Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 159 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2018
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

L'ECOLE DES HEROS
Vo. Hard Knox

 

Année : 1984
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée : 1 h 36 min.
Couleur

Réalisateur : Peter WERNER
Scénario : Robert CONRAD, David J. KINGHORN

Acteurs principaux :
Robert CONRAD (Colonel Joe Knox), Red WEST (Thomas 'Top' Tuttle), Joan SWEENY (Marilyn Cole), Bill ERWIN (Général Garfield), Dean HILL (Major Benjamin Garfield).

Musique : Pete CARPENTER, Mike POST     
Photographie : George KOHUT     
Producteurs : Joan CONRAD, Mark EBERLE
Compagnie productrice : A. Shane Company

Les avions :
- McDonnell Douglas F-4 Phantom II
- Piper PA-32 R-301 T Saratoga


Notre avis :

Dans ce film, Pappy Boyington, pardon, Robert Conrad, remonte dans un cockpit, mais c'est, malheureusement, pour le quitter rapidement et définitivement... Ce petit téléfilm qui fait de la promotion pour les écoles militaires, reçut la collaboration du corps des Marines qui fournirent des documents et autorisèrent le tournage sur leur base de Yuma, dans l'Arkansas, avec leurs hommes et leurs avions.

L'histoire est centrée sur le colonel Joe Knox, un pilote du corps des Marines qui est atteint par la limite d'âge. Il est interdit de vol et, plutôt que de piloter un bureau, il accepte de reprendre en main son ancienne académie militaire où il y a beaucoup de laisser-aller. Avec l'aide de son fidèle compagnon, le sergent "Top" Turtle, il entreprend de recadrer de jeunes fortes têtes avec une approche équilibrée et réaliste. Après de nombreuses difficultés, il parviendra à transformer une bande de fauteurs de troubles, de petits voyous et de rigolos, en une troupe de jeunes gens disciplinés et responsables, juste à temps pour remporter une compétition importante l'opposant à une autre académie proche.

Ce téléfilm est destiné aux jeunes, comme d'autre films parus à l'époque et se déroulant dans des académies militaires, tels "Taps" (1981), "Lords of Discipline" (1983)...

Le titre français fait penser à "L'étoffe des héros", mais si le début du film laisse croire qu'il s'agit d'un film d'aviation, on déchante rapidement. Au bout de 6 minutes 30, le colonel quitte sa base (au volant de sa très belle Chevrolet Corvette C1, modèle 1961) et ne remontera, plus tard, que dans un petit monomoteur, pour une courte scène aérienne.

 

Les avions du film :

Le principal avion du film est le McDonnell Douglas F-4 Phantom II. Pendant le générique, on voit deux Phantom portant le code "DR" de la VFMA-312 (Marine Fighter Attack Squadron) "Checkerboards". Quand la PC est allumée, leurs réacteurs J79-GE-10 crachent de "magnifiques" trainées noires qui les font repérer à grande distance...

On ne peut identifier qu'un des deux, le McDonnell F-4J-30-MC "3807" (BuNo.153807), modex 4. Il commença sa carrière avec la VF-171 (tail code AD, modex 164), puis passa à la VMFA-115 (code VE, modex 101) et la VMFA-334 en 1975 (code WU, modex 6),  Il rejoignit la VFMA-312, en 1979. En décembre 1979, il était basé au Japon sur la base des Marines d'Iwakuni (avec le modex 1). Converti en F-4S (structure renforcée, becs de bords d'attaque, comme le F-4 qui atterrit  au début du film), il rejoignit en 1987, la VMFA-122 (code DC, modex 6). Le 29 mars 1985, il fut réformé et envoyé dans le "boneyard" (cimetière) de l'AMARC (Aeropsce Maintenance and Regeneration Center) de Davis-Monthan (AZ). En juillet 1987, la VFMA-312 abandonna ses Phantom et fut transformée sur le F/A-18A Hornet.

Ces avions, sont vraisemblablement aperçus sur un document de l'US Navy, les scènes étant entrecoupées de vues très rapprochées d'un cockpit non identifiable, où les pilotes portent sur leur casque le code "SH", différent de celui de leurs avions...

Les autres Phantom, vus au sol, sur la base des Marines de Yuma (AZ), portent le tail code "SH" et appartiennent à la VFMAT-101 (Marine Fighter Attack Training Squadron) "Sharpshooters". Depuis 1970, Yuma était la base de cette unité d'entrainement, chargée de former les pilotes des Marines, mais aussi de l'OTAN, sur les différents types de F-4B, J, N et S. En mai 1987, le dernier équipage fut formé sur F-4, et en juillet, la VFMAT-101 conduisit ses derniers F-4 à Davis Monthan (AZ) pour y être définitivement stockés. En 18 ans, les "Sharpshooters" avaient accumulé 125 000 heures de vol sur F-4.

Parmi tous ces F-4 Phantom II alignés sur le tarmac, on peut en identifier quelques uns. Il y a ainsi le F-4J-35-MC portant le modex "27" (BuNo. 155841, c/n 3186). Il servit d'abord dans le VF-31 (code AC, modex 103), puis en 1974, dans la VF-103 (code AC, modex 210). En 1980, il retourna à la VF-21 (code AC, modex 111). Il aurait été converti en F-4S, avant de rejoindre la VMFAT-101. Il fut réformé en mars 1983 à la Naval Air Rework Facility sur la base aéronavale de North Island à San Diego (CA).

Aligné à côté du F-4 modex 27, il y a le McDonnell F-4J-40-MC (BuNo. 155580, c/n 2895) portant le modex 34. En 1968, il volait au sein du VF-31 (code AC, modex 107), puis de la VMFA-232, et en 1974, il fut affecté à la VF-95 (code NG modex 100). En 1976, il était avec la VF-194 (code NL modex 210), puis la VF-121 (code NJ modex 157). Converti en F-4S, il sera transformé en drone QF-4S (modex 101), retiré du service en avril 2000.

Un autre F-4J-40-MC porte le serial "7258" (BuNo 157258, c/n 3666). Il fut d'abord affecté à la VF-114 (code NH, modex 201), puis en 1972, la VF-213 (code NH, modex 113). Il servit ensuite dans la VMFA-212 (code WD, modex 0x), avant de rejoindre la VMFAT-101, avec le modex 30. En avril 1988, il fut stocké à l'AMARC  de Davis Monthan.

On aperçoit également à côté du NFO (Naval Flight Officer, terme employé sur les Phantom II, pour désigner le RIO, Radar Intercept Officer) du colonel, le McDonnell F-4J-28-MC Phantom serial "3776"  (BuNo. 153776, c/n 1798) modex 15. En 1969, il portait le code "VX" et le modex 5, avant de rejoindre le VF-74 (code AA, modex 203), puis la VMFA-451 en 1976 (code AA, modex 201). En 1983, il sera envoyé à l'AMARC.

Le colonel donne une leçon de pilotage à une forte tête, dans un Piper PA-32 R-301 T Saratoga, la mauvaise qualité de l'image ne permettant pas de distinguer son petit matricule inscrit à l'arrière du fuselage. On ne sait pas non plus de quelle petite piste en herbe, entourée de hangars et de maisons, il décolle. Il s'agit vraisemblablement d'un terrain situé en Illinois, car on voit l'avion survoler la route 52, à 6 km à l'est de Mount Carroll; ce pourrait être le terrain privé, Tautz Airport, au sud de la ville. On peut voir le vrai cockpit et le vrai tableau de bord, avec, effectivement, la commande du pilote automatique, située à gauche et en bas. Quand le Piper décolle, on aperçoit au sol, un Piper Cherokee PA-28 et un Piper PA-22 Tripacer (vu de dessus).


Christian Santoir

*Film disponible sur amazon.fr

HARD_KNOX.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 03/03/2018 : 09:00
Dernière modification : 03/03/2018 : 09:00
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 488 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !