Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 164 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2018
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LA FIRME
Vo.The firm


Année : 1993
Pays : Etats-Unis
Genre : Thriller
Durée : 2 h 34 min.
Couleur

Réalisateur : Sydney Pollack
Scénario : David Rabe, Robert Towne, David Rayfiel

Acteurs principaux :
Tom CRUISE (Mitch McDeere), Jeanne TRIPPLEHORN (Abby McDeere), Gene HACKMAN (Avery Tolar), Hal HOLBROOK (Oliver Lambert), Terry KINNEY (Lamar Quinn), Wilford BRIMLEY (William Devasher), Ed HARRIS (Wayne Tarrance), Holly HUNTER (Tammy Hemphill).

Musique : Dave GRUSIN
Photographie : John SEALE
Producteurs :  John DAVIS, Sydney POLLACK, Scott RUDIN
Compagnies productrices : Davis Entertainment, Mirage Enterprises

Avions :
- Boeing 737-2T4, N705ML
- Boeing 737-4Q8, VR-CAA
- Learjet 35A, N334SP
- Lake LA-4-200 Buccaneer, N85213
- McDonnell Douglas DC-9-41, N90S, en arrière plan

Notre avis :


"Dans les années 90, il semblerait que les cabinets d'avocats aient remplacé les unités militaires dans le microcosme hollywoodien...Ces nouveaux thrillers basés sur des affaires juridiques ont les mêmes ingrédients que ceux des vieux films d'actions sur la seconde guerre mondiale : des personnages de genre et d'origines différents qui luttent les uns corne les autres quand ils n'affrontent pas l'ennemi. "Ces films à caractère juridique ont un avantage considérable : les personnages féminins participent pleinement à l'action, au lieu des rester simplement à la maison à écrire des lettres pour le front". Ainsi s'exprimait en juin 1993, le critique Roger Ebert.

Mitch McDeere est un jeune homme qui a honte de ses humbles origines, alors qu'il est sorti d'Harvard, le cinquième de sa promotion. Il obtient des offres d'emploi de grands cabinets d'avocats de New York et de Chicago, mais préfère accepter celles d'une société de conseils, moins connue, la firme Bendini, Lambert & Locke, établie à Memphis. Sa décision a été motivée par un salaire plus élevé, l'argent représentant pour lui, la sécurité. Il déménage donc à Memphis avec sa femme, Abby. On leur fournit une maison et un coupé Mercedes. Mais peu à peu McDeere réalise que son employeur n'a pas les mains très propres...Après que deux employés de la firme aient trouvé la mort dans des circonstances bizarres, un agent du FBI informe McDeere que seul un quart de sa clientèle est correcte, le reste n'étant que des voleurs, des escrocs et des blanchisseurs d'argent, les agents de son cabinet s'occupant de placer leur argent sur des banques off-shore. Le plus gros client de BL & L est la famille Morolto, de la mafia de Chicago ! Le FBI fait pression sur Mitch pour qu'il lui fournisse des preuves contre les Morolto et BL & L. Mitch fait face à un choix délicat. S'il aide le FBI, se pose à lui le problème de la dénonciation au grand jour des activités de la firme, ce qui briserait sa carrière d'avocat, et ferait de lui un paria, menacé par la pègre; s'il reste du coté du cabinet, il risque d'aller en prison quand le FBI finira par tout découvrir...Mitch choisit d'informer le FBI moyennant une somme d'1,5 million de dollars ainsi que de la libération de son frère Ray qui purge une peine de prison, d'autant que la firme le fait chanter après qu'il ait eu une brève relation avec une prostituée. Quand il avoue tout à Abby, elle le quitte. Après avoir échappé à De Vasher, le chef du service de sécurité de la firme, il entre en contact avec les Morolto et leur confie que ses accords avec le FBI visent uniquement la firme qui surfacture de façon illégale ses prestations aux clients. Il les assure qu'aucune information sur leurs affaires, couvertes par le secret professionnel, ne sera jamais révélée. Convaincus, les Morolto acceptent de garantir la sécurité de Mitch, d'autant qu'il détient de nombreux documents sur leurs activités frauduleuses, qu'il a cachés dans les îles Cayman; ils l'autorisent à fournir au FBI les preuves dont il a besoin, pour poursuivre en justice la firme. Bien que la confidentialité dans la relation client ne s'applique pas quand un juriste a connaissance d'activité frauduleuse, Mitch peut conserver son statut de juriste. Le film se termine quand Mitch et Abby, revenue vers lui, quittent leur maison de Memphis pour retourner à Boston, avec la vieille voiture dans laquelle ils étaient arrivés.

Ce film a un scenario un peu compliqué qui demande plus de deux heures et demi pour se développer, sans que le spectateur parvienne à tout comprendre...

Les avions ne sont ici que des moyens de transport. Le tournage utilisa deux avions, dont un jet d'affaire appartenant à l'une des compagnies productrices du film, Mirage Entreprises, fondée par Sidney Polack, en 1985.

Les avions du film :

McDeere et Tolar quitte les îles Cayman dans un Boeing 737-2T4 de Cayman Airways. Cet avion (N705ML, c/n 22055) connut une carrière bien remplie après avoir été livré à Air Florida (N54AF), en janvier 1980. Il fut exploité ensuite par Air Europe en 1982 (N54AF puis G-BJXM), Wien Air Alaska en 1983, Midway Airlines (N705ML) en 1987, Cayman Airways en mai 1992, Carnival Airlines en juin 1993, la compagnie mexicaine TAESA (Transportes Aeros Ejecutivos S.A) (XA-SLC) en novembre 1993, AirTran Airways (N467AT), la compagnie canadienne Westjet (C-GEWJ) en août 1999, Wells Fargo Bank Northwest NA Trustee (N739AA) en juillet 2005, et enfin, la compagnie indonésienne Batavia Air (PK-YTS) en juillet 2005. L'avion fut retiré du service en 2010 et stocké.

Plus tard, on voit un autre Boeing de Cayman Airways, un Boeing 737-4Q8 (VR-CAA, c/n 25371) tout neuf, pris en charge en janvier 1992, parqué sur l'aéroport international Charles Kirkconnell, sur l'île de Cayman Brac. Il fut rendu à Boeing en février 1993 et loué à Carnival Air Lines aussitôt après (N404KW). En 1997, il fut loué à Pan American , puis à la compagnie grecque Olympic Airlines en 1998 (SX-BKK), à la compagnie turque Sky Airlines en 2006 (TC-SKG). Acquis en 2013 par Ansett Worldwide (N707DB), il fut loué à la compagnie roumaine Blue Air, en décembre (YR-BAR) puis stocké. En 2017, il fut inscrit au nom de Bank Of Utah Trustee de Salt Lake City (N971NZ).

Un des deux avions employé par la production est un Learjet 35A que l'on voit à plusieurs reprises dans le film, emprunté par McDeere ou par un des tueurs de la société. Il est vu atterrissant ou décollant de l'aéroport national Ronald Reagan de Washington (DC), ainsi que sur l'aéroport international Charles Kirkconnell. On le voit également stationné devant l'entrée de l'executive terminal d'AMC Combs, une société de services aériens, basée sur l'aéroport de Memphis (TN). L'avion porte sur le nez le nom du cabinet "Bendini, Lambert & Locke".

Cet appareil (N334SP, c/n 35-334) appartenait à Mirage Enterprises de Los Angeles, depuis août 1992. Comme souvent pour ces jets d'affaires, il connut de multiples utilisateurs et propriétaires : Texas Eastern Transmission Company (N2815), en octobre 1980, Global Aviation en janvier 1984, Rainier National Bank en avril 1984 (N2815, puis N350RB, N334SP), Security Pacific Bank, en novembre 1989, Rainier Companies en mai 1990, Nortrock Aviation en juin 1991, Mirage Enterprises en août 1992, RTR Enterprises en février 1994, Conex Flight Services en mai 1994, Smiths Food & Drug Centers en octobre 1996 (N334SP, puis N235MC), Kroger Company en janvier 2005 et enfin, Lear Air de Mason (OH) depuis août 2015.

Sur l'aéroport Charles Kirkconnell, le Learjet est vu au milieu d'autres avions privés : un Piper PA-44 Seminole, un Cessna  441 Conquest et, à gauche, ce qui ressemble à un Cessna 310.

L'autre avion qui participa effectivement au tournage est un amphibie Lake LA-4-200 Buccaneer (N85213, c/n 1094) construit en 1983, avec lequel le frère de McReed prend le large (en partant de la Riverside Park Marina, au SW de Memphis). Entre février 1989 et janvier 1992, cet avion était inscrit au nom de DJ Aviation Corp. de Wilmington (DE), comme en 2006, d'ailleurs. Il fut vendu en 2008, à Latitude 2855 LlC. en Floride, puis à un particulier de South Portland (ME). En avril 2018, il était en vente, à Naples (FL).

Juste après cet avion, on voit atterrir un McDonnell Douglas DC-9-41 de Northwest Airlines en provenance de Chicago. Ce DC-9 (N90S, c/n 47244) avait d'abord été exploité par Southern Airways entre 1969 et 1979, puis par Republic airlines, une compagnie rachetée en 1986 par Northwest, qui fut elle même acquise par Delta Airlines, en 2009. L'avion fut stocké à Pinal Park (AZ) et rayé des registres en 2012. Il aurait été ferraillé.


Christian Santoir

*Film disponible sur amazon.fr

LAFIRME.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 26/05/2018 : 10:10
Dernière modification : 26/05/2018 : 10:10
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 308 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !