Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

FANTÔMAS CONTRE SCOTLAND YARD




Année : 1967
Pays : France
Durée : 1 h 44 min.
Genre : comédie
Couleur

Réalisateur : André HUNEBELLE
Scénario : Pierre SOUVESTRE, Marcel ALLAIN

Acteurs principaux :
Jean MARAIS (Fantômas / Fandor), Louis de FUNES (Le commissaire Juve), Mylène DEMONGEOT (Hélène), Françoise CHRISTOPHE (Lady Rashley), Jean-Roger CAUSSIMON (Lord Rashley / Fantômas), Robert DALBAN (Le directeur du journal), André DUMAS (Tom Smith).

Musique : Michel MAGNE
Photographie : Marcel GRIGNON
Producteur : Paul CADEAC, Alain POIRE
Compagnie productrice : P.A.C.
 
Aéronefs :
-Hiller UH-12B
-Vickers 806 Viscount c/n 267, G-AOYS
-Morane-Saulnier MS.502 Criquet c/n 389, F-BBNP
-Hunting Percival Jet Provost T.4 (images d'archives)
-Folland Gnat T.1 (images d'archives)
-English Electric F.6 Lightning c/n 95151, XP697 (images d'archives)


Notre avis :

Le succès de la série des James Bond suscita de nombreuses imitations avec de super héros au service du Bien comme du Mal. André Hunebelle choisit de ressusciter Fantômas, un personnage de fiction français, créé en 1910-1911, par Pierre Souvestre et Marcel Allain. Trois films furent ainsi tournés, films dont les scénarios sont des adaptations très libres des aventures du Fantômas originel, qui essaient de rivaliser avec les malfaiteurs mégalomaniaques figurant dans les James Bond. Comme ces derniers, les Fantômas utilisent de nombreux gadgets. Ces films français se démarquent cependant de la série anglaise par l'accent mis sur la comédie, voire la grosse farce, avec un Louis de Funès, en commissaire Juve hystérique.


Fantômas, devenu tout puissant, a  imaginé un nouveau moyen d'accroître sa richesse : taxer les plus riches de la terre, quels qu'ils soient, en inventant un impôt sur leur droit de vivre, tout récalcitrant étant abattu ! Lord Rashley, une de ses victimes, organise la résistance en convoquant dans son château en Ecosse, les futurs "contribuables", afin de tendre un piège à Fantômas, avec l'aide du commissaire Juve, ainsi que du pire ennemi de Fantômas, le journaliste Fandor, accompagné de sa fiancée, Hélène. Dans un château hanté, Fantômas et ses hommes de main ridiculisent Juve auquel ils font perdre la tête : les pendus se dépendent, les morts ressuscitent, les faux fantômes disparaissent…Ayant emprunté les traits de lord Rashley, qu'il a tué, Fantômas est néanmoins reconnu par Hélène, lors d'une chasse à courre. Il la fait kidnapper, mais elle est sauvée in extremis par Fandor. Tous les deux entreprennent alors de démasquer le dangereux malfaiteur. Le faux lord Ashley réuni l'équivalent des sommes exigées par Fantômas, en bijoux, soit disant pour mieux l'appâter. Mais l'intervention intempestive de Juve fait capoter le plan de Fandor et d'Hélène. Fantômas s'échappe en emportant les bijoux dans une fusée qui sort d'une des tours du château ! L'aviation de chasse est appelée à la rescousse et la fusée explose en plein ciel. Tout le monde exulte, pendant que le faux lord Ashley prend paisiblement le large, en bicyclette, la cassette des bijoux soigneusement ficelée sur son porte-bagage  !


On pourrait dire que le scenario de ce film, vieux de 46 ans, est toujours d'actualité... Mais en 2013, ce n'est pas Fantômas qui veut surtaxer les riches, c'est le fisc français ! Bien que la fin soit classique en laissant place à de nouvelles aventures, ce sera le dernier épisode de la série des Fantômas, réalisés par Hunebelle, ce qui permettra aussi d'éviter une certaine lassitude…. Comparé à l'épisode précédent, "Fantômas se déchaîne", ce film a encore moins de scènes aériennes.

 
Les avions du film :

En Ecosse, Fantômas s'échappe dans un hélicoptère Hiller UH-12B sans immatriculation apparente.

Le commissaire Juve arrive à Londres (en réalité, au Bourget) dans un Vickers 806 Viscount de la BEA (c/n 267, G-AOYS) qui servit dans la compagnie, entre décembre 1956 et octobre 1971. Il sera ensuite revendu à Cambrian Airways, puis à Bristish Airways Board, entre 1976 et 1981, Panavia Air Cargo entre 1981 et 1984, et enfin, British Air Ferries qui l'enverra à la casse en 1988.

Hélène est emmenée dans un Morane-Saulnier MS.502 Criquet (c/n 389, F-BBNP) qui appartenait au pilote cascadeur Gérard Streiff. On remarquera, sous le gouvernail, la ferrure destinée à remorquer des planeurs, une tâche où ce type d'appareil était cantonné dans les aéroclubs, pendant les années 50 et 60.

Quand l'alerte est déclenchée, on voit une série d'images extraites de bouts de films divers, avec le décollage des Hunting Percival Jet Provost T.4, tout rouge, de la patrouille acrobatique des "Red pelicans" (1960-1973) de la Central Flying School de la RAF de Little Rissington, puis le décollage des Folland Gnat T.1, tout jaune, de la formation des "Yellow Jacks" (1963-1964) de la RAF. Il sont rejoints en l'air par un English Electric F.6 Lightning (c/n 95151, XP697) solitaire, qui abat la fusée de Fantômas (un missile stratégique anglais Blue Streak). Ce F.3, transformé en F.6 en 1963 (nouvelles ailes, nouveaux réservoirs, deux canons de 30), sera utilisé pour des essais de réservoirs, installés au-dessus des ailes, ou intégré à la partie inférieure du fuselage. Réformé en 1981, il servit à de tests statiques au sol, à Warton, la base d'English Electric.



Christian Santoir

 
 
 
 
 
FANTOMASCONTRESCOTLAND.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 17/07/2013 : 11:24
Dernière modification : 30/06/2014 : 03:52
Catégorie : - Films
Page lue 3213 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !