Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

SOS GLETSCHERPILOT

 

Année : 1959
Pays : Suisse
Genre : aventure
Durée : 1 h 40 min.
Couleur

Réalisateur : Victor VICAS
Scénario : Oscar DÜBY, Max FRISCH

Acteurs principaux :
Anne-Marie DÜRINGER (Monica), Robert FREITAG (ingénieur Gisler), Léopold BIBERTI (Dr. Gruber), Anne-Marie BLANC (Mme Gruber), Hannes SCHMIDHAUSER (Charly), Hermann GEIGER (lui même)

Musique : Hans MÖCKEL     
Photographie : Emil BERNA, Roger DORMOY     
Producteur : Oscar DÜBY
Compagnie productrice : Unitas Film

Aéronefs :
-Piper PA.18 150 Super Cub c/n 18-5938, HB-OPU
-Piper L-4J Grasshopper c/n 13139, s/n 44-80843 (en arrière plan)
-Bell 47J Ranger c/n 1426, HB-XAU
-De Havilland DH-100 Mk.6 Vampire

 

Notre avis :

Ce film helvétique, un peu en forme de documentaire, est dédié au secours aérien en montagne. Son principal personnage est Hermann Geiger, le célèbre "pilote des glaciers". Il fut le pionnier de l'atterrissage sur glacier et en montagne, afin de procéder à des évacuations sanitaires. Il en effectua 600 environ, avec son petit avion, l'hélicoptère, dans les années 50, n'ayant pas les performances suffisantes pour travailler en altitude.

Le film commence pendant l'été, dans les Alpes valaisannes, quand le pilote Hermann Geiger remarque à proximité de la Dent Blanche, une grande avalanche. Un peu plus tard, il emmène la femme du Dr Gruber, jusqu'au refuge de la Dent Blanche où se trouve son mari, qui s'apprête à effectuer une ascension en compagnie d'un jeune ingénieur, Gisler, accompagné de sa petite amie Monica, et de deux autres alpinistes. Le lendemain, ils entreprennent l'ascension; arrivé au sommet, le Dr Gruber, qui n'est plus tout jeune, apparait très fatigué. En redescendant, ils doivent aller au secours d'une autre cordée, composée d'un guide et de son client, qui est blessé. Pendant la descente, la météo se dégrade progressivement et les chutes se multiplient,  jusqu'au moment où le Dr Gruber dévisse, en entrainant ses compagnons dans sa chute ! Seuls Gisler, Monica et lui, survivent sur une plateforme étroite. Sa femme, qui est restée dans le refuge, ne les voyant pas revenir, décide d'avertir les secours. Mais Hermann Geiger ne peut décoller, vu le mauvais temps. Il attend une légère éclaircie. Avec beaucoup de mal, il parvient alors à se poser à proximité des rescapés, mais il ne peut emporter que Gisler et Monica, qui est blessée. Grüber devra attendre son retour, mais alors qu'il vient de décoller, Gruber est enseveli sous une avalanche !

Ce film comporte de magnifiques images prises à partir d'un avion qui nous rappellent les films de montagne allemands d'Arnold Fanck. On reconnait la Dent Blanche et sa "cabane", telle qu'elle était en 1959 (notamment, sans électricité); elle est beaucoup plus grande aujourd'hui, mais l'ancien bâtiment subsiste toujours.

Les performances artistiques de Geiger sont beaucoup plus faibles que ses performances aéronautiques. Notons qu'avant guerre, Arnold Fanck avait, lui aussi, engagé un pilote célèbre, en la personne d'Ernst Udet, qui, lui aussi, volait au milieu des montagnes et atterrissait sur les glaciers (Cf. "L'enfer blanc du Piz Palü"-1929, "Tempête sur le Mont Blanc"-1960).

Malgré la présence de Geiger, le film fut un échec, au moins financier, car le coût des extérieurs filmés en haute montagne, fut extrêmement élevé. La société de production Unitas ne s'en remit pas...

Le tournage eut lieu également à Sion, dans la ville et sur son aérodrome. Geiger était basé à Sion, où les premiers cours d'atterrissage en montagne commencèrent le 25 octobre 1958, avec Hermann Geiger et Henri Golaz, comme moniteurs.


Les avions du film :

L'avion de Geiger est le Piper PA.18 150 Super Cub "HB-OPU" (c/n 18-5938) qui était basé à Sion. Construit en 1957, il est tout rouge avec des filets blancs, le long du fuselage. Il est équipé de skis rétractables, mis au point par Geiger. Le HB-OPU est toujours actif en 2016, et toujours basé à Sion, mais avec une décoration différente. Une vraie relique.

Le Piper Super Cub était un avion léger, mais robuste. Comme on le voit, il pouvait emporter jusqu'à deux passagers à l'arrière (plutôt de petite taille et en enlevant le siège), bien qu'étant biplace en tandem. On voit aussi Geiger aider les blessés à monter à bord, ce qui correspond à la réalité, puisqu'il ne pouvait emmener un infirmier avec lui. Un atterrissage sur un glacier est filmé de l'intérieur de l'avion; il s'effectue à contre pente et le décollage, dans le sens de la pente.

Geiger utilisait également un autre Piper Super Cub (HB-OED), acheté par l'aéro-club de Sion. On en voit plusieurs autres garés devant un hangar, dont le "HB-OSK", un Piper L-4J Grasshopper (c/n 13139), un ancien avion de l'USAAF (s/n 44-80843) acheté aux surplus américains en Allemagne, en 1948. Réformé en 2014, il fut prêté pour dix ans au musée  Airborne de Sainte Mère l'église, ayant retrouvé ses anciennes couleurs de l'armée américaine.

Dans un hangar de Sion, on aperçoit un hélicoptère Bell 47J Ranger (HB-XAU, c/n 1426) à quatre places. Il représentait l'avenir. Il avait été acheté par souscription, par les Sociétés Coopératives suisses et fut réceptionné par Geiger en mars 1957. Il fut mis en œuvre par la Schweiz Lebensrettungsgesellschaft, devenue, en 1965, la SRFW (Schweizerische RettungsFlugWacht, ou plus simplement, REGA), la Garde Aérienne suisse de sauvetage. Il fut le premier hélicoptère de secours mis en service en Suisse, le blessé pouvant être installé dans la cabine et assisté par un médecin, durant le transport. En 1965, l'Aéroclub de Suisse obtint l'autorisation de l'utiliser pour des vols commerciaux. En mai 1968, le HB-XAU fut cédé à la société Heliswiss, qui l'employa au Groenland. C'est là, dans un fjord, près de Fiskenaes, qu'il fut gravement accidenté le 11 juin 1971; il sera radié le mois suivant.

Dans le même hangar, il y a un Bücker Bü 131 Jungmann (non identifiable) en cours d'entretien. On aperçoit également devant un hangar, un Cessna 170B portant l'insigne de l'aéroclub du Valais, et un peu plus loin, un Stinson 108 Voyager.

Enfin, un De Havilland DH-100 Mk.6 Vampire, un avion en service dans les Forces Aériennes suisses entre 1949 et 1981, passe à basse altitude au-dessus du terrain de Sion. Il rappelle que Sion était aussi une base militaire, où étaient stationnées les escadrilles de chasse 18 et 19.


Christian Santoir

*Film disponible sur vimeo.com

                        

SOS_gletscherpilot.jpg
Mots-clés associés

Date de création : 17/09/2016 : 09:22
Dernière modification : 17/09/2016 : 09:22
Catégorie : - Films
Page lue 1573 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !