En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2021

Toutes les hôtesses de l'air vont au paradis

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

TOUTES LES HÔTESSES DE L'AIR VONT AU PARADIS
Vo. Todas las azafatas van al Cielo

 

Année : 2002
Pays : Espagne, Argentine
Genre : drame
Durée : 1 h 33 min.
Couleur

Réalisateur : Daniel BURMAN
Scénario : Daniel BURMAN, Emiliano TORRES

Acteurs principaux :
Alfredo CASERO (Julián), Florencia LOJ (épouse Julián),
Valentina AKIYAMA (Nina), Ingrid RUBIO (Teresa) Norma ALEANDRO (mère de Teresa), Kayne Di PILATO (Camila)
Emilio DISI (Álvarez)

Musique : Víctor REYES     
Photographie : Ramiro CIVITA     
Producteurs : Pablo BOSSI, Pedro D'ANGELO, Diego DUBCOVSKY, José María MORALES         
Compagnies productrices : BD Cine, Canal+ España, Patagonik Film Group,Televisión Española (TVE),Wanda Films, Wanda Visión S.A.

Les avions :
- Boeing 737-7Q8, au sol
- Douglas DC-9-32, LV-WFT, au sol
- IAI 102 Arava, LV-MTP

Notre avis :

A Buenos-Aires, un ophtalmologue, Julian, est bouleversé par le décès récent de son épouse, une hôtesse de l'air. Il décide de partir à Ushuaia, là où ils avaient passé leur lune de miel, afin de disperser ses cendres dans la mer, mais aussi, pour en finir avec la vie ! Il veut se suicider en restant exposé au froid. Mais il s'aperçoit qu'il n'est pas seul dans la montagne, il y a aussi une jeune femme, qui, elle aussi, veut mettre fin à ses jours de la même façon ! Ils vont prendre un café ensemble, tout en se racontant leur histoire. La femme s'appelle Teresa et c'est l'hôtesse de l'air qu'il avait remarquée sur son vol vers Ushuaia. Elle a des problèmes car elle est enceinte sans l'avoir voulu, et cela lui fait peur. Ils passent une nuit ensemble à l'hôtel, mais le lendemain matin, Teresa part en courant, car elle est en retard et risque de rater son avion. Julian se retrouve seul, le moral au plus bas, car il commençait à s'attacher à elle. Il a un accident de voiture et il est hospitalisé. Après une longue convalescence qui l'a fait réfléchir, il a décidé de partir à la recherche de Teresa. C'est finalement la fille d'Alvarez, un agent de piste de l'aéroport d'Ushuaia, qui connait Teresa, qui va l'aider à la retrouver, comme la première fois, seule dans la neige. Julian et Teresa vont pouvoir commencer une nouvelle vie, avec le bébé.

Malgré son titre, ce film traite plus de cas personnels et d'une idylle entre Julian et Teresa, que du métier d'hôtesse de l'air. Certes, c'est l'avion qui permet aux deux principaux personnages de s'unir; Teresa aime son métier et Julian aime les hôtesses de l'air. Tous les deux se sentent mieux dans les airs, qu'au sol, où ils ont, apparemment, perdu leurs repères.

Mais l'avion, l'instrument de travail de Teresa, n'a, à l'écran, qu'un rôle tout à fait secondaire, le film se passant principalement au sol. Trois avions ont été filmés (au sol et du sol) sur l'aéroport international d'Ushuaia-Malvinas.

 

Les avions du film :

Julian arrive à Malvinas dans un Douglas DC-9-32 de la compagnie Austral Lineas Aereas. Cet avion (LV-WFT, c/n 47365) fut construit en 1969 et livré à la compagnie espagnole Iberia en juillet 'EC-BPG). Il fut baptisé "Ciudad de Vigo". C'est en février 1994, qu'il fut vendu à Austral qui l'exploita jusqu'en 2000, date de sa vente à JetCom. L'avion a été ferraillé à Opa-Locka (Miami).

La cabine avec ses six sièges de front ne correspond pas à celle d'un DC-9 (cinq sièges de front) mais plutôt à celle d'un Boeing 737.

L'agent de piste Alvarez remet en état de vol un IAI 102 Arava. Immatriculé LV-MTP (c/n 061), il appartenait depuis août 1979, à la Direction de l'Aviation de la province de la Terre de Feu. Construit en 1979 par Israël Aircraft Industries (4X-ICH), il fut acquis par le gouvernement de la Terre de Feu en août de la même année, d'abord immatriculé LV-PCP, puis LV-MTP. En 1992, il fut brièvement exploité par la compagnie patagonienne Kaiken Lineas Aerea.

A la fin du film, Julian, Teresa et son bébé, partent dans un Boeing 737-7Q8 de LAPA (Líneas Aéreas Privadas Argentinas), vu de face et non identifiable.


Christian Santoir

*Film disponible sur amazon.fr

Todas_las_azafatas.jpg
Mots-clés associés

Date de création : 15/01/2021 : 17:26
Catégorie : - Films
Page lue 395 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !