Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

BOMBAY CLIPPER





Année : 1942
Pays : États-Unis
Durée 60 min.
Genre : policier
Noir et blanc

Réalisateur : John RAWLINS
Scénario : Stanley CREA RUBIN, Roy CHANSLOR

Principaux acteurs :
William GARGAN (Jim), Irene HERVEY (Frankie), Charles LANG (Tex), Maria MONTEZ (Mrs. Sonya Landers), Lloyd CORRIGAN (Lewis), Mary GORDON (Abigail), Truman BRADLEY (Dr. Landers), Philip TRENT (Hare), Turhan BEY (Chundra), John BAGNI (Paul), Roy HARRIS (Steward), Peter LYNN (Bland), Wade BOTELER (Ruggles).

Photo : Stanley CORTEZ
Producteur : Marshall GRANT
Distribution : Universal pictures

Avions:
-Martin M-130 (maquette)
-Boeing 314 (images d'archives)



Notre avis

Ce film n’est pas un film d’aviation à proprement parler, mais plutôt un film policier qui se passe dans un hydravion, lors d’un vol long courrier au dessus du Pacifique. Cet appareil est le "Bombay Clipper" un nom qui rappelle les avions de la Pan American Airways qui à l’époque sillonnaient les océans. Dès 1936, Hollywood s’est emparé des Clippers et les montre dans plusieurs films dont "China Clipper", ou fait voyager ses héros dans ces appareils prestigieux. Ici, c’est toute l’histoire qui s’y déroule. Le "Bombay Clipper" n’a jamais existé car la PAA ne desservait pas l’Inde qui était une colonie britannique ; de même, la compagnie américaine "Bombay-Manilla Airways" est fictive. La compagnie britannique Imperial Airways ne desservait que Karachi, Delhi et Calcutta et continuaient sur Hong Kong où atterrissaient les Clippers, dont le "Hong Kong Clipper II" (un Sikorsky S-42), coulé le 8 décembre 1941 par les avions japonais.

L’histoire commence à Calcutta où Jim, un journaliste correspondant d’un grand journal, a des problèmes avec son épouse, Jackie. On vient de dérober pour quatre millions de dollars de diamants appartenant au maharadjah de Granjore et qui sont destinés à financer les démocraties en guerre ! Le voleur pourrait bien s’enfuir par le Bombay Clipper en partance pour les États-Unis. Jim décide de le retrouver afin de fournir un scoop à son journal, mais aussi pour améliorer son image auprès de Jackie. L’avion décolle pour son long vol vers Los Angeles pendant lequel Jim soupçonne plusieurs personnes dont une est tuée. En fait, les diamants qui changent de mains plusieurs fois, ont été volés par trois dangereux criminels, dont une femme,qui ont rendez-vous en pleine mer avec un sous-marin. Ils détournent l’avion mais dans la bagarre qui s’ensuit, le pilote est grièvement blessé. Jim réussit à reprendre la situation en main avec l’aide de l’équipage, et à faire redécoller l’hydravion qui arrivera à destination. Jim devient un héros, ce qui ne déplait pas à son épouse...

Ce film à petit budget utilise toutes les ficelles de la série B. On y retrouve l’exotisme (Bombay, Manille), la belle espionne étrangère (Maria MONTEZ, alias Sonya Dietrich), de la bagarre, un meurtre, un sous-marin sans doute allemand, du suspense, le nom des coupables n’étant révélé qu’à la dernière minute. Un film qui fut apprécié à l’époque, mais qui a beaucoup vieilli...


Les avions du film :

À Bombay, les passagers embarquent dans une maquette de Martin M-130, mais c’est un Boeing 314 que l’on voit décoller sur une bande d’actualité. En l’air, le Boeing redevient une maquette de Martin ! L’intérieur de l’hydravion ressemble d’ailleurs plus à ce dernier appareil, tant au niveau du salon qu’à celui du pont supérieur avec son revêtement en tôle ondulée. Le Boeing 314 qui utilisait l’aile et les nacelles moteurs du bombardier expérimental XB-15, était certes un gros avion (32 mètres de long), mais dans le film il paraît encore plus gros avec ses coursives, ses escaliers, ses multiples portes. En réalité, les passagers ne disposaient pas de cabines individuelles ; le soir, les sièges étaient transformés en couchettes, munies de rideaux. Le salon tenait lieu de salle à manger.

Le Boeing 314 ("Honolulu Clipper") fut mis sur la ligne du Pacifique en 1939. Quand le film sortit au début de 1942, les Clippers de la PAA étaient tous sous l’uniforme et pris en charge par l’US Navy et l'USAAF. Les Boeing 314 servirent à transporter des personnages importants (Roosevelt, Churchill) ou du matériel prioritaire sur les théâtres d’opérations.


Christian Santoir

 


 

Mots-clés associés

Date de création : 03/05/2007 : 22:42
Dernière modification : 19/10/2010 : 08:18
Catégorie : - Films
Page lue 4123 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !