Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 142 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

U-571
 


Année : 2000
Pays : USA
Genre : guerre
Durée : 1h55
Couleur

Réalisateur : Jonathan MOSTOW
Scénario : Jonathan MOSTOW, Sam MONTGOMERY, David AYER

Acteurs principaux :
Bill PAXTON (capitaine de corvette Mike Dahlgren), Matthew McCONAUGHEY (lieutenant Andrew Tyler), Harvey KEITEL (quartier-maître Klough), Jon BON JOVI (lieutenant Pete Emmett), David KEITH (major Coonan), Thomas KRETSCHMANN (Kapitanleutnant Wassner), Jack NOSEWORTHY (Wentz), Erik PALLADINO (Mazzola), Matthew SETTLE(enseigne Larson), Jake WEBER (lieutenant Hirsch)

Directeur de la photographie : Oliver WOOD
Musique : Richard MARVIN
Production : Dino et Martha DE LAURENTIIS / Studio Canal / Universal Pictures

Avions :
-Fiat G.59 -4B, c/n 181, I-MRSV

Notre avis :

Le scénario de U-571 s’inspire de faits réels rappelés dans le générique de fin, sous la pression des associations britanniques d’anciens combattants.

Au printemps 1942, un submersible allemand est endommagé au milieu de l’Atlantique. Machines en panne, le U-Boat lance un SOS qui est capté (et décrypté ? ! ?) par les stations d’écoute de la marine américaine. Cette interception suscite l’intérêt des services de renseignement alliés qui voient là une occasion unique de saisir une machine à coder Enigma, emportée par tous les sous-–marins de la Kriegsmarine.

Une opération de récupération est donc montée à la hâte au moyen d’un vieux Sub de la Navy camouflé en ravitailleur allemand. Celui-ci transporte donc sur zone un équipage de prise chargé de s’emparer du précieux matériel, à n’importe quel prix.

Le résultat est un bon gros film de guerre moyen qu’on peut voir sans déplaisir, même si le thonier américain déguisé en destroyer allemand, n’est pas du tout crédible...

Signalons que :

- Les producteurs du film durent faire des excuses publiques aux associations des anciens de la Royal Navy pour avoir attribué à la marine américaine un fait d’arme accompli par la flotte de sa Gracieuse Majesté.

- Tous les services de l’armée allemande, les SS et le ministère des affaires étrangères disposaient de leurs propres Enigma (sorte de terminal mécanique) et de leur propres codes. De l’avis des experts alliés eux-mêmes, les codes de la Kriegsmarine étaient les plus impénétrables...


Les avions du film :

Vers le milieu du film on assiste à une étrange apparition que je vous narre de mon mieux. Surgi de nulle part au milieu de l’Atlantique, un monomoteur de reconnaissance portant les marques approximatives de la Luftwaffe (mais que diantre, font les conseillers historiques !)

Ce chasseur, généreusement doté de deux énormes canons (factices ?!) par demi-aile, tient à la fois du Mustang, du Typhoon et du Bf 109. Il s'agissait du Fiat G.59-4B c/n 181, I-MRSV (un G-55 à moteur Rolls-Royce).

Le film se termine sur la prestation d’un PBY Catalina (en images de synthèse), revêtu de couleurs anachroniques, s’apparentant à celle des US Coast Guards d’avant guerre !


Présentation promotionnelle du producteur ou du distributeur, extraits d'autres critiques :

"Pas de profondeur psychologique mais de solides scènes d'action... suspence garanti". (télérama)


 







Acheter U-571

Mots-clés associés

Date de création : 27/09/2006 : 17:48
Dernière modification : 01/10/2010 : 16:51
Catégorie : - Films
Page lue 3930 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !