Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
SKY COMMANDO




Année : 1953
Pays : USA
Durée : 1 h 09 min.
Genre : Guerre
Noir et blanc

Réalisateur : Fred F. SEARS
Scénario : Samuel NEWMAN

Acteurs principaux :
Dan DURYEA (Colonel Ed Wyatt), Frances GIFFORD (Jo McWethy), Mike CONNORS (Lieutenant Hobson Lee), Michael FOX (Major Scott), William KLEIN (Lieutenant John Willard), Freeman MORSE (Danny Nelson), Dick PAXTON (Capitaine Frank Willard), Selmer JACKSON (Genéral Carson), Dick LERNER (Jorgy), Morris ANKRUM (Général R. Combs), Paul McGUIRE (Major Daly)

Producteur : Sam KATZMAN
Photographie : Lester H. White
Compagnie productrice : Columbia
 
Avions :
-Boeing B-47E Stratojet (images d'archives)
-Lockheed RF-80C (idem)
-North American Sabre F-86E (idem)
-North American B-25D Mitchell
-Martin B-26 Marauder (images d'archives)
-Boeing B-17E Flying Fortress (idem)
-Douglas A-10 (idem)
-Curtiss P-40 (idem)


Notre avis :

« Sky commando » censé être un film sur la guerre de Corée, se passe la plupart du temps lors de la seconde guerre mondiale. Bien que le film commence et finisse en Corée, jamais ce pays, ni la guerre qui s’y déroule, n’est mentionné par son nom. Son thème est la responsabilité d’un officier dans la survie de ses hommes. Mais le scénario apparaît peu crédible, avec une histoire qui a un lointain rapport avec la réalité. Seules les scènes aériennes, nombreuses mais issues de documents filmés par l’US Army Air Force, retiennent vraiment l’attention.

L’histoire commence en Corée où deux jets américains pilotés, l’un par le lieutenant John Willard, l’autre, par son frère Frank, retournent vers leur base. C’est alors qu’ils sont déroutés par le colonel Ed Wyatt, pour aller appuyer un groupe de Marines en danger. Mais ils sont surpris par des MiGs et Frank est abattu. De retour à la base, son frère se précipite chez Wyatt et l’accuse de meurtre ! Dans ses quartiers, John reçoit la visite du major Scott qui pense qu’il a tort de juger Wyatt de la sorte, et il lui raconte un histoire à propos de Wyatt, qui se déroule pendant la seconde guerre mondiale. En mars 1943, en Angleterre, dans une unité de reconnaissance, le capitaine Wyatt vient de perdre son copilote, tué à ses cotés. Lors d’une mission au-dessus de l’Allemagne, alors qu’il vole relativement bas, son avion est gravement endommagé et trois hommes d’équipage sont tués. Le copilote, « Hobbie » Lee est également blessé. Pour ramener l’avion à la base, il faut l’alléger, et Wyatt ordonne de jeter tout ce qui est inutile y compris les cadavres… A l’hôpital, Hobbie apprend d'‘une correspondante de guerre, Jo, qu’un aviateur censé être mort dans l’avion, s’est en fait noyé dans la Manche ! Hobbie en veut à Wyatt d’avoir exposé son équipage sans nécessité et jure de lui faire payer. Refusant sa promotion au rang de capitaine, il se fait muter dans l’unité de Wyatt en Afrique du nord, où il retrouve Jo avec laquelle il ne tarde pas à entretenir une relation intime. Après une mission avec Wyatt qui se termine par une bagarre, Hobbie et Wyatt doivent participer à une mission de bombardement sur les champs pétrolifères de Roumanie. Au dessus de l’objectif, ils se rendent compte que certains réservoirs sont des leurres ! Mais leur avion est abattu au dessus de la Yougoslavie. Wyatt blessé réussit à sortir les membres de son équipage y compris Hobbie, inconscient. Un partisan les conduit à la côte. En Angleterre, Hobbie apprend que les photos qu’ils ont ramenées ont permis d'effectuer un nouveau bombardement plus efficace. Il projette de se marier avec Jo et cesse d’accuser Wyatt de la barbarie de la guerre. De retour dans le temps présent, le major Scott apprend à John qu’il a été retiré des opérations actives et que c’est Wyatt qui le remplacera. Mais John assume son rôle et participe à la prochaine mission. Avant de s’envoler, Scott lui fait passer un message; son frère a été récupéré par les Marines sain et sauf.

Ce film passa presque inaperçu et fut apprécié uniquement pour les documentaires inclus entre le scènes ! C’est aussi un des premières apparitions de Mike « Touch » Connors, le futur « Mannix » de la télévision. En fait, seuls les avions fournissent la principale raison de voir ce film.



Les avions du film :

« Sky commando », sans doute à cause d’un budget étriqué, fait appel à de nombreux documents filmés par l’US Air Force pendant la guerre de Corée, et plus encore, pendant la seconde guerre mondiale (environ trente huit minutes).

Au début du film, on assiste au décollage, avec JATO, d’un Boeing B-47E. Au dessus de la Corée, les deux frères Willard volent sur un Lockheed RF-80C et un North American Sabre F-86E (FU-597). Comme souvent dans les films, les deux appareils sont fréquemment intervertis. L’avion qui bombarde au napalm une crête est un F-86. Au sol, on utilisa une maquette grandeur d’un fuselage de F-80. Coté adverse, des films de ciné mitrailleuses montrent des MiG 15 qui apparaissent aussi sous forme de maquettes.

Le colonel Wyatt pilote un North American B-25D. Mais dans le film, les vues extérieures du cockpit comme les vues de l’intérieur du fuselage sont ceux d’un Martin B-26, caractéristique avec ses deux sabords ouverts au niveau du plancher par où filme un observateur (dans le film). Notons que le B-25 fut très peu utilisé par l’USAAF en Grande Bretagne, excepté pour des missions de patrouilles côtières, contrairement au B-26 utilisé massivement par la 8th Air Force. Par contre l’USAAF employa le B-25 en Afrique du Nord. Notons au passage, que si la commande du train est bien placée à proximité de celle des volets sur le B-25, elle ne ressemble pas aux commandes montrées à l’écran ; en outre, il est peu crédible qu’un officier pilote, même fatigué, remonte le train en « descendant » une manette (question de réflexe !). Sur les documents montrés, certains atterrissages de B-25 sont très scabreux. On a droit par ailleurs, à de fort belles vues de B-26 en vol. Les scènes de bombardement se passent en Italie, vu le paysage survolé.

Autre avion vu sur des documents, le Consolidated B-24D Liberator, notamment ceux du raid sur Ploesti, en 1943. On assiste à leur décollage de Libye, puis à leur attaque au-dessus de raffineries roumaines. On constate que ces avions volaient à auteur des cheminées d‘usine, leur approche se faisant à hauteur des arbres... D’autres avions américains peuvent être vus sur ces documents : Boeing B-17E Flying Fortress passant très  bas sur une base, des Douglas A-10, et des Curtiss P-40, en formation.

Coté ennemi, les avions allemands  sont des Junkers Ju 87 Stukas, en guise de chasseurs, des Messerschmitt Bf-10G et Focke Wulf FW 190 au décollage, sur un documentaire que l’on retrouve dans « Jéricho » (1945). Belle vue en vol d‘un Bf.109E (n°5). Des films de cinémitrailleuses nous montrent l’attaque de B-24. On remarque à cette occasion, que les chasseurs allemands ne dégageaient qu’à quelques mètres de leur cible !




Christian Santoir
 
 
SKYCOMMANDO.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 21/06/2013 : 09:01
Dernière modification : 30/06/2014 : 19:17
Catégorie : - Films
Page lue 3320 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !