En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2020

Na polputi k lune

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

NA POLPUTI K LUNE
Vo. На полпути к Луне
(A mi chemin de la lune)

 


Année : 1966
Pays : URSS
Durée : 39 min.
Genre : mélodrame
Noir et blanc

Réalisateur : Gemma FIRSOVA
Scénario : Vasily AKSENOV

Acteurs principaux :
Anatoly AZO (Valera Kirpichenko), Elena BRATSLAV (Tanya, hôtesse de l'air), Natalia SUROVEGINA (Lariska), Lev DUROV (Banin, frère de Lariska).

Photogaphie : Alexander DUBINSKY
Musique : George FIRTICH
Compagnie productrice : Mosfilm


Avions :
- Ilyushin Il-14, en arrière plan
- Lisunov Li-2, CCCP-71292
- Tupolev Tu-114, c/n 60 8 4 3 2, CCCP-76471
- Tupolev Tu-114, c/n 60 8 4 2 5, CCCP-76469, en arrière plan

 

Notre avis :

Ce petit film est l'une des trois courtes histoires adaptées à l'écran sous le titre global de "Voyages" (Puteshestvie) et tirées des romans de Vasiliy Arkenov :"Papa, mis à bas", "Un petit déjeuner, à quarante trois ans" et "A mi-chemin de la lune". C'est ce dernier qui nous intéresse, car le personnage principal y passe la plupart de son temps en vol, sautant d'un avion à l'autre.

L'histoire est simple, à Khabarovsk, un conducteur dans une entreprise forestière, Valera Kirpichenko, abandonne, à l'aéroport, sa petite amie d'un soir, pour se rendre à Moscou. Valera est un jeune rustre qui se croit tout permis et se prend pour un "tombeur". Sa rencontre, dans l'avion, avec une hôtesse, provoque chez lui, un déclic. Voulant rompre avec une vie monotone, il va essayer de la suivre lors de ses différents vols entre Moscou et Khabarovsk, jusqu'à ce que l'argent vienne à lui manquer...

On ne sait si Valera est "à mi chemin de la lune", mais il a l'air d'y être complètement ! Ce film est surtout l'occasion d'admirer l'un des fleurons de l'Aeroflot et de l'aviation soviétique dans les années 60, le Tupolev Tu-114, un magnifique avion dont les lignes rivalisent avec celle du Lockheed Super Constellation. Comme souvent, en URSS, le film fut tourné avec la collaboration de l'Aeroflot, sur les aéroports de Moscou-Domodedovo et de Khabarovsk.


Les avions du film :

C'est un Tupolev Tu-114 que va prendre Valera pour se rendre à Moscou. L'Aeroflot avait mis cet avion sur cette ligne, en avril 1961, avec aller et retour quotidien. On le voit se garer devant l'ancien terminal de l'aéroport de Khabarovsk, d'un style classique typiquement soviétique (fronton style grec, avec tour de contrôle en forme de clocher !). Immatriculé "CCCP-76471" (c/n 60 8 4 3 2), cet appareil construit en 1960, avait été affecté à l'Aeroflot et d'abord basé à Moscou-Vnoukovo, en mai 1961, puis à Moscou-Domodedovo, en 1966. Il fut réformé en octobre 1976, sur le même aéroport. C'est d'ailleurs là qu'il atterrit.

Le film montre la cabine arrière du Tu-114, avec six sièges (2x3) de front, ainsi que le galley arrière, où on accède à travers un rideau, digne d'un intérieur cosy...Peu avant l'atterrissage, on note que l'hôtesse vide les porte-bagages (genre wagon de chemin de fer) en redonnant leurs affaires aux passagers (sans doute, pour éviter les projections en cas d'atterrissage difficile...).

Sur le tarmac de Domodedovo sont parqués des Ilyushin Il-18 et des Tupolev Tu-104.

Quand Valera repart de Moscou-Domodedovo, dans le Tu-114, il est installé dans la seconde cabine avant, avec toujours six sièges de front, mais disposés en vis à vis, avec une table au milieu. Juste après cette cabine, se situe le galley central qui disposait d'un ascenseur pour accéder à la cuisine, installée dans la soute inférieure.

De retour à Khabarosk, Kirpichenko regarde un Antonov An-12, embarquer des passagers. On aperçoit également un Tupolev Tu-114 (CCCP-76469, c/n 60 8 4 2 5), dont le pilote fait la visite pré-vol, notamment avec une nacelle, pour inspecter le gouvernail, situé à plus de dix mètres du sol. Construit en 1960, ce Tu-114 fut enregistré au nom de l'Aeroflot, à Moscou-Vnoukovo, en octobre 1960, puis à Moscou-Domodedovo, en 1966. Il fut radié en 1976.

Devant l'ancienne aérogare de Khabarovsk, un Ilyushin Il-14 commence à rouler.

Le film se termine par une séquence filmée de nuit, à Khabarovsk (?), où on distingue, difficilement, des Ilyushin Il-18 et le Lisunov Li-2, dans le quel embarque Kirpichenko, pour une destination inconnue. Il s'agit du Li-2 (CCCP-71292, c/n ?) de l'Aeroflot du Nord Caucase, basé à Rostov sur le Don.

Christian Santoir

*Film à visionner sur YouTube

NAPOLPUTI.jpg


 

Mots-clés associés

Date de création : 22/03/2019 : 20:17
Catégorie : - Films
Page lue 1818 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !