Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LE CHOIX DU DESTIN
Vo. Soldaat van Oranje
 
Année : 1977
Pays : Pays-Bas
Durée : 2 h 32 min.
Genre : Drame
Couleur

Réalisateur : Paul VERHOEVEN
Scénario : Kees HOLIERHOEK, Gerard SOETEMAN, Paul VERHOEVEN
Histoire originale : le livre"Soldaat van Oranje 40-45" d'Erik HAZELHOFF ROELFZEMA.

Principaux acteurs :
Rutger HAUER (Erik Lanshof), Jeroen KRABBE (Guus LeJeune), Susan Penhaligon (Susan), Edward FOX (Colonel Rafelli), Lex van DELDEN (Nico), Derek de LINT (Alex), Huib ROOYMANS (Jan Weinberg), Dolf de VRIES (Jack Ten Brinck), Eddy HABBEMA (Robby Froost), Belinda MEULDIJK (Esther).

Photographie : Jost VACANO
Musique : Rogier van OTTERLOO
Producteur : Rob HOUWER
Compagnies productrices : Excelsior Films, Film Holland, Rank Organisation, The Rob Houwer Productions.
     
 
Avions :
-North American T-6 (maquillés en P-47, FW.190)
-Auster AOP Mk.3
-Douglas C-47 Skytrain
-De Havilland DH.98 Mosquito T.3 G-ASKH, s/n RR299
-North American P-51D Mustang  s/n 44-73979 (en arrière plan)
-Avro Shackelton MR.3  s/n XF708 (en arrière plan)
-Havilland DHC-2 Beaver


Notre avis :

Ce film est basé sur le livre "Soldaat van Oranje" qui constitue les mémoires du pilote, et membre de la Résistance hollandaise, Erik Hazelhoff Roelfzema, dont le rôle est joué à l'écran par Rutger Hauer. A cause de ses activités pendant la guerre, il fut nommé attaché militaire de la reine Wilhelmine, et devint ainsi un "soldat d'Orange" (du nom de la couleur officielle de la famille royale néerlandaise). SAR le prince Bernard, un ami d'Erik Haelhoff, accepta le patronage officiel du film. Avec un budget de plus de cinq millions de florins, ce film est un des plus chers du cinéma néerlandais. L'histoire couvre une période s'étendant de 1938 à 1945.

Le film commence avec une bande d'actualités montrant le retour de la reine Wilhelmine aux Pays-Bas, accompagnée par son aide de camp, Erik Lanshof, peu après la fin de la guerre. Puis on se retrouve en 1938, à l'université de Leiden, où les nouveaux se font bizutés par les anciens. Le maître de cérémonie, Guus, renverse une soupière de soupe chaude sur la tête d'Erik ! Erik est blessé, ce qui n'empêche pas les deux de devenir amis. Guus offre à Erik une chambre dans un appartement, où il rencontre deux autres étudiants, Jan et Alex. Quand la guerre est déclarée entre l'Allemagne et l'Angleterre, ils croient que la Hollande restera neutre. Mais la Hollande est attaquée, ils essaient de s'engager en vain dans l'armée. Un de leurs amis, Robby a un poste radio dans la remise de son jardin, avec lequel il contacte la résistance hollandaise à Londres. Il organise l'évacuation d'Erik vers l'Angleterre. Mais Erik laisse sa place à Jan qui a des origines juives, et qui vient d'avoir des ennuis avec deux policiers qui brutalisaient un marchand juif. Mais quand l'avion se pose, les Allemands interviennent et Jan est capturé. Lors d'un défilé, Erik rencontre Alex qui s'est engagé dans les SS. Erik se fait pendre à son tour, et apprend en prison qu'il y a un traître à Londres du nom de Van der Zanden. Jans est exécuté, mais Erik est relâché, pour mieux le prendre en filature. La radio de Robby est découverte et il est forcé de collaborer, pour sauver sa fiancée Esther qui est juive. Erik et Gus finissent par parvenir en Angleterre dans un bateau suisse. Erik rencontre Van der Zanden et s'apprête à le tuer, mais ce dernier est en fait le chef des services secrets hollandais et l'homme de confiance de la reine ! Erik et Guus, à la demande de la reine, acceptent de retourner aux Pays-Bas pour aller chercher des membres importants de la résistance, susceptibles de jouer un rôle clé dans le futur gouvernement, après la guerre. Mais quand, en Hollande, Guus, Erik et les chefs de la résistance, sont sur le point de prendre le bateau, ils rencontrent Robby sur la plage. Ce dernier avertit les Allemands ! Seuls Erik peut s'échapper et être récupéré en mer par un bateau anglais. Plus tard, Guus retrouve Robby et le tue en pleine rue. Il est fait prisonnier, torturé et décapité. Le SS Alex est tué en Russie par une grenade lancée par un enfant ! Erik entre dans la RAF, malgré ses problèmes de vue, et devient pilote de bombardier. Plus tard, il est nommé aide de camp de la reine Wilhelmine et l'accompagne lors de son retour au pays, comme le montre le début du film. Erik retrouve Esther qui a été tondue pour faits de collaboration. Il rencontre aussi un ancien copain d'université avec lequel, il fête la victoire.


 
Ce film offrant un aperçu synthétique de la guerre en Hollande (résistance, collaboration, problème juif..), à travers les histoires croisées de plusieurs jeunes gens aux destins très différents, reçut un bon accueil de la critique. Ce fut le plus gros succès cinématographique de l'année aux Pays-Bas, et il fut nominé pour le Golden Globe, comme meilleur film étranger en 1980 (mais on lui préferera "La cage aux folles" !). Pour nous, l'intérêt de ce film réside dans le fait que son budget confortable permettait l'utilisation de plusieurs vieux avions de l'époque (ou à peu près..).

 
Les avions du film :

Le tournage eut lieu en partie sur le terrain de Gilze-en-Rijen, en utilisant les avions du film "Un pont trop loin", tourné également en Hollande, quelques mois plus tôt. Ces appareils étaient des North American Harvard dont le cockpit avait été transformé en monoplace par le Stichting Vliegsport de Gilze-en-Rijen avec un dos de fuselage imitant celui, effilé ("razor back"), du Republic P-47D Thunderbolt. Mais dans le film, on voit surtout deux T-6 déguisés en Fw-190, qui lancent des bombes légères (fabriquées à partir d'extincteurs…) sur Amsterdam (en mai 1940, il n'y avait pas de Fw 190 en service…). Ces avions sont filmés de face pour améliorer la ressemblance (le moteur en étoile) entre les deux avions. Pour ce film, on transforma aussi un T-6 en Fokker D-XXI, muni d'un train fixe avec carénage, d'un viseur téléscopique sur le capot moteur, et avec un camouflage hollandais (très approximatif). Le problème est que cet appareil n'apparaît nulle part dans le film, ni dans la version française, très allégée (107 min, éditée par Film Office), ni dans la version intégrale (147 minutes éditée par Tartan Video) !! Il aurait toutefois été utilisé, par la suite, pour la mini-série télévisée de quatre épisodes (215 minutes) tirée du film….

Au sol, d'autres avions d'"Un pont trop loin", un Auster AOP Mk.3 (un avion civil hollandais), plusieurs autres "P-47", sont vus à l'aéroport de Teuge, derrière le Douglas C-47 (un des onze Dakota du film) qui ramène la reine en Hollande. Cet avion porte le matricule FD773, un vrai serial, mais pas forcément celui du C-47 utilisé.

Sur un terrain anglais (Duxford), on assiste au décollage d'un De Havilland DH.98 Mosquito T.3 avec le code (HT-E) du 154th Squadron qui était un squadron de chasse, équipé uniquement de Spitfires…. Dans le film, le Mosquito part pour une mission de bombardement. Ce Mosquito (G-ASKH, RR299) fut détruit lors d'une exhibition en août 1996. Le héros du film, Hazelhoff Roelfzema, vola bien sur Mosquito, mais un Mosquito B Mk.XX (KB184, code XD-V), appartenant au 139th squadron, une unité de marqueurs de cibles (pathfinders).

Quand Erik part en mission, on aperçoit au sol, le North American P-51D Mustang "Big Beautiful Doll" (s/n 44-73979) de l'Imperial War Museum de Duxford, et derrière le Mosquito, un anachronique Avro Shackelton MR.3 (de 1949), appartenant au même musée.

C'est un De Havilland DHC-2 Beaver muni de flotteurs, qui vient chercher Jan, au début du film. On remarquera son amerissage un peu acrobatique. Rappelons que cet appareil ne fit son premier vol qu'en 1947 à Toronto. Il est aux marques anglaises avec un triangle orange bordé de noir, donc a priori piloté par un équipage néerlandais. Il porte le faux serial DZ464, un serial de Moquito, (B Mk.IV), et le code VA-P, qui fut celui du Squadron 125, une escadrille de chasse nocturne, volant en 1944, sur Mosquito.

D'autres avions (un Tiger Moth simulant un Fokket C.V, un Fokker S.11 jouant le Stuka, un Bf 109, un Ju 52…) devaient participer au tournage, mais comme le T-6/Fokker D XXI, ils n'apparaisent nullepart, excepté dans les articles écrits sur le tournage du film, rédigés bien avant sa sortie. Une sorte de publicité mensongère…...



Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.fr


 
SOLDAAT.jpg
 
SOLDIER.jpg

 
Mots-clés associés

Date de création : 20/02/2009 : 18:24
Dernière modification : 19/10/2010 : 09:19
Catégorie : - Films
Page lue 4109 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !