Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
 
THE CROOKED SKY




Année : 1957
Pays : Grande-Bretagne
Genre : policier
Durée : 1 h 17 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Henry CASS
Scénario : Maclean ROGERS, Norman HUDIS

Acteurs principaux :
Wayne MORRIS (Mike Conlin), Karin BOOTH (Sandra Hastings), Sheldon LAWRENCE (Bill Hastings), Anton DIFFRING (Fraser), Bruce SETON (Inspecteur 'Mac' Macauley), Colette BARTROP (Penny), Seymour GREEN (Steve)

Musique : Wilfred BURNS    
Photographie : Phil GRINDROD
Producteurs : Henry CASS, Derek WINN
Compagnies productrices : Luckwin Productions, Tudor Productions
 
Avions :
-Douglas Dakota
-Handley Page Hermes (en arrière plan)
-Vickers Viking (en arrière plan)
-Percival Proctor (en arrière plan)
-Vickers Viking 1B  c/n 146, G-AIHA
-Vickers  610 Viking 1B  c/n 240, G-AJBN
-Douglas C-47 c/n 33285/1653, s/n 44-76953, code ZU-13 (en arrière plan)
-Avro York (en arrière plan)
-Percival P-50 Prince c/n 46,  G-AMLZ (dans un hangar)


Notre avis :

Ce petit film policier de série B se passe dans le milieu du transport aérien, dans les années 60, une époque où, en Angleterre, on comptait de nombreuses compagnies aériennes, de petite ou moyenne taille, assurant le transport de fret ou de passagers, à l'intérieur du pays, mais aussi entre l'Angleterre et les pays européens. Les terrains d'aviation, construits pendant la guerre, servaient de bases commodes à ces compagnies. Le film fut ainsi tourné sur l'aéroport de Blackbushe (Hampshire), créé par la RAF en 1942. On remarque que les installations ont conservé un caractère plutôt sommaire, les services étant abrités dans des Nissen huts de cette époque; les chambres de passage sont des caravanes... Au moment du tournage (fin 1956 ou début 1957), le terrain accueillait plusieurs compagnies anglaises indépendantes dont l'une, Eagle Airways, participa au film. L'US Navy y avait également une base. Blackbushe servait aussi de terrain de détournement, pour les aéroports d'Heathrow et de Farnborough.


L'histoire commence à Londres où les services du Trésor s'alarment de la découverte de 500.000 livres de fausse monnaie. Tom Alanson, qui est radio-navigateur dans une compagnie de transport de fret, entre l'Angleterre et les USA, fait partie de ce trafic. Mais ne voulant plus continuer cette activité illicite, il se rend à Scotland Yard pour la dénoncer, mais il est assassiné avant ! Un policier a trouvé que les billets ont été fabriqués aux États-Unis et il contacte les services du Trésor américain qui met l'enquêteur Mike Conlin sur ce dossier. Conlin soupçonne que d'autres membres de la compagnie aérienne peuvent être impliqués. Il se rend à Londres pour mener son enquête. Il se rend sur la base d'opération de la compagnie et y rencontre Sandra Hastings, la fiancée d'Alanson, et la sœur de Bill, qui est aussi opérateur radio sur la ligne transatlantique. Mike assiste, par hasard, au meurtre d'un autre employé de la compagnie. Il pense que les postes de radio qui sont déposés après chaque vol, pourraient servir à transporter la fausse monnaie. Entretemps, Bill a présenté sa sœur à Frank Fraser, le patron d'un cercle de jeu, mais aussi le chef du réseau de contrefacteurs. Ce que ne sait pas Sandra, c'est que Bill collabore avec Fraser; il a besoin d'argent pour créer sa propre compagnie aérienne. Mais Fraser est suspect aux yeux de la police. Mike parvient à s'infiltrer dans la maison de Fraser et y découvre des liasses de faux billets. Surpris par les hommes de main de Fraser, il est emmené dans un bois pour y être abattu, mais Mike parvient à s'échapper. Quand Fraser apprend que son arrestation est imminente, il demande à Bill de la conduire à l'aéroport. Il se rend dans l'avion de Bill où se trouvent encore des faux billets. Mike s'introduit dans l'avion, mais Fraser fait feu sur lui. Il oblige ensuite Bill à décoller, pour aller en France. En vol, il endosse un parachute pour évacuer l'appareil. Bill attaque alors Fraser qui tombe dans le vide, mais il ne savait pas que le sac du parachute avait servi à cacher des billets…De retour au terrain, Mike, qui n'est que blessé, assure Sandra que, vu le comportement de Bill ce jour, il ne devrait pas être poursuivi.

Ce film compte plusieurs scènes aériennes, sans aucune maquette, comme il est de coutume dans un film anglais; il peut donc être regardé sans restriction….

 
Les avions du film :

C'est avec un Dakota de la RAF que Mike Conlin arrive de New-York. Près du terminal de Blackbushe, on aperçoit un Handley Page Hermes de la compagnie Britavia, que l'on revoit plus tard, quand Sandra pine-nique près du tarmac.

Conlin et le directeur de l'aéroport passent devant plusieurs Vickers Viking de la compagnie Eagle airways. Garé devant une hutte Nissen abritant un magasin, il y a aussi un Percival Proctor, que l'on reverra également plus tard, sans pouvoir toutefois lire son matricule. Ils passent également devant le Vickers Viking 1B "G-AIHA" (c/n 146), portant le nom de la compagnie fictive "Globe Link". Cet avion fut vendu, en 1946, par Vickers, à la compagnie rhodésienne Central African Airways (VP-YEW); converti en Viking Type 616, il portait le nom de "Zambesi". Racheté en août 1956 par Eagle Aircraft Services, il vola sous le nom  de "Sir Richard Kempenfelt" et sous la livrée d' "Eagle Airways". Retiré du service en 1960, il sera ferraillé la même année, à Heathrow. On remarque que ce Viking vole avec la porte arrière ouverte, ce qui permettra de faciliter le saut (du mannequin) de Fraser, la large porte s'ouvrant vers l'extérieur.

La cabine et le cockpit ont été reconstitués en studio, de façon approximative. Le panneau de contrôle du "pilote automatique" (qui ressemble plus à un navigateur Decca) nous semble bien trop grand pour loger au milieu du tableau de bord (que l'on ne voit pas), où il avait normalement sa place. Le Viking était généralement équipé d'un PA Sperry A3. On observe parmi l'équipement radio, un gros poste récepteur Marconi R1155 et d'un non moins gros émetteur Marconi T1154, un matériel qui équipait habituellement les bombardiers, Lancaster, Lincoln, ou Halifax.

Vers la fin du film, Bill part dans le Vickers "G-AIHA", mais c'est le Vickers Type 610 Viking 1B "G-AJBN" (c/n 240) qui roule. Dés 1947, ce dernier fut exploité par British European Airways, puis, à partir de novembre 1955, par British Eagle International Airlines, avec le nom de "Vindictive", puis, plus tard, de "Lord Nelson". Il porte encore la livrée de BEA, mais avec le logo et le nom d'Eagle sur le fuselage. Réformé en 1960 à Blackbushe, il y fut cannibalisé, le Viking n'étant plus fabriqué depuis 1948. Il est remplacé en l'air par un Dakota !

Quand Sandra pique-nique avec Bill, près du tarmac, on aperçoit, en arrière plan, un Douglas C-47 de l'Armée de l'Air néerlandaise, portant le code "ZU-13". Cet ancien avion de l'USAF (c/n 33285/1653, s/n 44-76953) servit dans la RAF, comme Dakota IV (KN629), puis fut cédé à l'Armée de l'air néerlandaise, en 1953 (code X-13, puis ZU-13 de l'escadrille de transport 334). Il fut transféré à la Marine néerlandaise en février 1960, mais sera perdu en mer en janvier 1961. On voit, dans une autre scène, un autre Douglas C-47, mais c'est un transport de fret d'Eagle airways.

Non loin du terminal, il y a, en arrière plan, un Avro York, comme ceux de Eagle, Dan-Air, Tropic Airways, ou Lancashire Aircraft Corporation, compagnies qui fréquentaient Blackbushe, dans les années 50.

Dans le grand hangar d'Eagle, où se rend Conlin, il y a un Percival P-50 Prince (G-AMLZ, c/n 46). Il fut acquis en 1951 par la Shell Refining and Marketing Co. puis, en août 1954, par W.F. Martin, et, en juin 1956, par Stewart, Smith & Co. Ltd. En 1968, Timothy M. Clutterbuck, un pilote qui participa à plusieurs tournages (dont "The blue Max", "The war lover"..), l'acheta mais le revendit en octobre 1973, à J.F. Loggins. Rayé des registres le 09/10/1984, l'avion sera laissé à l'abandon sur l'aéroport de Coventry pendant de longues années. Il fut finalement magnifiquement restauré par l'Heritage Group (ex. The Jetstream Club) de l'aérodrome de Speke (Liverpool). En 2013, il est préservé sur ce même aéroport, dans sa décoration d'origine, celle de la compagnie Shell.

On aperçoit également dans ce hangar, l'empennage d'un Avro Lancaster (que l'on voit plus tard sur le tarmac, en arrière plan). Mais ce pourrait être, plutôt, l'Avro Lincoln B2 (serial RF322), un appareil du Ministry of Supply, entretenu par Eagle Airways et servant pour des missions photographiques. Cet avion arriva à Blackbushe, en janvier 1957, donc pendant le tournage. A partir de juillet, il sera codé "EA-S".



Christian Santoir


*Film en vente sur www.lovingtheclassics.com

 
 
 
CROOKEDSKY.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 09/05/2014 : 08:02
Dernière modification : 21/06/2014 : 20:37
Catégorie : - Films
Page lue 1890 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !