Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

AIRLINE

 

Année : 1982
Pays : Grande-Bretagne
Durée : 9 Episodes de 52 min (en 3 parties)
Genre : série TV
Couleur

Réalisateurs : Michael FERGUSON, Roger CHEVELEY, Peter DUGUID
Scénario : Wilfred GREATOREX, Nick McCARTY, Jane FRANKLIN, Ray JENKINS, Michael RUSSELL.

Acteurs principaux :
Roy MARSDEN (Jack Ruskin), Richard HEFFER (Peter Witney), Sean SCANLAN (Jock McEvoy), Polly HEMINGWAY (Jennie Shaw), Peter SCHOFIELD (Frank Shaw), Terence RIGBY (Ernie Cade)

Musique : Tony HATCH
Photographie : Alan PYRAH     
Producteur : Michael FERGUSON     
Compagnie productrice : Yorkshire Television (YTV)

Avions :
-Douglas C-47A G-DAKS / G-AGHY
-Douglas C-47A G-BHUB / G-AGIV
-North American Harvard, G-BGOV
-Auster 5J1 Autocrat, G-AGYK
-Douglas C-47A, C-FITH en arrière plan, à Malte
-Douglas C-47A, N535M idem
-Douglas C-47B, N565 idem

Notre avis :

Airline est un petite série télévisée anglaise diffusée en 1982 et presqu'oubliée aujourd'hui. L'histoire a pour personnage principal un pilote de la RAF démobilisé, après la guerre, et qui a fondé une petite société de transport aérien. Il s'agit là d'un thème maintes fois traité au cinéma, notamment en Amérique, et qui correspond à la réalité. Beaucoup de pilotes de l'armée, après la guerre, tentèrent de continuer à piloter dans le civil, préférant un cockpit à un bureau. Mais, il fallait de l'argent, même si de nombreux avions étaient disponibles à la vente, en tant que surplus. Pendant neuf épisodes, le personnage principal de la série, Jack Ruskin, se bat pour maintenir à flot sa petite compagnie, coincé entre son créancier, un riche homme d'affaires véreux qui le force à accepter des transports à la limite de la légalité, pour récupérer son investissement, et une administration pointilleuse qui finira par lui retirer sa licence de pilote.

L'action se déroule en 1947 et 1948 et décrit avec exactitude la vie des classes moyennes anglaises devant affronter une après-guerre faite de rationnements, de problèmes de logement, de marché noir, dans une Angleterre dévastée par la guerre, alors que certains menaient la bonne vie grâce au marché noir ou à un carnet d'adresses bien rempli.

Mais cette série est surtout intéressante, pour nous, pour ses scènes aériennes réalisées par la société Aces High Ltd., basée alors à Duxford (Cambridgeshire), et spécialisée dans la préservation d'avions anciens et le tournage de films d'aviation. Les séquences aériennes furent également filmées sur l'ancienne base de la RAF de Rufforth (Yorkshire) et sur l'île de Malte. Cette série ravira les amateurs du Dakota, le Douglas C-47, qui est ici, mis en vedette.

Une suite de la série était prévue, mais les difficultés financières de Yorshire Television mirent fin à ce projet.

-Episode 1 : Look After Number One (diffusé le 3 Janvier 1982)

En 1946, le flight sergeant Jack Ruskin est toujours dans la RAF. Il rapatrie des soldats démobilisés, de l'Inde vers l'Angleterre, ainsi que des prisonniers allemands. C'est en Allemagne qu'il rencontre le squadron leader, Dickie Marlowe, qui veut faire fortune en se livrant à un vaste trafic, alimenté par le pillage des villes allemandes. Il se sert des avions de la RAF pour transporter toutes sortes de marchandises illégales ! Il va périr dans un accident, au décollage, son copilote ayant oublié de retirer une goupille de sécurité du train d'atterrissage, qui n'avait pu ainsi être relevé.

-Episode 2 : Brave New World  (diffusé le 10 Janvier 1982)

Eté 1946. Démobilisé, la RAF ne désirant pas le garder, car jugé moyennement compétent et peu ambitieux, Jack Ruskin va devoir se battre pour survivre en tant que civil. Il est accueilli par sa fiancée, Jennie, qui habite chez ses parents. Il veut créer sa propre compagnie aérienne, mais il lui faut trouver de l'argent, pour cela. Un de ses amis lui présente Ernie Cade, un homme qui a fait fortune grâce aux marchés passés avec l'armée, pendant la guerre. Après d'âpres discussions, Cade accepte de financer Jack, moyennant un pourcentage sur ses gains. Jack réussit à trouver un bimoteur, vendu comme surplus militaire. Pour le remettre en état, il recrute Jock McEvoy, un ancien mécanicien de la RAF, et comme copilote, il fait appel à Peter Witney, un officier de la RAF, démobilisé.

-Episode 3 : Conscience (diffusé le 17 janvier 1982)
Septembre 1946. Le premier fret transporté par Ruskin Air Services est constitué d'œufs destinés au marché noir. Ce chargement est saisi par la douane et son propriétaire refuse de payer Ruskin. C'est Cade qui récupérera l'argent. Ce dernier incite fortement Jack à travailler pour les Juifs d'Israël qui sont de gros clients. Au courant de ce qui se passe en Palestine, sous mandat britannique, Jack est peu emballé, mais il accepte, par nécessité. C'est ainsi qu'il va transporter des pièces détachées de tracteurs. Arrivé sur place, il voit des soldats israéliens prendre rapidement livraison de certaines caisses qui sont chargés d'armes ! Elles ont été discrètement introduites dans l'avion lors d'une escale de 24 h, à Ciampino, en Italie. Les Anglais arrivent trop tard, mais sont persuadés que Ruskin est un trafiquant d'armes et lui promettent de se rappeler de lui...

-Episode 4 : Touch and Go (diffusé le 24 février 1982)
Février 1947. L'Angleterre subit un des pires hivers de son histoire. Ruskin Air Services est bloqué au sol. Lors d'une soirée dansante, Cade propose à Jack un nouveau transport vers la Palestine, difficile à refuser, quand les factures s'accumulent, sans parler des tracasseries administratives...A Ciampino, il doit embarquer des migrants juifs clandestins. En Palestine, ils sont pris en charge par des résistants juifs, quand l'armée anglaise intervient. C'est sous les balles que Jack doit redécoller. Un peu plus tard, décollant d'une piste verglacée, son avion fait un cheval de bois qui fauche une jambe de train.

-Episode 5 : Fool's Errands (diffusé le 31 janvier 1982)
Mars 1947. Ruskin est fauché. Son avion endommagé est en cours de réparation. Cade fait pression en permanence pour récupérer son argent. Jack loue un petit monomoteur et fait un aller en retour en Hollande par mauvais temps, pour ramener en Ecosse du matériel de haute valeur, acheté par un riche châtelain. Avec l'argent gagné, Jack va pouvoir acheter un deuxième avion. Il ne pense pas beaucoup à Jennie qui est enceinte et qui estime que, comme futur père, il prend trop de risques.

-Episode 6 : Captain Clarke Plus One (diffusé le 7 février 1982)
Eté 1947. Un jour qu'il emmène Cade avec lui, par mauvais temps, Jack doit passer sous la couche. C'est alors qu'un monomoteur le frôle de très près. Cet avion est piloté par un officier britannique qui porte plainte contre Jack. Une enquête est menée par la RAF et l'administration de l'aviation civile. Pendant ce temps, il fait un transport sur Malte où il apprend que l'on a suspendu sa licence d'exploitation et que l'avion est bloqué au sol ! Le propriétaire de la cargaison veut absolument la récupérer. Jack lui demande en échange du carburant pour quitter l'île. Grâce à l'intervention d'un trafiquant local, Jack peut ravitailler son avion et quitter l'île. Mais de retour en Angleterre, il est rattrapé par les ennuis et apprend qu'on vient de lui retirer sa licence de pilote pour avoir décollé de Malte sans autorisation !

Episode 7 : Not Much of a Life (diffusé le 14 février 1982)
Septembre 1947. Sans licence de pilote, Ruskin embauche un nouveau commandant de bord qui ne se révèle pas être très à la hauteur, quand il abime l'avion, au sol. Jack veut faire du transport de passagers et fait réaménager son avion. Il décroche un contrat pour emmener à Lausanne, des jeunes filles d'un collège huppé. Pendant ce temps, Jennie est sur le point d'accoucher, à la maison, mais les choses se passent mal et elle doit être évacuée à l'hôpital. Là, ses parents apprennent que l'enfant est perdu ! Jack apprend la nouvelle à son retour et réalise enfin la détresse de Jennie.

-Episode 8 : Officers and Gentlemen (diffusé le 21 février 1982)
Eté 1948. Jack et Jennie vont se marier, alors que la compagnie aérienne doit faire face à de graves problèmes, dus à l'épuisement des équipages et des matériels. C'est pendant le mariage que Peter se crashe après un vol sans visibilité ! Il est gravement blessé. L'administration civile déclenche une enquête, pendant laquelle, les avions de Ruskin sont interdits de vol. En fait, Jack s'aperçoit que Peter voulait piloter "aux fesses", sans visibilité, et qu'il ne faisait pas confiance à son horizon artificiel...

-Episode 9 : Too Many Promises (diffusé le 28 février 1982)
Automne 1948. Peter a récupéré et travaille dans un cabinet d'assurances. Jack a embauché un autre commandant de bord, mais son avion est de nouveau interdit de vol, n'ayant pas été jugé "airworthy" par l'administration. Cade essaie de passer outre cette interdiction, en voulant faire un nouveau transport, de nuit. Jack s'y oppose. C'est le pont aérien, mis en place par les Alliés pour ravitailler Berlin, bloquée par les Soviétiques, qui va lui permettre de surmonter ses difficultés. Il va passer un contrat avec l'Armée, ce qui va le protéger un temps, des exigences de l'aviation civile. Il fait de nouveau appel à Peter et à Jock. Cade essaie de faire saisir l'avion de Jack par un huissier, mais Jack décolle sous son nez. Après plus d'un mois de participation au pont aérien de Berlin, Jack s'est renfloué et a des projets d'avenir. Quand il rentre en Angleterre, il rencontre, par hasard, Jennie à la gare. Mais au lieu de se jeter dans ses bras, elle le repousse. Elle a trouvé un nouveau travail dans une ville voisine. Jack a sauvé une nouvelle fois Ruskin Air Services, mais a perdu sa femme, à laquelle il a fait trop de promesses non tenues...


Les avions de la série :

Les avions de cette série télévisée ont été fournis par l'association Aces High Ltd. basée alors sur l'aéroport de Duxford. Le tournage eut lieu également sur le terrain de Rufforth, mais aussi sur l'aérodrome de Luqa, à Malte.

Le premier avion de la série est un Douglas C-47A (G-DAKS, c/n 193547, s/n 42-100884), immatriculé G-AGHY, dans la série avec le nom de "Vera Lynn" (du nom d'une chanteuse célèbre auprès des militaires, pendant la guerre). Dans le premier épisode, il retrouve sa livrée de la RAF qu'il portait en 1944, en tant que Dakota Mk.III. Il porte le code "ZA" du 10 squadron qui en 1945, dépendait du Transport Command, d'abord en Inde, puis en Europe. Plus tard, quand il figure un avion de surplus acheté par Jack, son code est "AV" qui ne correspond à aucune unité de transport...

L'avion passe, dans cet épisode, derrière un Hispano Aviacion HA.1112 Buchon, un des warbirds basés à Duxford.

Avant d'être acquis par Aces High Ltd., en mai 1980, le G-DAKS avait connu une carrière bien remplie : livré en décembre 1943, il avait été affecté à la 8th Air Force de l'USAAF en février 1944, puis au 438th Troop Carrier Group de la 9th Air Force. En septembre 1944, il rejoindra la Heavy Glider Servicing Unit de la RAF, puis le mois suivant le 436th squadron. Après la guerre, il rejoindra la 44 Maintenance Unit de Kincardineshire, en Ecosse, en juin 1947. Il servira à divers essais avec la Ferranti Flying Unit à partir d'août 1949, pour rejoindre la compagnie Short Bros & Harland Ltd en octobre 1967, puis Marshalls of Cambridge Ltd., pour le compte du Royal Aircraft Establishment de Farnborough. En décembre 1998, il sera immatriculé aux USA (N147DC) au nom d'Aces High USA de Wilmington (DE), mais il restera en Angleterre. Il a depuis retrouvé sa décoration de l'USAAF avec son serial d'origine.

A partir de l'épisode 6, Ruskin Air Services s'enrichit d'un second avion, un autre Douglas C-47A, immatriculé "G-AGIV" (en fait, G-BHUB, c/n 19975) et le nom d'"Alice" (il n'a pas de porte cargo). Acquis en avril 1980, par Aces High Ltd., c'était un ancien C-47A de l'USAAF (s/n 43-15509) appartenant au 87th Troop Carrier Squadron. En août 1948, il est vendu à la compagnie suédoise ABA AB Aerotransport (SE-BBH), et transféré à SAS en 1951, avec le nom de "Helge Viking". Il fut exporté aux USA et immatriculé N9985F, au nom de New-York Car Wheel Corp., de Camp Hill (PA), puis N51V, au nom de la compagnie Charlotte Aircraft Co en 1962. Exporté en Espagne en 1970, il fut pris en charge par l'armée de l'air espagnole (serial T3-29, codes 911-9, 911-09). Il est maintenant à l'American Air Museum de Duxford, peint dans ses couleurs de l'USAAF avec son vrai serial ("W7" / 43-15509).

Un troisième C-47 aurait également été employé, le G-BHUA (c/n 9914, s/n 42-24052) pour figurer les deux avions précédents. Mais bien qu'enregistré au nom d'Aces High Ltd. entre 1980 et 1983, cet ancien avion de l'armée de l'air espagnole (codes 901-4, 744-28), entre 1961 et 1977, n'a jamais rallié l'Angleterre et il est exposé, en mauvais état, à l'entrée d'un parc à ferraille à Villares de la Reina, en Castille, avec son vrai serial "T3-28"...

Un autre Douglas fut utilisé pour la scène du crash (épisode 8), le C-47A "G-ALYF"  (c/n 19350). Construit en 1943 (s/n 42-100887), il fut transféré à la RAF (serial TS424) en octobre 1944. Acheté en mars 1950 par Scottish Aviation, il passera chez BEA en août de la même année, baptisé "Pionair". En 1961, il fut racheté par British Westpoint Airlines avec le nom "Sir Francis Drake", puis par un particulier, en 1965. Il sera rayé définitivement des registres en octobre 1967. Au milieu des années 70, on pouvait le voir parqué sur l'aéroport de Glasgow, sans ses moteurs, avant d'être envoyé à la ferraille...

A "Berlin" (en fait, à Malte/Luqa !), d'autres Douglas C-47 apparaissent en arrière plan, moteurs arrêtés; on en voit au moins cinq. Bien qu'on ne voie aucune immatriculation certains peuvent être identifiés.

Il y a d'abord le Douglas C-47A "C-FITH" (c/n 20228) reconnaissable à sa décoration rouge et blanche à bandeau noir. Cet ancien avion de l'USAAF (s/n 43-15762) commença sa vie en 1944 et resta aux USA. Déclaré surplus en 1946, il fut acheté en 1949, par Aero Service Corp. de Philadelphie (NC9033H). Il fit plusieurs allers et retours entre les USA et l'Afrique du Sud (ZS-DLX) entre 1955 et 1956. Il fut alors vendu à la compagnie canadienne Spartan Air Services (CF-ITH). Il fut temporairement immatriculé au Kenya (VP-KLJ) en 1960. Reimmatriculé C-FITH en 1961, il fut acquis par Kersey Airspray Ltd en 1969, puis Terra Survey Ltd. en mars 1973. Dans les années 70, il fut souvent loué à différentes compagnies (Laurentian Air Svce, Capital Air Surveys Ltd, Bradley Air Services Ltd...). En 1979, il était en mission à Hal Far, à Malte, et il fut abandonné sur ce terrain, suite à la faillite de Terra Survey. En mars 1987, il fut transféré à la Malta International Fire & Safety School. C'est la Malta Aviation Museum Foundation qui le sauva, en avril 1996.

Deux autres C-47 peuvent être identifiés portant la livrée de la compagnie pétrolière américaine Conoco. Il y ainsi le Douglas C-47A "N535M" (c/n20558, s/n 43-16092), vendu en 1946 à Caribbean American Airlines Inc, de Miami (FL) et immatriculé NC1050M. Il vola avec Cuba Aeropostal (CU-T265), AVENSA (YV-C-AVR) au Venezuela, Servicios Aerotecnicos Latinas Americanas au Costa Rica., avant de revenir aux USA (N535M) en 1960, et être utilisé par diverses compagnies pétrolières : Ohio Oil Intl of Libya, Amerada Petroleum Corp of Libya, - Continental Oil Co of Libya, Oasis Oil, Libya, Continental Oil Corp. et enfin Conoco Inc. d'Houston. L'avion arriva à Malte en mai 1979, en provenance d'Iran, où on lui avait tiré dessus au décollage. Il était arrivé avec un autre C-47A de Conoco qui avait subi le même sort, le copilote ayant toutefois été tué... ; ce dernier C-47A était le N565, le sister ship du N535M, ayant appartenu lui aussi, aux mêmes compagnies pétrolières. Toujours stationnés à Hal Far, à Malte, ils furent transférés en 1987, à la l'International Fire & Safety Training School qui les transforma en épaves calcinées...

Dans l'épisode 5, Clark a loué un Auster 5J1 Autocrat (c/n 2002), loué également par la production, à un particulier. Construit en 1946, il connut six autres propriétaires privés. Il a été rayé des registres en février 2013.

C'est un North American AT-6C Harvard MK.IIA que Clark manque percuter, quand il vole bas. Cet avion (c/n 88-12044, s/n 41-33573) piloté par un commodore appartenait à Aces High Ltd., au moment du tournage. Ce T-6 qui porte le vrai faux serial "FX291" d'un Harvard IIB du 3 Flying Training School de Gresham. Il avait été destiné à la RAF (serial EX600), mais aurait été attribué à la SAAF (serial 7382). L'Afrique du sud le cédera en 1970 à l'Armée de l'Air portugaise (serial 1559). C'est en mars 1979, qu'il sera acquis par Euroworld Ltd, et immatriculé "G-BGOV". Aces High l'acheta en novembre 1980, pour le revendre en mai 1983 à un particulier du Texas (N4434N). Accidenté à l'atterrissage, le 3 août 1985, il fut réparé, et vendu en 2008, toujours au Texas. En 2013, il était de nouveau en vente.
Pour de nouveaux épisodes d'Airline, Aces High avait acheté un Lockheed Constellation en mars 1982 ! Il s'agissait d'un ancien avion de la KLM (c/n 2553, PH-TET puis PH-LDT) entre 1947 et 1968, puis de Wien Alaskan Airlines (N7777G), d'avril 1964 à septembre 1968. Il avait été abandonné à Dublin, en 1974, alors qu'il appartenait à une compagnie d'assurance, Unum Inc.. Aces High avait entamé les travaux de sa remise en état de vol, mais vu l'arrêt de la série, il fut donné au Science Museum de Wroughton, en août 1983.

Christian Santoir


*Série disponible sur amazon.fr

AIRLINE.jpg

Mots-clés associés

Date de création : 24/12/2016 : 07:44
Dernière modification : 24/12/2016 : 07:44
Catégorie : - Séries
Page lue 1317 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !