Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

SUPERNOVA


 
Année : 2005
Pays : Etats-Unis / Afrique du Sud
Genre : science fiction
Durée : 2 h 52 min.
Couleur

Réalisateur : John HARRISON
Scénario : Steven H. BERMAN, Don Keith OPPER

Acteurs principaux :
Luke PERRY (Dr. Chris Richardson), Tia CARRERE (Lisa Delgado), Peter FONDA (Dr. Austin Shepard), Clemency BURTON-HILL (Ginny McKillip), Emma SAMMS (Laurie Stephenson), Jessica BROOKS (Brooke Richardson), Eliza BENNETT (Haley Richardson).

Musique : Irwin FISCH
Photographie : Frank PERL, Michael SWAN
Producteur : Leanne MOORE
Compagnie productrice : Hallmark Entertainment
 
Avions :
-Republic RC-3 Seabee  s/n 261, ZS-ORX
-Bell UH-1D-BF Iroquois s/n 9078, ZU-CVC
-Bell 206 Jet ranger
-Dassault Falcon 900EX
-Lear Jet 35


Notre avis :

Une "supernova" est une étoile qui explose en expulsant de très fortes radiations dans l'espace. Ce phénomène, plutôt rare, n'arrive qu'une à trois fois par siècle. Ceci n'empêche pas la supernova d'être à la base de nombreux scénarios de films, dont la série des "Star Trek", "Star Wars", et autre "Star Gate", mais aussi de plusieurs téléfilms, comme celui-ci. "Supernova" fait partie des films catastrophes où l'existence de la planète est menacée par un phénomène cosmique (comme dans "Deep Impact", "Armageddon", etc...). La Terre sera, bien sûr, sauvée, juste à temps….

Ce très long téléfilm comporte deux parties, à la manière d'une mini série.

En Australie, l'astrophysicien Shepard, prix Nobel de physique, prend le large après avoir découvert que le soleil était en train de se transformer en une supernova et qu'il allait bientôt exploser ! Il communique sa découverte à ses collègues, puis va se réfugier aux Maldives, en attendant la fin du monde…A l'approche d'un symposium mondial sur le soleil, des agents de la National Security Agency, dont Lisa Delgado, le recherchent activement, le soupçonnant d'avoir livré ses dossiers à une puissance étrangère. L'activité solaire inhabituelle libère d'énormes quantités d'énergie qui provoquent, sur Terre, des phénomènes inexpliqués. Certains animaux marins ont un comportement étrange, les systèmes électroniques se dérèglent, provoquant de graves troubles, non seulement dans les réseaux de communication, mais aussi dans le trafic routier et aérien, allant jusqu'à provoquer des accidents d'avions. Dans la panique qui s'installe, en Australie, comme dans d'autres parties du globe, la NSA demande à un groupe de scientifiques, dont le collègue de Shepard, Chris Richardson, de leur donner des explications. De son coté, une journaliste, Laurie, essaie de percer le mystère de la disparation de Shepard, couverte par le mutisme des autorités. Une pluie de météorites commence à s'abattre sur la planète, détruisant tout et causant de nombreuses pertes humaines, dont le professeur Shepard lui-même. Débordées par les scènes de panique et de pillage, les autorités ne parviennent plus à gérer la situation. La NSA décide donc d'enfermer dans un bunker sous-terrain les hommes les plus utiles pour la reconstruction de la planète, après le cataclysme ! Chris Richardson fait partie du lot. Mais il n'entend pas rester passif; aidé par Lisa qui désobéit à ses supérieurs, il va s'enfuir pour rejoindre le centre d'observation spatiale et vérifier les calculs de Shepard. Au bout de longues heures, il trouve qu'il s'était trompé dans ses équations. L'activité solaire va décroître dans quelques jours et le soleil n'explosera pas. Il ne pense plus alors qu'a retrouver sa femme, Brooke, et sa fille, dont il est sans nouvelles. Ces dernières sont menacées par un tueur que Brooke avait contribué à faire arrêter et qui avait profité du chaos pour s'échapper. Richardson devra tuer l'assassin. Quelques semaines plus tard, la planète a enfin retrouvé son calme et le couple Richardson peut enfin goûter les plaisirs de la plage.…

L'histoire comporte de nombreuses incohérences, comme tout téléfilm qui se respecte. Il serait trop long de les relever toutes. On pourrait, entre autres, citer la petite maison de l'amie du professeur Shepard, située sur un rivage, surmonté par de magnifiques montagnes, aux Maldives, où l'altitude maximale est de 3 mètres au dessus du niveau de la mer ! Ce film, supposé se passer en Australie, a été filmé en grande partie en Afrique du sud, dans les environs du Cap... Nous ne nous intéresserons qu'aux avions, fort rares dans ce téléfilm, et qui n'apparaissent que dans la première partie.


Les avions du film :

Le seul avion utilisé par le tournage est un amphibie Republic RC-3 Seabee (s/n 261, ZS-ORX), immatriculé en Afrique du sud. Cet avion construit en 1947, avait été importé, en 2000, des USA (N6081K) et baptisé "Sahaya Manzi". Il subit une révision complète; son moteur étant remplacé par un Lycoming GO-480 de 380 ch et son aile, munie d'extrémités en carbone. Il vola de nouveau en décembre 2002 et fut exploité par la société charter Southern Right Air Charter. Immobilisé suite à une panne moteur, en 2003, il reprit du service en 2004 avec Marketing media, une société spécialisée dans l'industrie du film commercial ou publicitaire. Il apparut ainsi dans plusieurs téléfilms, comme "The breed" et "Supernova". Il fit son dernier vol en mars 2007. En juillet, le Seabee fut exporté au Canada.

Les scientifiques sont emmenés par la NSA dans un Bell UH-1D-BF Iroquois (c/n 9078, ZU-CVC). Cet hélicoptère appartenait à Court Aviation (Pty.) Ltd. et il était utilisé pour faire des promenades autour de Cape Town et de Table Bay. C'était un ancien appareil de l'USAF (s/n 66-16884) qui servit au Vietnam entre 1967 et 1974. Il fut ensuite cédé à l'armée de l'air éthiopienne (n° 771) qui l'utilisa dans le conflit avec l'Erythrée. Il fut reformé en 1984 avec 3000 heures de vol à son actif. Quelques années plus tard, un millionnaire de Johannesburg l'acheta avec quarante autres divers appareils de l'armée de l'air éthiopienne ! Il le ramena en 2002 en Afrique du Sud, où l'association Huey Xtreme Club le restaura entièrement. Il apparaîtra dans le film "Mercenary For Justice" (2006), avec Steven Seagal. La scène du crash a été filmée avec une maquette et une vieille cellule de Huey.

On aperçoit rapidement un Bell 206 Jet ranger, peint en vert, armé de paniers de roquettes fixés aux patins d'atterrissage, quand Harrison veut prendre le large, après l'accident du Huey. Mais, vu de face et de loin, on n'a aucun moyen de l'identifier.

Au début du film, l'agent Delgado accompagne les savants qui se rendent à leur colloque dans un Dassault Falcon 900EX. Plus tard, le colonel Williams descend d'un Lear Jet 35, qui porte le même type de décoration et pourrait donc appartenir à la même compagnie (vraisemblablement américaine), mais on a pris soin de ne pas montrer leurs immatriculations.


Christian Santoir

* Film en vente sur amazon.fr
 
 
SUPERNOVA.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 24/01/2013 : 13:18
Dernière modification : 03/07/2014 : 17:00
Catégorie : - Films
Page lue 2971 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !