Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

L'OMBRE D'UN GEANT
Vo. Cast of a giant shadow

 

Année : 1966
Pays : Etats-Unis
Genre : guerre
Durée : 2 h 26 min.
Couleur

Réalisateur : Melville SHAVELSON
Scenario : Ted BERKMAN, Melville SHAVELSON

Acteurs principaux :
Kirk DOUGLAS (Colonel David 'Mickey' Marcus), Frank SINATRA (Vince Talmadge), Yul BRYNNER (Asher Gonen), John WAYNE (Général Mike Randolph), Senta BERGER (Magda Simon), Angie DICKINSON (Emma Marcus)

Musique : Elmer BERNSTEIN     
Photographie : Aldo TONTI     
Producteur : Melville SHAVELSON     
Compagnie productrice : Batjac Productions, Bryna Productions, Llenroc Productions, The Mirisch Corporation.

Avions :
-Curtiss C-46 Commando
-Boeing 377M
-Douglas C-47, 4X-ASR
-Piper PA-18 Super Cub
-Nord 1002 Pingouin, Extr. de film

 

Notre avis :

Le scénario de ce long film à gros budget, bénéficiant d'une distribution de prestige (John Wayne, Kirk Douglas, Yul Brinner, Frank Sinatra...), est centré sur un personnage réel, un Juif américain, le colonel David "Mickey" Marcus, qui commanda les premières unités de la toute nouvelle armée israélienne, lors de la guerre israélo-arabe de 1948.

Marcus est un colonel à la retraite qui travaille à New-York comme avocat. Il est approché par un agent de la Haganah, le major Safir, qui demande son aide, pour préparer les troupes du nouvel état israélien à affronter une invasion arabe, en perspective. Le Pentagone lui interdit d'accepter à moins qu'il agisse en tant que civil. Il reçoit alors un faux passeport avec un nom d'emprunt et il est accueilli en Israël par un membre de la Haganah, Magda Simon. Marcus, qui avait été parachuté en France lors de la seconde guerre mondiale et avait participé à la libération d'un camp de concentration nazi, est d'abord considéré avec suspicion au sein de la Haganah. Mais, après avoir commandé une attaque d'un dépôt de munition arabe et contribué au débarquement de réfugiés illégaux sur le territoire palestinien, auquel s'opposaient les troupes britanniques, son image s'améliore. Apres avoir préparé des manuels d'entraînement pour les troupes, il retourne à New-York où son épouse a fait une fausse couche. Malgré l'avis de sa femme, il repart en Israël et reçoit le commandement des troupes israéliennes avec le nom d'Aluf (général), un titre qui remonte à l'époque biblique. Il organise l'armée et assure son équipement en armes. Il entreprend également la construction d'une route permettant à des convois d'atteindre Jérusalem qui est assiégée. Beaucoup de soldats sont arrivés récemment en Israël et sont fortement motivés, mais ils manquent de formation. Leur enthousiasme renforce, chez Marcus, sa fierté d'être juif. Mais, peu avant que le convoi de ravitaillement parte pour Jérusalem, il est tué par une sentinelle qui ne parle pas anglais ! Ce sera la dernière victime du conflit, avant que les Nations Unies n'imposent une trêve. Son cercueil est escorté par une garde d'honneur composée de soldats qu'il a entrainés.  

Lors de ce conflit, les Israéliens avaient constitué une petite armée de l'air équipée de Piper Cub, de North American T-6, de quelques Boieng B-17, de Curtiss C-46 Commando, des avions de surplus exfiltrés des USA, via des pays exotiques, et des chasseurs tchécoslovaques, Avia S-199. La plupart des pilotes étaient des Américains, juifs ou non juifs, représentés dans le film par Frank Sinatra. Le tournage fit appel à plusieurs avions, en Italie, comme en Israël, mais ils sont peu représentatifs des avions israéliens de l'époque, hélas.

 

Les avions du film :

Le premier avion du film est un Curtiss C-46 Commando, filmé au sol, sur un aérodrome inconnu. La scène est filmée près de Rome (Rome-Ciampino ?), comme le prouvent des photos du tournage montrant John Wayne discutant avec Kirk Douglas, assis sous l'aile de cet avion,  et entourés de soldats italiens. Ces photos sont datées du 17 août 1965. La provenance de cet avion est inconnue. Il est revêtu d'une peinture olive drab, avec des marques américaines peu conformes et un faux serial, à moitié effacé sur la dérive. Il ne provient pas de l'armée de l'air italienne qui n'a jamais été équipée de cet avion de transport. Dans le registre civil italien, il n'y en avait que deux inscrits, appartenant à la compagnie nationale Alitalia, ou plus exactement à sa filiale, Società Aerea Mediterranea, une compagnie de transport de fret. De ces deux avions, le seul qui ressemble à celui du film (notamment avec ses neuf hublots, au lieu de quatre et les deux petits hublots sur la porte cargo) est le "I-SILA", un C-46A-45-CU (c/n 30271), livré à l'USAAF (s/n 42-96609) en juillet 1944.

Déclaré comme surplus en juillet 1946, le "I-SILA" fut vendu en 1954 à Lebanese International Airlines (OD-ABZ, puis OD-ACL), puis à Boreas Corp. de New-York (N1001A), mais exploité par Sky Van Airways, une compagnie basée à Seattle (WA) qui utilisait des C-46 pour des vols vers le Canada et l'Alaska. C'est en octobre 1962, que l'avion arriva en Italie. Il y resta jusqu'en juillet 1968, date de son rachat par la société Aaxico Sales de Miami (FL) (N10624). Le 10 décembre 1968, il vola vers Prestwick en Ecosse, aux mains de la North American Aircraft Trading Corporation. En 1973, il retourna aux USA, acquis par Miami Air Lease Inc. qui l'employa pour du transport de fret dans les Antilles et l'Amérique du sud. Le 28 septembre 1979, suite à une panne moteur, il dut amerrir près de l'île de San Andros (Bahamas) et ne fut pas renfloué.

C'est d'un C-46 que les parachutistes sautent au dessus de la Normandie (même si le signal rouge est allumé !), alors que le C-46 ne fut pas utilisé comme transport, en juin 1944.

Marcus arrive à Lydda (Lod) dans un Boeing 377 Stratocruiser de la compagnie fictive Near East Airline. Il s'agit en fait d'un avion de H'eil Ha'Avir Ha'Israeli, l'armée de l'air israélienne, un Boeing 377M Anak (géant). Cinq modèles avaient été achetés à la Pan American Airways en 1963, et transformé en cargo par Bedek Aircraft, futur Israel Aerospace Industries. Trois furent équipés de portes cargo latérales, avec des portes "clapets" sous la queue, comme des Boeing C-97. C'est un de ces avions qui fut filmé à l'atterrissage, pour le film, mais lequel ? En comparant les photos de ces trois avions, prises à différents moments, celui qui correspond le mieux à celui du film (dont toutes les marques on été effacées) est le "4X-FPX" (c/n 15963), pris en charge par American Overseas Airlines Inc., filiale d'American Airlines, en 1949 et immatriculé N90947, avec le nom "Flagship Denmark". Dès 1950, il passe chez Pan American avec le nom "Clipper Good hope", puis "Clipper Queen of the Pacific" et ce, jusqu'en 1961; il fut alors stocké à San Francisco. En 1963, il fut acquis par l'armée israélienne avec le matricule 4X-AOD, le nom Zipon et le numéro "98". Affecté au squadron 120, il fut réformé en septembre 1974.

La livraison d'armes aux soldats israéliens se fait avec un Douglas C-47, plus facile à identifier. Il porte le nom de la fausse compagnie Aerolineas de Panama et le faux matricule panaméen HP-ASR, qui est en fait 4X-ASR. Ce C-47A (s/n 42-24284, c/n 10146) fut livré à l'USAAF, le 28 août 1943 et fut affecté en Afrique du Nord. En septembre 1946, il fut vendu à la compagnie sud-africaine African Air Charter Ltc. (ZS-AVM), puis en juin 1961, à la compagnie israélienne Arkia (4X-ASR), dont il porte la livrée, dans le film. Retiré du service en juin 1971, il fut utilisé pour l'entraînement des pompiers de l'aéroport de Lod...

Frank Sinatra bombarde les tanks arabes avec de l'eau gazeuse (!) dans un Piper PA-18 Super Cub sur lequel on distingue un faux serial "376X" (ou 376? =A376 ?), qui ne correspond à rien. Cet appareil pourrait avoir été fourni par l'armée israélienne qui en possédait une soixantaine qui restèrent en service jusqu'en 2003. Sa verrière comporte à l'arrière deux hublots ronds (pourquoi ?).

Le Piper est attaqué par un improbable Nord 1002 Pingouin, tout droit sorti du film "Mission 633" (1964). Il est vu de face, ce qui est pratique pour éviter de montrer ses marques allemandes...


Christian Santoir

*Film disponible sur amazon.fr

 

LOMBREDUNGEANT.jpg
Mots-clés associés

Date de création : 31/03/2017 : 07:48
Dernière modification : 31/03/2017 : 07:48
Catégorie : - Films
Page lue 522 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !