Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 141 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LE DERNIER SAFARI
Vo. The last safari
 


 

Année : 1967
Pays : Grande-Bretagne
Genre : aventures
Durée : 1h 40 min.
Couleur

Réalisateur : Henry HATHAWAY
Scénario : John GAY, d'après le roman de Gerald HANLEY "Gilligan's Last Elephants" (1963)

Acteurs principaux :
Kaz GARAS (Casey), Stewart GRANGER (Miles Gilchrist), Gabriella LICUDI (Grant), Johnny SEKKA (Jama), Liam REDMOND (Alec Beaumont), Eugene DECKERS (le chef des réfugiés), David MUNYUA (Chongu), John De VILLIERS (Rich), Wilfred MOORE (le garde-chasse), Jean PARNELL (Mme. Beaumont).

Musique : John DANKWORTH
Photographie : Ted MOORE
Producteur  Henry HATHAWAY
Compagnie productrice : Paramount Pictures

Avions :
-Learjet 23  c/n 23-038, LN-NPE
-Dassault Falcon 20 (en arrière plan)
-De Havilland Comet 4 (en arrière plan)
-Vickers Super VC-10 (en arrière plan)
-Aero Commander 500A


Notre avis :

Henri Hathaway n'a guère donné dans le film d'aviation, et sa contribution au genre se limite à trois semaines de tournage des extérieurs du film "Airport" en 1970, son ami George Seaton étant malade. …"Le dernier Safari" est un film d'aventures mettant en scène un riche chasseur (blanc forcément), un vieux broussard de guide, et une métisse peu farouche, dans un Kenya récemment indépendant et en pleine mutation. La police est aux mains de Noirs tatillons; en brousse, les Massaïs ne sont pas là pour la photo, et s'apprêtent à brûler dans une case toute une famille de Blancs (des Français !), pour un problème foncier, pendant que les guides de chasse (blancs) se demandent, calfeutrés dans leur club, quel va être leur avenir…Bref, les temps changent, alors que pour certains le Kenya n'est encore qu'un vaste terrain de chasse, où il n'y a pas seulement des éléphants, des rhinocéros, mais aussi de bien belles gazelles...

Un millionnaire et play boy américain, Casey, a décidé de se payer un safari avec tout le luxe et le confort possible, auquel participe une jolie métisse, Grant. Son comportement désinvolte et sa prétention agacent vite son guide, Miles Gilchrist, un chasseur chevronné qui est affecté par la mort d'un ami intime, tué par un éléphant qu'il a juré d'abattre. Casey apprend que Miles se sent en partie responsable de cet accident qu'il aurait pu empêcher. Miles part pour un "dernier safari" qu'il veut faire à sa façon, à l'ancienne, sans matériel superflu.  Après s'être disputé avec Alec Beaumont, un chasseur qui refuse d'inviter la métisse Grant à sa table, Casey suit Miles à la trace, et l'aide à sauver un groupe de Blancs menacés par des Masaï. Les deux hommes apprennent à se connaître et à se respecter, notamment quand ils doivent repousser les attaques d'un rhinocéros. Mais, plus tard, Miles perd son sang froid et ils manquent d'être tués par un troupeau d'éléphants. Conscient que c'est Miles lui-même qui doit abattre l'éléphant qui a tué son ami, Casey refuse de tirer, quand ils rencontrent de nouveau l'animal. Bien que l'éléphant fasse une cible parfaite, Miles se tient simplement devant lui, sans appuyer  sur la gâchette. Il a enfin repris confiance en lui. Casey salue Miles et quitte le Kenya. Grant reste en arrière, mais garde bon espoir de retrouver un autre riche chasseur…

Ce film banal, avec quelques bonne scènes animalières, jette un regard nostalgique sur une Afrique où le Blanc aura de moins en moins de place (voire plus du tout). Il comporte néanmoins quelques avions. Le nouveau touriste, incarné par Casey, débarque en brousse, dans son jet privé !

Learjet.jpg
Le Learjet zébré du film © Paramount pict.


 

Les avions du film :

Le jet de Casey est un Learjet 23 (c/n 23-038) norvégien (LN-NPE) appartenant à la petite compagnie charter "Busy Bee" qui opéra en Norvège, entre 1966 et 1992. C'était le premier jet d'affaires à voler dans ce pays. Il est peint, façon zèbre, comme tout avion de safari qui se respecte, depuis l'hydravion de Martin Johnson (Cf. "Baboona" 1935). …Notons que le Learjet nécessite une piste en dur, et ne pourrait s'accommoder d'une piste de brousse, en latérite, dont la plupart ne disposent pas généralement, des 1300 mètres minimum, qui lui sont nécessaires pour atterrir. L'avion resta deux semaines à Nairobi, pour le tournage. A la fin du film, derrière le Learjet, se cache un Dassault Falcon 20.

En arrière plan sur l'aéroport International de Nairobi, on voit  deux De Havilland Comet 4, et deux Vickers Super VC-10 de la compagnie East African Airways. Il y a également un VC-10 de la BOAC.

Enfin, Grant est accostée par un homme qui descend d'un Aero Commander 500A.


Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.com

 
LEDERNERSAFARI.jpg




THELASTSAFARI.jpg
Mots-clés associés

Date de création : 17/10/2008 : 09:00
Dernière modification : 29/07/2010 : 15:00
Catégorie : - Films
Page lue 3393 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !