Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

THE NIGHT THEY TOOK MISS BEAUTIFUL

   


Année : 1977
Pays : Etats-Unis
Genre : thriller
Durée : 1 h 37 min.
Couleur

Réalisateur : Robert Michael LEWIS
Scénario : Lou LAROSE, George LEFFERTS

Acteurs principaux :
Gary COLLINS (Paul Fabiani), Chuck CONNORS (Mike O'Toole), Henry GIBSON (Rolly Royce), Peter HASKELL (Damon Faulkner), Karen LAMM (Cindy Lou Barrett), Sheree NORTH (Layla Burden), Victoria PRINCIPAL (Reba Bar Lev), Gregory SIERRA (Omar Welk).

Musique :  Walter MURPHY     
Photographie : Jules BRENNER     
Producteur : George LEFFERTS     
Compagnie productrice : Don Kirshner Productions, La Rose Productions Ltd.

Avions :
-Consolidated PBY-6A Catalina BuNo 63998, N16KL
-De Havilland DHC-6 Twin Otter  (en arrière plan)
-McDonnell Douglas F-15E (images d'archives)
-Hughes 500C
-North American Rockwell  Sabre 75A s/n 380-39, N7NR


Notre avis :

Les années 70 se caractérisent par plus de quarante détournements aériens, motivés par diverses raisons : terrorisme politique (Palestine, Balkans...), désaxés voulant aller facilement et gratuitement vers le pays de leurs rêves (URSS, Cuba…), demandes de libération de "combattants" emprisonnés, affaires crapuleuses, ou plus simplement, des détournements effectués par des psychopathes…


Le film ouvre sur le concours de miss Monde qui passe sur une chaine télé américaine. Mary Baker, la patronne des miss, un peu portée sur la bouteille, présente les cinq finalistes. Le matin suivant, elles se rendent à l'aéroport pour aller à Nassau, dans un hydravion. Pendant qu'elles attendent, deux hommes déguisés en mécaniciens montent discrètement à bord. Le directeur du show, Rolls Royce, se plaint auprès de Mike O'Toole, le responsable de la sécurité de l'aéroport, car il a interdit aux fans de s'approcher de l'avion. Quand les jeunes femmes embarquent, la presse est néanmoins présente et les cameramen peuvent s'en donner à cœur joie, chaque miss prenant une pose suggestive. Une fois, en l'air, les faux mécanos, qui appartiennent en fait au Front de Libération International, pénètrent dans le cockpit et ordonnent au pilote de voler en dessous de 200 pieds. Quand le copilote essaie d'avertir la tour, il est tué. L'hydravion est forcé à amerrir près d'un rivage désert et tout le monde est enfermé dans un local faisant partie d'une base militaire désaffectée. Plus tard, les terroristes prennent contact avec la tour de Miami pour dicter leurs conditions : ils réclament une somme d'un million de dollars; passé une certaine heure, si l'argent n'est pas reçu, ils tueront un otage toutes les demi-heures ! Le FBI s'est emparé de l'affaire, mais le comportement de ses agents étonne O'Toole; ils lui demandent de ne pas révéler la disparition de l'hydravion. Il y a parmi les passagers, un faux pilote de ligne qui transporte, dans un étui à cigare, une arme bactériologique qui est une arme de destruction massive, ce que les terroristes ignorent. Grâce aux relèvements des rares communications radio des terroristes, le FBI peut déterminer où sont retenus les otages; il s'agit d'une zone isolée des Everglades, au bord de la mer. Accompagnés d'O'Toole, les agents de la CIA et des commandos des forces spéciales s'y rendent. Après des négociations qui tournent court, un combat s'engage, lors duquel, deux des trois terroristes, dont une femme, sont neutralisés; le troisième s'enfuit avec le pilote qui transportait l'arme bactériologique. En vol, le terroriste casse par inadvertance l'ampoule de poison, dissimulée dans l'étui à cigare ! Pour éviter toute contamination, le pilote n'a d'autre choix que de précipiter l'hydravion dans la mer. Un peu plus tard, les miss reprennent un autre avion, pour un autre show, mais, l'une d'elle abandonne, marquée par ce qu'elle vient de vivre.


Ce petit téléfilm inconnu fait partie des nombreuses productions télévisuelles auxquelles participa Tallmantz Aviation, dans les années 70. La plupart n'étaient pas du tout des films d'aviation. Certes, celui-ci a pour thème principal un détournement d'avion, mais ce sujet n'est guère propice à de belles scènes aériennes, l'action se passant la plupart du temps dans une cabine, ou, comme ici, au sol.


Les avions du film :

Le principal avion du film est un amphibie Consolidated PBY-6A Catalina. Cet ancien amphibie de l'US Navy (BuNo 63998), qui fit son premier vol en mai 1945, fut envoyé en 1957, chez la société Pan Air Corp. de la Nouvelle-Orléans (LA), pour y être modifié (démontage de la tourelle de nez, fixation d'un radôme au dessus du cockpit), en vue de sa livraison à la Flyvevåbnet, la force aérienne royale danoise, qui le reçut en juillet 1957. Il y resta jusqu'en novembre 1970, période pendant laquelle il reçut les numéros de série "82-863", puis "L-863". Il fut acquis en juillet 1972, par la société Larkin Aircraft Corp. de Monterey (CA) et immatriculé N16KL. Mais dés la fin de 1972, il fut vendu à l'American Air Museum Society de San Francisco. C'est alors qu'il participa au tournage du film "Midway", en mai-juillet 1975, puis à celui-ci, en 1977. On constate qu'entre les deux films, on a installé trois grands (faux) hublots de chaque côté du fuselage, qui a reçu une décoration civile. Mais la cabine, avec ses 16 sièges groupés dans un seul compartiment, a été reconstituée en studio; la cabine des Catalina transportant des passagers était constituée de deux compartiments, un derrière le cockpit (pas plus de huit sièges) et un autre (plus grand) derrière l'aile, ces deux compartiments pouvant contenir jusqu'à vingt deux passagers, selon la configuration. En octobre 1982, le PBY-6A fut acquis par la Confederate Air Force (appelée aujourd'hui Commemorative Air Force) d'Harlingen, au Texas. Il fut alors remis dans son état militaire d'origine (mais sans la tourelle de nez). L'amphibie fut détruit lors d'un amerrissage malheureux (sept morts) à Port Isabel, le 13 octobre 1984.

L'amphibie décolle de l'aéroport international de Los Angeles (et non de Miami) pour un vol (n° 609) vers Nassau; il était parqué, peu avant, à côté d'un De Havilland DHC-6 Twin Otter de Golden West Airlines, devant le hangar historique n°1, l'ancien bâtiment du Curtiss-Wright Flying Service, restauré dans les années 90 (situé près des entrepôts de DHL, aujourd'hui). La scène où il sort de l'eau pour s'arrêter sur la plage, a peut être été filmée à Malibu. Le pilote (Frank Tallman ?) fait un amerrissage à rebonds, alors que la mer est parfaitement plate, juste pour la caméra…

Le FBI envoie un McDonnell Douglas F-15E (extrait d'un documentaire) couler un petit bateau de pêche, qui sert de relais aux terroristes, à l'aide d'un missile !

Les agents du FBI rejoignent les forces spéciales avec un Hughes 500C, dont la mauvaise qualité du film nous empêche de lire le matricule.

A la fin du film, les miss embarquent à bord d'un North American Rockwell  Sabre 75A (N7NR, s/n 380-39) fourni par Rockwell International, comme mentionné dans le générique, et dont il porte le logo sur la dérive. Il est censé appartenir à la compagnie fictive "Sunburst Airlines". Il aura une carrière bien rempli, puisque vendu en 1978 à O&A International (N102MJ), il connaitra cinq autres propriétaires jusqu'en 1988, avec des immatriculations différentes (N88JM, N38JM, N40WP). Il sera également exploité par plusieurs compagnies mexicaines : Transportes Aereos de Monterrey S.A (XA-PON), Aeroservicios Demex S.A. (XA-SXK), CONASUPO (XC-ONA), dans les années 90. En novembre 1998, il revint aux USA (N105HD) où il connut encore quatre autres propriétaires avec les immatriculations : N354SH, N105HD. En 2006, l'avion, appartenant à Sunrise Air de Miami, fut retiré du service et stocké.

 

Christian Santoir

*Film à acheter sur amazon.fr




 
THENIGHTTHEYTOOK.jpg



 


Date de création : 19/09/2015 : 17:40
Dernière modification : 19/09/2015 : 17:40
Catégorie : - Films
Page lue 1507 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !