Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
THE HURRICANE EXPRESS




Année : 1932
Pays : Etats-Unis
Genre : série de 12 épisodes
Durée : 3 h 47 min.
Noir et blanc

Réalisateurs : J.P. McGOWAN, Armand SCHAEFER
Scénario : Colbert CLARK, Barney A. SARECKY

Acteurs principaux :
Tully MARSHALL (le directeur de la compagnie ferroviaire), Conway TEARLE (l'avocat de la compagnie ferroviaire), John WAYNE (le pilote de ligne), Shirley GREY (la secrétaire), Edmund BREESE (le père de la secrétaire), Lloyd WHITLOCK (le directeur de la compagnie aérienne).

Producteur : Nat LEVINE
Musique : Lee ZAHLER
Photographie : Ernest MILLER, Carl WESTER
Compagnie productrice : Mascot Pictures
 
Avions :
-Ford 5-AT-C Trimotor c/n 49, NC8411
-Curtiss JN-4



Notre avis :

"The Hurricane Express" fut l'un des trois feuilletons cinématographiques que John Wayne, un jeune acteur alors peu connu, tourna pour Nat Levine et les studios Mascot Pictures. Le "Hurricane express" est un train "rapide, fiable et sûr", comme le dit une publicité. Il est conduit par un homme, dont le fils (John Wayne) est pilote de ligne. Aux USA, l'avion avait commencé, dès 1929, à remplacer le train sur certains tronçons de la ligne transcontinentale; l'avion ne pouvant alors voler que le jour, il fallait passer la nuit à l'hôtel ou poursuivre en train, avec à chaque fois un transfert de l'avion au train et vice versa. Mais ce service, un peu compliqué, resta déficitaire et fut interrompu après 16 mois d'activité. L'avion ne commença vraiment à concurrencer le train, qu'à partir de 1934, quand le pilotage sans visibilité devint possible, suite aux progrès de l'instrumentation de bord, de l'équipement radio embarqué, des moyens de guidage au sol, mais aussi de la mise en service d'avions plus grands, équipés de couchettes. Néanmoins, beaucoup de passagers potentiels préféraient encore le train, pour sa sécurité et son confort, surtout depuis l'accident d'un Fokker F.10 de la TWA, en mars 1931, qui avait marqué les esprits. Il avait entrainé la mort de tous ses occupants parmi lesquels, l'entraîneur d'une célèbre équipe de football; ce fait divers, repris à la une de tous les journaux, avait fait une très mauvaise publicité au transport aérien.


Le scénario tourne autour d'un personnage mystérieux, le "Wrecker" (naufrageur) qui s'est mis en tête de saboter la compagnie L & R Railroad, afin de favoriser le transport aérien. Il provoque la destruction de l'"Hurricane express" dont le conducteur, Jim Baker est tué. Son fils, Larry, un pilote de ligne, jure de venger la mort de son père. Tout au long des douze épisodes, il va s'efforcer d'identifier ce criminel et le livrer à la police, tout en l'empêchant de s'emparer d'un chargement d'or. Mais ce malfaiteur est-il Edwards, le directeur de la compagnie ferroviaire, Stevens, l'avocat de la compagnie, Walter Grey, le directeur de la compagnie aérienne "Air Transport Co." qui l'employait, Stratton, un détenu en cavale qui prétend avoir été mandaté par la compagnie ferroviaire, Jordan, un conducteur licencié et qui a juré de se venger, ou Carlson, un employé de gare ? Dans cette enquête, Baker peut compter sur l'aide de la jolie Gloria Martin qui n'est autre que la fille de Stratton. Pour compliquer encore plus le problème, il s'avère que le "wrecker" a un don particulier pour prendre l'aspect de n'importe quelle personne ! Après avoir suivi plusieurs fausses pistes, et participé à de nombreuses bagarres, Jim démasquera le "wrecker" qui sera arrêté et livré à la justice.


John Wayne qui avait 25 ans à l'époque, avait une carrure athlétique et il réalisa la plupart de ses cascades. Le seul problème est que dès le premier épisode, il est licencié par sa compagnie, pour avoir atterri, avec ses passagers, en pleine campagne, à coté de la ligne de chemin de fer, après avoir constaté que le train de son père courait à sa perte…Il y a donc peu de scènes aériennes dans cette série ferroviaire, qui fait la part belle à la locomotive, mais aussi aux courses en voitures. L'avion apparait néanmoins dans cinq épisodes (1,2, 10,11,12).

Le tournage eut lieu à Santa Clarita, au dépôt de Southern Pacific à Saugus, à  Griffith Parks, mais aussi au Grand Central Air Terminal de Glendale (CA), qui était situé juste à côté.
Les épisodes :

1. The Wrecker
2. Flying Pirates
3. The Masked Menace
4. Buried Alive
5. Danger Lights
6. The Airport Mystery

7. Sealed Lips
8. Outside the Law
9. The Invincible Army
10. The Wrecker's Secret
11. Wings of Death
12. Unmasked


Les avions du film :

Le premier avion que l'on voit à l'écran, sur le Grand Central Air Terminal de Glendale, est un Fokker F.10 de TWA, mais à l'arrêt, il se transforme en Ford Tri-motor, un avion qui lui ressemble (de loin…) qui, au décollage, redevient un Fokker F.10…

Cet avion que l'on voit dans cinq épisodes de la série (épisode 1, 2, 10, 11 et 12), figure un avion de ligne de l'"Air Transport Co.", mais aussi l'avion du "Wrecker", le logo de la compagnie étant alors recouvert de peinture. Ce Ford était le Ford 5-AT-C (c/n 49, NC8411) appartenant à Transcontinental & Western Air (n° de flotte 616). Il fut construit en 1929 par la Stout Metal Airplane Company (division de Ford Motor Company), à Dearborn (MI).  Le 11 juillet 1929, il fut vendu à Scenic Airways, de Phoenix (AZ), puis, en mars 1930, à United Aviation Corporation, de Chicago (IL). Un moins plus tard, il fut cédé à Transcontinental Air Transport Inc., de New York (NY) qui devint Transcontinental & Western AL. en 1931. Il fut accidenté en mars 1931, à Port Columbus (OH) et réparé. A partir de 1937, il passa de mains en mains : St. Louis Flying Service (30/7/37), Garland E. Lincoln (27/9/37) et South American Gulf Oil Co. (20/06/38). Avant d'être exporté en Colombie, il fut transformé par Aero Trades Co., de Roosevelt Field (NY), en transport de fret, avec l'aménagement d'une large porte type "PanAgra", le montage de nouvelles roues, munies de carénages, et de nouveaux moteurs. Le 15 avril 1939, lors d'un vol sans visibilité, il percuta une montagne à environ 10 km au nord-est de Convencion (Colombie).

Le cockpit, reconstitué en studio, est, comme d'habitude, peu conforme au vrai, avec une seule manette de gaz !

C'est un Curtiss JN-4 qui vient récupérer le Wrecker, sur le toit d'un wagon. Il est peu probable que cette cascade ait été réalisée spécialement pour ce feuilleton. Elle ressemble beaucoup à une scène du film "The skywayman" (1920), où Ormer Locklear passe du toit d'un train en marche, à un Jenny qui le survole, et vice versa, cette séquence étant filmée sur un tronçon de voie ferrée rectiligne, près de March Field.

Au Grand Central Air Terminal, peu avant que le Ford de Blake s'aligne sur la piste, on voit une grande banderole intimant l'ordre au pilote de s'arrêter et d'attendre le signal de la tour, avant de pénétrer sur la piste... On voit également, au sud de la piste, le grand hangar où le capitaine Thomas Slate gardait son dirigeable "City of Glendale", de construction entièrement métallique ! Achevé en 1929, il ne vola jamais, suite à des fuites d'hydrogène, lors de son inauguration. En 1932, le dirigeable avait été envoyé à la ferraille et le hangar n'allait pas tarder à être détruit à son tour.



Christian Santoir

*Série en vente sur amazon.fr
hurricane-express.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 01/03/2014 : 08:37
Dernière modification : 23/06/2014 : 20:53
Catégorie : - Séries
Page lue 3677 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !