En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2020

Rayon d'amour

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

RAYON D'AMOUR
Vo. Happiness ahead

 


Année : 1934
Pays Etats-Unis
Genre : comédie musicale
Durée : 1 h 26 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Mervyn LEROY
Scénario : Harry SAUBER, Brian MARLOW

Acteurs principaux :
Dick POWELL (Bob Lane), Josephine HUTCHINSON (Joan Bradford), John HALLIDAY (Henry Bradford), Frank McHUGH  (Tom), Allen JENKINS (Chuck)

Musique : Heinz ROEMHELD     
Photographie : Tony GAUDIO
Compagnie productrice : First National Pictures    

Avions :
-Kinner Sportster K, NC13700
-Lockheed Vega 5B, NC48M

Notre avis :

Joan Bradford, une jeune femme de la haute société, s'ennuie à mourir dans les cercles mondains où sa fortune la fait naturellement évoluer. Avec la complicité bienveillante de son père, elle s'éclipse discrètement de la fête de fin d'année où doivent être annoncées ses fiançailles avec Jelliffe Travis et se réfugie dans un restaurant chinois où on fait la fête. Elle y fait la connaissance de Bob Lane, employé dans une société spécialisée dans le lavage des vitres. Elle s'entend tant et si bien avec lui que, pour ne pas l'effaroucher et pouvoir tranquillement le revoir, elle préfère se faire passer pour une pauvre jeune fille esseulée. Elle quitte sa maison et loue un appartement de façon à pouvoir rencontrer Bob et ses amis. Les problèmes entre Bob et Joan surviennent quand il constate qu'elle ne vit pas vraiment dans son appartement, et plus encore, le jour où, à travers la vitre d'un immeuble qu'il nettoie, il la voit recevoir un chèque d'un homme âgé, après qu'il lui ai fait part de son désir de créer sa propre entreprise, mais aussi de son manque d'argent…Il préfère se séparer de Joan qui revient chez elle, attristée, au grand plaisir de sa mère. Bob retrouve l'émetteur du chèque que Joan lui a remis, pour le lui rendre, tout en ignorant qu'il s'agit du père de Joan. Ce dernier apprécie Bob et son courage et le voudrait bien comme gendre. Aussi, il lui propose de se rendre à l'aéroport où Joan s'apprête à embarquer avec sa mère et son fiancée attitré. C'est là que Bob découvre que Joan est la fille de Bradford; d'abord choqué, il ne peut s'empêcher de lui montrer son amour en l'embrassant.


Le tournage eut lieu en partie sur l' "United airport" de Burbank où Paul Mantz avait basé sa société United Air Services Ltd. (dans le hangar n°1). Ce dernier a fourni le seul avion du film, mais il n'est pas cité dans le générique.


Les avions du film :

Le principal avion, apparaissant à la fin du film, filmé au sol, à Burbank, entre le hangar n°2 de Pacific Airmotive Corp. et le terminal, appartenait à Paul Mantz. Il s'agit du Lockheed Vega 5B (NC48M, c/n 100) acquis en 1933. Il était inscrit au nom de sa société et servait non seulement pour les tournages, mais aussi pour effectuer des évacuations sanitaires et des vols charter. Il était baptisé "Honeymoon Express", car il transportait également de jeunes mariés vers Reno, Las Vegas (NV) et Yuma (AZ), des lieux favoris, à l'époque, pour y passer des lunes de miel.

L'avion fut construit en octobre 1929, par l'usine Lockheed de Burbank et son premier acquéreur fut la compagnie mexicaine Corporacion Aeronautica de Transportes, S.A. (CAT) basée à Torreon (XA-BHK) qui l'exploita jusqu'en février 1932, date de la fermeture de la compagnie suite au décès de son directeur américain, lors d'un crash. Avec Mantz, l'avion apparut dans plusieurs films et "Happiness ahead" fut le premier, vinrent ensuite : "Wings in the dark" (févr. 1935), "West point of the air" (mars 1935), "China Clipper" (août 1936), "Flying G men" (janv. 1939), "Only angels have wings" (mai 1939), "Timber queen" (janv. 1944, sous forme d'extrait de film). Au début du tournage de "Only angels have wings", le Vega fut gravement endommagé lors de l'atterrissage à St. George (UT), le 13 décembre 1938 (et non le 13 décembre 1939, selon certaines sources, soit 7 mois après la sortie du film !). Construit en bois moulé, il fut jugé irréparable. Ce n'était pas le premier accident subi par cet avion, mis à rude épreuve : il subit divers dommages à  Pomona (CA), en février 1936, à Las Vegas (NV), en mai 1936, à Brawley (CA), en juillet 1938.

Le monomoteur à cockpit ouvert, vu en arrière plan, est un Kinner Sporster K (NC13700, c/n 40). On ne sait si cet avion effectuait des promenades payantes, comme  indiqué sur une pancarte située juste à côté : "15 minutes ride, 2.00 $". Construit en 1933, il est toujours enregistré avec une licence valide, au nom de David Williams de Bellevue (WA). Entre 1964 et  1970, il appartint à Gail Engineering Co. de North Sacramento (CA) et Marvin Skinner de Red Bluff (CA). En 2002, il fut racheté par David Williams, mais l'avion était stocké démonté depuis plusieurs années et il dut être entièrement restauré.

Christian Santoir

* Film disponible sur amazon.fr

Rayondamour.jpg


 

Mots-clés associés

Date de création : 27/12/2019 : 11:02
Catégorie : - Films
Page lue 1052 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !