En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Recherche

Recherche

Fiches de film

Articles cinéphiles

Webmaster - Infos

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2021

Father takes the air

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

FATHER TAKES THE AIR

Année : 1951
Pays : Etats-Unis
Genre : comédie
Durée : 1 h 01 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Frank McDONALD
Scénario : D.D. BEAUCHAMP

Acteurs principaux :
 Raymond WALBURN (Henry Latham),  Walter CATLETT (Maire  Colton), Gary GRAY (David Latham),  Florence BATES (Minerva Bobbin), Barbara BROWN     (Mrs. Latham),  M'liss McCLURE     (Barbara Latham)

Photographie : William A. SICKNER
Musique : Edward J. KAY
Producteur : Peter SCULLY     
Compagnie productrice : Mayfair Productions Inc.

Avions:
-Stinson 108-1, N8229K

Notre avis :

Quand on a fait son premier vol solo, on ne redescend jamais plus vraiment sur terre. Même si on ne pilote plus, on garde toujours un petit avion dans la tête. C'est ce qu'illustre ce petit film anodin.

Sur le terrain d'aviation de Riverdale, en Californie, Charlie Twitchell, le propriétaire d'une école de pilotage, doit interrompre son activité, ayant été appelé, comme réserviste, pour une période militaire. Barbara Latham, décide de diriger son école pendant son absence. Son père, Henry, un avocat, demande à son ami, le maire George Colton, de l'aider à trouver des élèves. Peu après, Barbara embauche un moniteur, Hob Davis, qui la trouve très attirante. George apprend qu'Henry à décidé de voler de nouveau; ils avaient servi tous les deux, pendant la première guerre mondiale, dans la même escadrille. Ils vont prendre tous les deux des cours de pilotage avec Hob. Entretemps, le chef de la police de la ville et le conseiller municipal Haggarty avertissent George que s'il veut être réélu, il devra faire quelque chose de spectaculaire. Henry a pris secrètement des leçons de pilotage dans une autre ville et décroche sa nouvelle licence, ce qui provoque la jalousie de George qui veut l'empêcher de voler. C'est alors qu'Henry lui indique qu'il ferrait mieux de s'occuper d'un gangster, un pilleur de banque et un meurtrier, qui court toujours dans la région. Ce dernier finit par débarquer sur le terrain d'aviation à la recherche d'un avion, pour se rendre à Las Vegas, en payant une grosse somme. Il est dirigé vers Barbara qui accepte qu'Henry pilote l'avion, George se chargeant de la navigation. En route, Henry s'aperçoit que l'avion n'a plus de carburant; il croyait que c'était George qui avait fait le plein ! A Riverdale, le tenancier du petit café de l'aérodrome, a reconnu le gangster et avertit Barbara qui contacte la police. Elle apprend alors, par un contrôleur aérien, qu'Henry s'est posé en pleine nature, à court de carburant. La police se précipite vers le lieu de l'atterrissage et arrête le bandit, tout en félicitant Henry et George pour avoir contribué à son arrestation ! Le jour suivant, des reporters, plutôt sceptiques, écoutent la version des faits que leur exposent George et Henry. Néanmoins, ils vont la publier assurant la réélection de George. Quand Barbara indique à Hob que l'école a maintenant une activité soutenue, celui-ci l'invite à dîner, mais elle l'est déjà, avec sa famille, par George. Par contre, le lendemain soir, elle sera libre de dîner avec lui…

La production de ce petit film n'employa qu'un seul avion, un avion de tourisme, filmé sur un aéroport californien non identifié (San Fernando airport ?). Il n'y a pas de terrain d'aviation à Riverdale (CA).

Les avions du film :

L'avion de Twichell Aviation est un Stinson 108-1  "N8229K"  (c/n 108-1229) construit en 1946. On n'a aucune information concernant cet appareil dans les années cinquante. En 1966, il était inscrit au nom de Richard Vanzanten de Chino (CA), en 1968, à celui de George Krieger de Keyport (WA), en 1973, de Donal Dickison de Kamiah (ID), en 1977, de Jerry Frith de Kamiah (ID). Son dernier propriétaire fut LVH Aircraft Inc. de Maple Lake (MN). Le 30 mars 1979, il fut accidenté à Pritchard (ID) en atterrissant sur un terrain enneigé. Il a été rayé des registres  en octobre 1984. Cet avion ou ses images, apparaîtront dans "Clipped wings" en 1953, et "The cyclops" en 1955.

Henry fait mieux son travail que le "navigateur" George; il ne pilote pas si mal que ça et parvient à se poser, après un "atterrissage de sous-lieutenant". Piloter un Stinson est plus facile que de piloter un Nieuport ou un SPAD, que l'on doit avoir en main en permanence. Dans un Stinson, en vol de croisière, une fois réglés le régime moteur, le pas de l'hélice, les compensateurs, on peut lâcher les commandes, l'avion vole seul sans pilote automatique et, là, on peut s'occuper de la navigation avec le compas, le chronomètre et la carte (ce que fait très mal George).

Beaucoup d'autres avions sont aperçus, en arrière plan sur le terrain d'aviation; par ordre d'apparition :

-un Stearman A75 (l'arrière de l'avion)
-un Ryan STA (l'avant du fuselage)
-trois Vultee BT-13 Valiant.
-un ERCO 415 Ercoupe
-Aeronca 7AC Champion
 -Luscombe 8A Silvaire

Christian Santoir

* Film disponible sur https://ok.ru/

Father_Takes_the_Air_poster.jpg
Mots-clés associés

Date de création : 30/01/2021 : 06:24
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 315 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !