Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
IDU NA GROZU
(J'entre dans l'orage)
Vo. Иду на грозу



Année : 1965
Pays : URSS
Genre : drame
Durée : 2 h 29 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Sergei MIKAELIAN
Scénaristes : Daniel GRANIN , Sergei MIKAELIAN

Acteurs principaux :
Aleksandr BELYAVSKIY (Sergei Krylov), Vasili LANOVOY (Oleg Tulin), Rostislav PLYATT (professeur Dankevich), Mikhail ASTANGOV (Golitsin), Zhanna PROKHORENKO (Lena), Viktoriya LEPKO (Zhenya), Anatoli PAPANOV (Anykeyev), Yevgeni LEBEDEV (Agatov)

Photographie : Oleg KUHOVARENKO
Musique : Vladlen CHISTYAKOV
Compagnie productrice : Lenfilm studio
 
Avions :
-Lisunov Li-2P c/n 18427604, CCCP-71275
-Ilyushin Il-18A  c/n 188 0003 04, CCCP-75645
-Ilyushin Il-18V c/n 182 0045 03, CCCP-75810


Notre avis :

Ce film soviétique réalisé par Sergei Mikaelyan est une adaptation du roman du même nom, de Daniel Granin. Il a pour personnages principaux deux jeunes ingénieurs, passionnés de météorologie. En URSS, l'image de l'ingénieur était soumise à des facteurs sociologiques et politiques. La littérature socialiste conditionnait la façon dont il était représenté, ainsi que ses rapports avec la classe ouvrière. Après la révolution de 1917, l'ingénieur fut déclassé et assimilé à un travailleur ordinaire, obnubilé par l'accroissement de sa productivité, par tous les moyens. Pendant la guerre froide, l'ingénieur et le scientifique avaient une meilleure image, le gouvernement exigeant des progrès scientifiques rapides, afin de gagner la course aux armements et accélérer la conquête de l'espace.


L'histoire du film commence en 1952 et s'étend sur environ dix ans. Elle est centrée sur l'histoire de deux amis, Sergeï Krylov et Oleg Tulin, tous deux rêvant de faire des découvertes innovantes en matière de météorologie. Malgré le même zèle et la même passion pour la science, ces jeunes ont des idées différentes sur la façon d'atteindre leurs objectifs. Oleg est prêt à tolérer les vues conservatrices, mais politiquement correctes, des enseignants plus âgés, tandis que Sergeï préfère toujours dire ce qu'il pense, ce qui lui vaut des ennuis, ses idées étant considérés comme non scientifiques et typiques de la bourgeoise...Il est alors exclus de l'université. Faisant preuve d'une grande obstination, Sergeï parvient à se faire embaucher dans une entreprise de matériel électronique où il passe parfois pour un fou, alors qu'il est plongé dans ses pensées. L'ingénieur en chef, Gatenyan, le remarque et le prend avec lui dans son laboratoire. Krylov publie des articles et fait même des conférences à l'Institut de Physique. Il finit par quitter l'usine et parvient à retourner à l'université, dans le laboratoire du professeur Dankevich. Mais, pour lui, les recherches qui y sont entreprises n'avancent pas assez rapidement. Il quitte alors le pays pour participer à une expédition scientifique outre-mer. Au bout d'un an, il revient et peut rédiger une thèse. Entretemps Dankevich est mort et ses idées se sont avérées exactes. Krylov devient un chercheur reconnu pour ses travaux avec Dankevich. Mais cette notoriété fait de l'ombre à certains de ses collaborateurs et provoquent des conflits avec eux. Il est nommé à la tête d'un grand laboratoire de recherches, mais ne peut supporter la pression administrative constante. Il initie un nouveau programme de recherches et retrouve Tulin, qui a suivi un parcours différent après l'université. Tulin a réussi à convaincre, en usant de toute sa persuasion, un général de l'armée de l'air de lui confier un avion pour pénétrer dans les orages, afin d'étudier l'électricité atmosphérique. Tulin a inventé des appareils et des méthodes expérimentales pour mesurer l'intensité des décharges électriques dans un nuage d'orage. Mais ce vol expérimental se termine par la mort d'un étudiant, alors qu'un des chercheurs, opposé à Tulin et à Sergeï, avait saboté, par peur, le matériel de mesure pour mettre fin plus rapidement à l'expérience ! Le projet de recherches est suspendu. Une fois de plus, Sergeï passe pour un original, et son passé d'homme indépendant, opposé à l'administration de la recherche, ne plaide pas en sa faveur. Mais d'autres chercheurs l'appuient et votent pour la reprise des vols, afin de faire évoluer la connaissance de l'électricité atmosphérique.

Le tournage eut lieu à Leningrad, dont on reconnait certains sites touristiques, ainsi que  les quais du  port. Mais le tournage se déroula aussi plus au sud, dans le district de Krasnodar, à Sotchi (une station balnéaire mieux connue depuis les jeux olympiques d'hiver de  2014), au bord de la mer Noire et dans ses environs. On reconnait notamment (en arrière plan) l'aéroport de l'époque, avec son terminal, construit en 1956, en forme de temple grec, surmonté d'une tour (de contrôle ?) en forme de minaret ! Ce bâtiment existe toujours, à l'ouest du nouveau terminal.

Les avions n'interviennent qu'au bout d'une heure et demi de film et ont été filmés uniquement au sol.


Les avions du film :

L'avion qu'utilisent Sergeï et Oleg pour leurs recherches météorologiques, est un Lisunov Li-2P (c/n 18427604, CCCP-71275) de l'Aeroflot. On le voit sur l'aéroport de Sotchi (loin du terminal, de l'autre côté de la piste). Construit en 1948, cet avion rejoignit l'Aeroflot en août 1959; affecté à la Mongolie, il était basé à Bulgan. Il fut retiré du service en 1967. On voit sous son aile droite un capteur non identifié. Il exista effectivement au moins cinq Li-2 spécialement équipés pour effectuer des recherches sur les conditions météorologiques (impact sur la sécurité aérienne et influence sur la propagation des ondes radio) et dénommés, comme de juste, Li-2 "Meteo".

Les autres avions sont aperçus à Sotchi, où les passagers sont emmenés vers leurs avions dans un petit train sur roues, appelé "Riga", qui équipait alors plusieurs aéroports soviétiques. Il était en effet construit par RAF (Fabrique d'Autobus de Riga) et celui aperçu dans le film se compose d'un minibus de 16 places (RAF-980), tirant deux remorques de 24 places (RAF-979).

Il y a aussi un Ilyushin Il-18A (c/n 188 0003 04, CCCP-75645) de l'Aeroflot, qui était basé à Moscow/Vouknovo en 1958. Il fut réformé le 24 septembre 1973, à Domodedovo. Il fut ensuite utilisé comme cellule d'instruction à l'Institut aéronautique de Riga. En 1983, il était stocké sur l'aéroport de Skulte (Riga), laissé à l'abandon, sans moteurs. Il sera ferraillé en 1994.

Sergeï s'apprête à embarquer dans un Ilyushin Il-18V (c/n 182 0045 03, CCCP-75810) de l'Aeroflot. Pris en charge en 1962, il sera réformé en 1982, après avoir transporté 872.000 passagers et 10.400 tonnes de fret. Un vrai stakhanoviste !

Rappelons que l'Il-18 atterrit à Sotchi, pour la première fois, en 1959, et qu'en 1964, il assurait à partir de cet aéroport, des liaisons régulières vers Prague, Berlin et Varna (Bulgarie).

On voit, vers le début du film, sur le même aéroport, en arrière plan, des avions de l'Aeroflot de l'époque : un Ilyushin Il-2, un Antonov An-12 et un Tupolev Tu-104.


Christian Santoir

*Film à visionner sur les sites russes.

 
 
IDUNAGROZNU.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 25/04/2014 : 18:10
Dernière modification : 21/06/2014 : 21:35
Catégorie : - Films
Page lue 2943 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !