Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 164 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2018
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

VULTUR 101

 

Année : 1957
Pays : Roumanie
Genre : drame
Durée : 1 h 21 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Andrei CALARASU
Scenario : Nicolae TAUTU

Acteurs principaux :
Marga BARBU (Laura Sandulescu), Stefan MOISESCU (Andrei Timus), Constantin SINCU (Raul Pîrvu), Ion BESOIU

Photographie : Lupu GUTTMAN
Musique : Jean IONESCU
Compagnie productrice : Studioul cinematografic "Bucure?ti"

Avions :
-Lisunov Li-2
-MiG-15
-MiG-15UTI
-Ilyushin Il-28 Beagle, en arrière plan


Notre avis :


Ce film, tourné alors que la Roumanie était gouvernée par les communistes, bénéficia de la participation de l'Aviatiei Fortelor Armata, la force aérienne roumaine, le principal personnage étant un capitaine de cette armée. Le scenario est bâti autour d'une affaire d'espionnage, tous les pays communistes étant constamment menacés d'invasion par les armées capitalistes, comme l'on sait. Mais curieusement, le problème de fond est d'abord un drame familial et sentimental.

Le capitaine Andrei Timus est un homme heureux, marié et père d'un jeune garçon. Son ménage vit dans le même appartement qu'une pianiste, Laura, et son professeur. Un jour, son fils se casse le bras et sa femme doit aller l'accompagner à l'hôpital. Andrei, seul, va assister à un concert donné par la pianiste. Il est ébloui par son talent et ils dînent ensemble. Les jours suivants ils vont se retrouver lors d'une baignade et d'un pique-nique. Ils tombent amoureux l'un de l'autre. Le professeur de Laura qui surveille cette idylle avec intérêt,  offre à Andrei une petite maquette d'avion, dont Andrei ne se sépare plus, même quand il pilote son chasseur. Son épouse qui constate que son mari ne l'aime plus, le quitte en emmenant leur enfant. Andrei s'aperçoit plus tard que le petit avion offert contient une mini camera et il en fait part à ses supérieurs ! Un soir, le professeur, qu'il surveillait, tente de le tuer. Après une âpre bagarre, le professeur est arrêté par la police qui l'avait pris en filature depuis un certain temps. Laura qui a servi d'appât, à son insu, est dégoutée et quitte Andrei, malgré son amour pour lui. Quelque temps plus tard, Andrei doit intercepter un avion inconnu qui a déjà violé l'espace aérien roumain, à plusieurs reprises. N'ayant plus de munitions, il décide de descendre l'intrus en précipitant son avion sur lui. Il parvient à s'éjecter, bien qu'il soit blessé. Son commandant qui le suivait, s'éjecte à son tour, pour lui porter assistance au sol. Andrei est décoré et promu au grade de major. Il est désormais seul avec ses souvenirs...

Le film met donc en garde les militaires contre l'adultère qui risque de nuire à leur carrière, tout en les rendant vulnérables aux agents étrangers venus voler leurs secrets professionnels.

Le scenario fut inspiré par le livre "Vol de nuit", de Nicolas Tautu, un ancien miliaire, mais l'adaptation de ce roman à l'écran accorde une part assez restreinte à l'avion et met plus l'accent sur le capitaine Timus, avec ses problèmes familiaux, ses exploits aériens et son amour pour la patrie.

Le tournage commença en septembre 1956, les extérieurs étant filmés à Bucarest, Bacau, Piatra Neamt et Constanta. La base aérienne sur laquelle furent filmés les avions est difficile à reconnaitre, car on n'en voit aucun bâtiment, à part un hangar. La tour de contrôle aperçue, est en fait, montée sur la plateforme d'un camion (SR-101/ZIS-150), garé à proximité de la piste. C'est vraisemblablement la base d'Otopeni, près de Bucarest, où est situé actuellement l'aéroport international Henri-Coanda, qui fut la base utilisée par la production. Le film sortit en 1957 et fut diffusé dans les pays d'Europe de l'est.

Les avions sont filmés au sol et en vol, apparaissant sur des documents filmés. On eut recours également à des maquettes pour certaines séquences aériennes.

Les avions du film :

L'avion intrus, un biréacteur (ou plutôt sa maquette), ressemble vaguement à un hydravion Beriev Be R-1, auquel on a rajouté une tourelle de queue et un nez vitré (comme sur le Beriev Be-10).

En 1955, le matériel de l'armée de l'air roumaine est essentiellement d'origine soviétique.

Des parachutistes sautent de deux Lisunov Li-2, portant les codes "102" et "702. Sur le "102", ils sautent avec une static line, par la porte située à droite, mais sur le "702", ils sautent en ouverture commandée, par l'autre porte, tout aussi étroite, située à gauche. Le "702" (c/n 2 34 447 02) est un Li-2T (Transportnyi) équipé d'un plancher renforcé et avec une porte à gauche, incluse dans la porte cargo. Le "102" (c/n inconnu), après avoir été réformé au début des années 90, servit de cellule d'instruction au GASET (Grupul Aviatie Scoala Elicopteresi Transport) basé à Buzau, en 1995-1996.

Des prises de vue ont été effectuées dans un vrai cockpit de Lisunov (au parking).

La plupart des avions aperçus au sol comme en l'air, de jour comme de nuit, sont des chasseurs MiG-15, mis en service en 1952. On voit les avions portant les numéros  "18", "022", "39" (décoré d'un grand éclair rouge sur le fuselage), "057", "705" (lors du générique), "828"...Certains de ces MiG-15 étaient des S-102, des chasseurs construits en Tchécoslovaquie, comme les "518" (c/n 231518) ou le "705" (c/n 231705) qui appartenait au Régiment de Chasse 206, basé à Bucarest-Otopeni. On voit le "518" accidenté, avec le train principal droit fauché et le nez enfoncé. Cet avion avait été retiré du service dès novembre 1952.

Un MiG-15UTI, n° "5121", un avion d'entraînement construit en URSS (c/n 10995121) et ayant appartenu à la VVS, la force aérienne soviétique, participe à l'attaque de l'avion inconnu, vers la fin du film.

On a également des vues de la vraie planche de bord de ces MiG-15, dont celles de l'horizon artificiel AGK-47, où c'est le symbole de l'avion qui bouge et non l'horizon (comme sur les instruments capitalistes).

En arrière plan, par une fenêtre d'un bureau de la base, on voit passer un Ilyushin Il-28B Beagle portant sur la dérive le code "402". Cet appareil (c/n 41402) fut un des tout premiers Il-28 livrés à la force aérienne roumaine en 1954. Au moment du tournage, il appartenait sans doute au Regimentul 282 Avialie Bombardament, basé depuis mai 1955 à Bucarest-Otopeni. Les Il-28 furent réformés en 1993. En 2005, le "402" était stocké sur la base de Festesti-Borcea où était stationnée la 38° Escadre de Reconnaissance (Escadrila 38 Aviatie Cercetar), qui avait remplacé le 282° Régiment de Bombardement. Il serait, depuis, dans les réserves du musée d'aviation de Bucarest-Otopeni. Cet avion, dans la rare documentation disponible, est désigné comme "Il-28R", la version de reconnaissance équipé, entre autres, de deux réservoirs largables en bouts d'ailes qui n'apparaissent pas dans le film (peut être avaient-ils été déposés...).

Christian Santoir

*Film à visionner sur YouTube

VULTUR101.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 07/07/2018 : 09:40
Dernière modification : 07/07/2018 : 09:40
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 359 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !