En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2020

Pribehy obycejneho silenstvi

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

PRIBEHY OBYCEJNEHO SILENSTVI
(Histoires de folie ordinaire)

 


Année : 2005
Pays : Tchéquie
Genre : comédie
Durée : 1 h 40 min
Couleur

Réalisateur : Petr ZELENKA
Scénario : Petr ZELENKA

Acteurs principaux :
Ivan TROJAN (Petr), Zuzana SULAJOVA (Jana), Miroslav KROBOT (Otec), Nina DIVISKOVA (Matka), Karel HERMANEK (Sef),  Petra LUSTIGOVA (Sylvie)

Musique : Karel HOLAS     
Photographie : Miro GABOR     
Producteur : Milan KUCHYNKA, Pavel STRNAD     
Compagnies productrices : Negativ, Pegasos Film, TV Nova

Avions :
-Boeing 757-236, OO-DPN, c/n 25533
-Ilyushin Il-18, CU-7899, document.
-PZL-Mielec/Antonov An-2TP, OK-HIR, c/n 1G176-39

 

Notre avis :

Ce film est une adaptation à l'écran d'une pièce de théâtre à succès écrite par le réalisateur. Cette comédie dramatique entremêle les histoires de plusieurs hommes et femmes ayant de graves problèmes affectifs et psychologiques et des comportements très bizarres.

Petr est un jeune homme qui devrait avoir sa vie sous contrôle. Pourtant, et pas toujours par sa faute, il se trouve dans un tourbillon de situations absurdes qui entravent de manière persistante sa vie amoureuse et sa carrière initialement prometteuse de contrôleur du trafic aérien. Il se retrouve au volant d’un chariot élévateur à l’aéroport de Prague, comme logisticien chez DHL Son obsession est de renouer sa relation rompue avec sa bien-aimée Jana. Même les parents de Petr ne sont pas tout à fait normaux. Sa mère est obsédée par la philanthropie et envoie des colis d'objets usés et même son sang, aux victimes de la guerre et des catastrophes naturelles, partout à travers le monde. Son père, David, qui travaillait autrefois comme commentateur pour des films de propagande communistes, a apparemment perdu tout intérêt pour la vie depuis qu'il est à la retraite. Peter et sa mère lui conseillent d'appeler au hasard des gens pour voir s'ils se rappellent de lui. Il tombe ainsi sur la sculptrice Sylvia qui est en train de se suicider, et avec laquelle il nouera plus tard une relation extra conjugale. Le patron de Peter préfère un mannequin en plastique à son épouse, une femme trop vivace pour lui. Ses voisins n'aiment faire l'amour que si quelqu'un les regarde et Peter a de si beaux yeux...Petr finira par se réconcilier avec Jana et son père reviendra vers sa femme qui a complètement disjoncté quand elle a appris sa liaison avec Sylvia. Petr veut faire une surprise à Jana en se faisant livrer chez elle, enfermé dans une grande caisse ! Mais il y a une erreur d'étiquetage et Jana découvre dans la caisse qui lui est livrée, que des boites de conserves et du papier hygiénique ! La caisse dans laquelle Petr est enfermé est embarquée dans un avion, qui s'envole vers une destination inconnue...

Ce film compliqué, emprunt d'"humour tchèque", est un peu long et n'a rien d'un film d'aviation. Notre seul intérêt pour ce film a été suscité par le principal personnage, un logisticien de DHL-Express, travaillant sur l'aéroport international de Prague-Ruzyne, ce qui permet à priori de voir des avions, dont plusieurs sont effectivement filmés au sol ou du sol. Le film ne contient sinon qu'une scène aérienne tournée sur le terrain de Roudniche nad Labem.

 

Les avions du film :


Le premier avion est vu sur un film d'actualités montrant Fidel Castro arrivant à Prague, le 21 juin 1972. Il descend d'un Ilyushin Il-18 de la compagnie Cubana Airlines. Cette compagnie avait une ligne reliant la Havane à Prague, avec des escales techniques à Montréal ou les Açores et Madrid. Ce vol se faisait d'abord avec des Bristol 175 Britannia  Dès février 1961, après l'arrivée au pouvoir de Castro, Cubana signa un accord avec la compagnie tchécoslovaque CSA qui géra la ligne La Havane-Prague. En décembre 1962, l'Aeroflot fournit quatre Ilyushin Il-18 à Cubana qui en acquit sept autres par la suite. Celui de Castro est l'Il-18D "CU-T899", comme aperçu sur la bande d'actualités. Cet avion (c/n 188 0111 02) avait été acquis neuf en novembre 1968. Il retourna en URSS en juillet 1977 pour y subir une  grande visite. Il fut détruit le 19 janvier 1985, suite à un incendie moteur, près de San José  de Los Lajas (Cuba), peu après avoir décollé de La Havane.

Les autres avions du film sont vus sur l'aéroport de Prague-Ruzyne. On voit ainsi, près du terminal, deux Boeing 737 de CSA, et un Airbus A310-304 de la même compagnie, ou plus exactement son train avant marqué "WAB". Cet appareil (OK-WAB, c/n 567), pris en charge en mars 1991 par CSA, fut vendu en janvier 2009 à la compagnie charter Kyrgyz Transavia (EX-35003), une compagnie interdite d'exploitation dans l'Union Européenne...

L'avion de DHL qui participa apparemment au tournage, au sol, est le Boeing 757-236 (OO-DPN, c/n 25533) que l'on voit arriver sur le parking du terminal de Menzies Aviation, société dont le hangar servit de lieu de tournage. C'était un ancien avion de British Airways (G-BIKY) pris en charge en mars 1986 et vendu en février 2003 à EAT (European Air Transport) de Leipzig, qui le loua en septembre à DHL-Express, avec un matricule belge (OO-DPN), après l'avoir converti en cargo. En mars 2010, il reçut un matricule allemand (D-ALEK). Il a été retiré du service en décembre 2018, sur l'aéroport de Castellon de la Plana (Valence), en Espagne.

Le seul avion qui participa vraiment au tournage est un PZL-Mielec/Antonov An-2TP (OK-HIR, c/n 1G176-39) de l'aéroclub de Roudnice nad Labem. Construit en 1977, en Pologne, il fut immatriculé en URSS (CCCP-62570) et exploité d'abord par l'Aeroflot, puis en 1992, par Ukranian Airlines (UR-62570). En septembre 1993, il fut vendu en Tchécoslovaquie, à la société Bohemia Art (OK-HIR), puis, à l'aéroclub de Roudnice où il était encore en 2017. Cet avion sert au largage de parachutistes, comme on le voit dans le film.

Tout au long du film, on voit apparaître des avions, de façon aléatoire, à Prague-Ruzyne. Au début du film, un Airbus A320 de British Airways prend son envol. Plus tard, un Airbus A330-323 de Korean Air (HL7552, c/n 258) décolle devant deux Boeing 737 de CSA et de Turkish Airlines. Vers la fin du film, un Tupolev Tu-154 (RA-85658, c/n 89A808) de Rossiya atterrit, alors que Petr enterre le mannequin de son patron, en bout de piste (la 24)...

 

Christian Santoir


* Film disponible sur YouTube

PRIBEHY.jpg


 

Mots-clés associés

Date de création : 16/11/2019 : 06:46
Catégorie : - Films
Page lue 1201 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !