Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
 
LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT
Vo. Earth versus the flying saucers

 




Année : 1956
Pays : Etats-Unis
Durée : 1h 23 min.
Genre : science-fiction
Noir et blanc

Réalisateur : Fred F. SEARS
Scénario : Donald E. KEYHOE, Curt SIODMAK

Acteurs principaux :
Hugh MARLOWE (Dr. Russell A. Marvin), Joan TAYLOR (Carol Marvin), Donald CURTIS (Major Huglin), Morris ANKRUM (Général John Hanley), John ZAREMBA (Professeur Kanter)

Musique : Mischa BAKALEINIKOFF
Photographie : Fred JACKMAN Jr.
Producteur : Charles H. SCHNEER
Compagnie productrice : Clover productions

Avions :
-Republic F-84E Thunderjet  s/n 49-2057 (images d'archives)
-Douglas DC-6  c/n 43045, N90740
-Boeing B-29 Superfortress (images d'archives)
-Lockheed F-94B Starfire (idem)



Notre avis :

A première vue, on pourrait penser que le film de Tim Burton, "Mars attaque" (1996), est un remake colorisé de "Les soucoupes volantes attaquent", avec les mêmes soucoupes et les même scènes (comme l'obélisque du Washington Monument s'écrasant sur les passants..). Ce film est typique des films de science-fiction des années 50, qui sont pour la plupart centrés sur une invasion d'extra-terrestres, comme "La guerre des mondes" (1953), "La chose d'un autre monde" (1951), "L'invasion des profanateurs de sépulture" (1956). Le seul film où les extra-terrestres débarquaient sur terre avec des pensées pacifiques, fut "Le jour où la terre s'arrêta" (1951), car dans tous les autres, les petits hommes verts venaient tout simplement s'emparer de la Terre en exterminant ses occupants ! Certains critiques écrivirent que ces films, tournés en pleine guerre froide ou tiède (Corée), ne faisaient que refléter une autre peur, celle de l'invasion des petits hommes jaunes, ou des grands hommes rouges, tous venus de l'Est communiste….

Le film commence quand le Dr Russell Marvin, un scientifique travaillant pour le ministère de la Défense, et son épouse Carol, sont survolés par une soucoupe volante, en plein désert. Un peu plus tard, le général  Hanley, le père de Carol, informe Russ que tous les satellites artificiels lancés jusqu'ici se sont écrasés dans l'atmosphère ! Alors qu'on s'apprête à lancer un nouveau satellite, une soucoupe atterrit près du pas de tir. Des créatures en scaphandre débarquent et capturent le général Hanley. S'ils sont sensibles aux tirs des soldats, leur vaisseau est protégé par un bouclier électromagnétique; ils disposent en outre d'un rayon désintégrateur à l'effet dévastateur. Malgré l'avis contraire du gouvernement, Russ parvient à entrer en contact avec les extraterrestres qui lui donnent rendez vous. Mais Carol avertit le major Huglin, chargé de la protection de Russ, et ils se retrouvent tous à bord d'un vaisseau spatial. Une voix leur apprend alors que les extraterrestres sont les survivants d'une galaxie en voie de disparation. La voix demande une réunion avec tous les leaders mondiaux. Ils retrouvent aussi le général Hanley qui ressemble à un zombie après qu'on lui ait vidé le cerveau pour alimenter leur banque de données ! Russ accepte d'organiser la conférence demandée, et il est libéré avec ses amis. Il a alors l'idée d'une arme nouvelle qui permettra d'annuler la protection électromagnétique des soucoupes. Mais les extraterrestres ont vent de son projet et essaient de le capturer. L'un d'eux est tué par Huglin. L'étude de son scaphandre va permettre aux scientifiques de décoder le plan des envahisseurs. Washington est évacué, et alors que la capitale est survolée par les soucoupes, Russ peut essayer son arme qui se révèle efficace. Les soucoupes sont descendues une à une et vont s'abattre sur des bâtiments publics, comme la Cour Suprême ou le Capitole... Russ réussit ainsi à mettre fin à l'invasion. Le programme spatial peut se poursuivre, sous la direction de Russ qui peut ainsi goûter quelques instants de repos avec Carol.


Ce film de série B plaira sans doute aux amateurs de films de science-fiction de l'époque. Il est ni pire, ni meilleur qu'"Independence day" (1996), les deux films ayant des scénarios très proches et employant des effets spéciaux très élaborés, du moins pour leur époque. Malheureusement, ce film à faible budget a surtout investi dans les soucoupes et fort peu dans les avions. Ces derniers n'apparaissent que sur des "stock footages", montés parfois de façon curieuse.


Les avions du film :

Au début du film, une soucoupe volante est aperçue par un Republic F-84E Thunderjet (s/n 49-2057). Cet avion mis en service en septembre 1949, servit d'abord au sein du 309th Fighter Escort Squadron (31st FEW), basé à Turner AFB (GA), puis il fut affecté au 12th Fighter Escort Wing (dont il porte l'insigne sur le fuselage), basé en Angleterre, à Manston (UK) et enfin au 156th Fighter Bomber Squadron (123rd FBW), de la Garde nationale de Caroline du Nord. Il s'écrasa à Manston (UK) en juin 1952. On remarque que l'appareil, qui a son aérofrein sorti, traîne un câble derrière lui, sans doute celui d'une cible (?). Le cockpit de l'avion, reconstitué en studio, n'a strictement rien à voir avec celui d'un Thunderjet.

Un Douglas DC-6 d'American Airlines est également confronté en plein vol avec un OVNI. Il s'agit du DC-6 (c/n 43045, N90740) "Flagship Louisiana", plus tard rebaptisé "Flagship Cleveland". Acquis en 1966 par la compagnie argentine Austral (LV-PFX, puis LV-ISV), il fut ferraillé en décembre 1970 à Forth Worth (TX). Le cockpit de l'avion, reconstitué en studio est beaucoup plus exact que celui du jet, mais la cabine est totalement fantaisiste.

Une soucoupe s'attaque à un Boeing B-29, mais le poste de tir de sabord est plutôt celui d'un B-17. C'est d'ailleurs un B-17 qui est montré, quand l'avion est abattu (vraisemblablement au dessus de l'Allemagne…). Quant au poste de pilotage du B-29, c'est en réalité celui d'un paisible DC-3 !

Quand l'USAF passe à l'attaque, un bout de documentaire montre des Lockheed F-94B Starfire en train de décoller. Lorsqu'un de ces avions est abattu par une soucoupe, on utilise un document montrant l'accident de trois Curtiss Shrike, lors d'un meeting, à Spokane, en 1944 ! Cet extrait se trouvait déjà dans "13 rue Madeleine" (1947) et on le retrouvera dans "Jet Attack" (1958)….

On peut apercevoir également plusieurs fusées. Le lanceur de satellite est en fait une fusée Viking, plus particulièrement la dernière, version portant le numéro "12", qui sera lancée le 4 février 1955, pour mener diverses expériences (photographie, étude de l'atmosphère, essai d'ogive de rentrée). Quand elle est détruite par une soucoupe, on voit une fusée allemande V2 (dont la Viking est un dérivé) s'abattre sur son pas de tir, après un départ raté. On nous montre également un missile sol-air Nike Ajax, tiré à partir d'un bunker sous-terrain.

Rappelons qu'au moment de la sortie du film (juillet 1956), les USA n'avaient lancé aucun satellite artificiel, l'URSS étant le premier pays à le faire, avec Spoutnik 1, lancé le 4 octobre 1957….



Christian Santoir

* Film en vente sur amazon.fr

 
 
SOUCOUPESVOLANTES.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 24/01/2013 : 12:11
Dernière modification : 03/07/2014 : 18:21
Catégorie : - Films
Page lue 2131 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !