne le fut pas pour cause d'armistice. Il retourna donc à l'USAAF qui le transforma en VC-47D, un transport VIP. Il fut vendu comme surplus et immatriculé N5504V. Cet avion est tout droit sorti d'"Island in the sky" (1949).
Il est doublé, par une formation de Republic F-94 Starfire, vus de trop loin, pour voir leurs buzz-numbers. Le F-94 était, en 1952, chargé de l'interception à haute altitude des bombardiers ennemis, mais en 1954, il avait été remplacé à Ladd AFB, par le Northrop F-89D, dont on n'a malheureusement aucune image ici..

Tout le monde est récupéré par un Cessna LC-126R "91953" (s/n 49-1953) du Air Rescue Service (code "AR 953") qui nous montre, dans un hangar, son moteur en étoile Jacobs R-755-11 de 300 cv. Cet appareil, acheté sur le marché civil, servait surtout comme avion de liaison. On remarque que le gros problème des avions à skis, était d'éviter que les skis ne collent à la glace, quand ils étaient arrêtés. La solution sera de revêtir le ski d'un couche de plastique.

Pour rejoindre la station "Deep Freeze", Gannon et ses hommes embarquent dans le Douglas C-47B "5894" (s/n 45-894) qui porte un grand "RESCUE" sur le fuselage. Il est équipé de skis, munis d'un plan horizontal à l'arrière (pour éviter que le ski se comporte en aérofrein, une fois le train sorti). Ses images en vol apparaissent également déjà dans "Island in the sky" (1949). Mais c'est un autre C-47, marqué "United States Air Force" au dessus des hublots, avec un serial à moitié effacé, et pas de ski sur la roulette de queue, qui atterrit sur la banquise...

Quatre Boeing SB-17G partent à la recherche de "Deep Freeze", à la dérive. On peut en identifier deux, avec les serials "44-83595" et "44-83706". Ce sont des  avions du Flight D du 10th ARS (Air Research Squadron) basés à Ladd AFB, en 1952-1954. On voit, dans le bureau de Cantrell, le tableau des effectifs de cette unité. Cependant, on voit inscrit sur le nez du "44-83706", dans un rectangle, "FLT B 102 ARS", qui est sans doute une fausse inscription…. Un  Boeing SB-17G portent un bateau largable sous le fuselage (du moins au sol). Le cockpit de ces avions, aperçu dans le film, est en réalité celui d'un Douglas C-47.

Comme on peut le voir ici, et comme l'indique le major Cantrell, au début des années 50, les hélicoptères, n'étaient pas des machines faciles à utiliser. Pour sauver "Deep Freeze", il aurait fallu amener, par avion, l'hélicoptère sur le plus proche terrain. En outre, à l'époque, les hélicos avaient les "jambes courtes" : Sikorsky H-19 : 652 km, Bell H-13 : 439 km. …D'où l'emploi du planeur, comme le Waco G-15A "AR 451" (s/n 45-5451) qui décolle de Ladd AFB,  remorqué par un C-47, avec "RESCUE" marqué sur le fuselage. Arrivé à Barter Island, le C-47 largue le planeur qui atterrit en faisant une PTS (prise de terrain en S), pour plus de précision à l'atterrissage. Les G-15A furent reformés en 1955. Lors du décollage du planeur, on remarque un Douglas C-54 parqué prés de la piste recouverte de neige. Quand le planeur atterrit à "Deep Freeze", il est remplacé par une maquette grandeur réelle, pour les scènes filmées en studio. Le décollage se fait selon la méthode du snatching, mise au point pendant la guerre, et qui évite à l'avion remorqueur d'atterrir. Cette technique avait déjà été montrée dans "Aventures en Birmanie" (1945).

Cantrell rejoint Barter Island avec un North American F-82H Twin Mustang, du 449th Fighter Squadron (All Weather) de la 11th Air Division, qui assurait la défense du nord de l'Alaska. Quatorze de ces avions furent reconditionnés pour servir en zone polaire et envoyés en Alaska en 1951/52, date à laquelle ils ont été filmés. L'Alaska fut la dernière affectation de cet avion, surtout apprécié pour son long rayon d'action (3605 km) et ses capacités d'attaque au sol. Mais l'interception des bombardiers était confié au F-94. Bien que ces avions peints en noir, avec des codes rouges, soient difficilement identifiables, on peut néanmoins reconnaitre le buzz number "FQ-499" (s/n 46-499) de l'avion qui emmène Cantrell. Le manque de pièces détachées et l'usure réduisirent peu à peu leur nombre. En Alaska, le dernier F-82H fut retiré du service en novembre 1953. L'avion est filmé au sol, mais aussi à l'atterrissage à Barter Island, sur la côte nord de l'Alaska, où avait été construit une piste, en 1952, ainsi qu'une station radar de la DEW line. "Top of the world" est à notre connaissance, le seul film de fiction qui montre le Twin Mustang.

Cantrell revient dans un autre C-47 du ARS pour aller chercher Gannon, en utilisant la technique du "Personnel Pick-up Ground Station", plus familièrement appelée, snatching system. Ce dernier consiste en un harnais fixé à un filin tendu entre deux mats, exactement comme pour le planeur, si ce n'est que le crochet de l'avion est relié à un treuil qui permet de remonter Gannon à bord. Ce système fut utilisé en Corée, en 1952 et 1953, mais avec des résultats divers, l'avion récupérateur étant très vulnérable aux tirs ennemis, lors de la phase d'approche, à très basse altitude et au ralenti. Cette pratique est légèrement différente du système Fulton, que l'on peut voir dans un film comme "Opération Tonnerre" (1965) et qui utilise un ballon, pour élever, haut dans les airs, le filin du harnais qui est attrapé par l'avion, au moyen d'une sorte de pince fixée à l'avant. Ce système permettait aussi à l'avion de voler plus haut lors de la récupération.

La fin du film se termine par un défilé de bombardiers, comme dans un film soviétique de l'époque. Ce sont des Convair B-36 Peacemaker dont le dernier fut livré au SAC en août 1954, ce type d'appareil étant retiré du service en février 1959. Il fut remplacé par le Boeing B-52, dont les premiers furent livrés en juin 1955.


Christian Santoir

*Film en vente sur iOffer.com
 
 
 
TOPOFTHEWORLD.jpg

 

Date de création : 16/12/2012 : 19:58
Dernière modification : 05/07/2014 : 17:13
Catégorie : - Films
Page lue 3200 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !