Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

LES TROIS SOLDATS DE L'AVENTURE
Vo. Flight from Ashiya
 

 
Année : 1964
Pays : Etats-Unis
Durée : 1h 40 min.
Genre : aventure
Couleur

Réalisateur : Michael ANDERSON
Scénario : Elliott ARNOLD

Acteurs principaux :
Yul BRYNNER (Technical Seargent Mike Takashima), Richard WIDMARK (Leutnant Colonel Glenn Stevenson), George CHAKIRIS (2nd Leutnant John Gregg), Suzy PARKER (Lucille Caroll), Shirley KNIGHT (Caroline Gordon / Stevenson), Joe Di REDA (Staff Seargent Randy Smith), Mitsuhiro SUGIYAMA (Charlie), Andrew HUGHES (Dr. Horton), Danièle GAUBERT (Leila)

Musique : Frank CORDELL
Photographie : Burnett GUFFEY, Joseph MacDONALD
Producteur : Harold HECHT
Compagnies productrices : Daiei Motion Picture Company, Harold Hecht Films
 
Aéronefs :
-Grumman SA-16/HU-16 Albatross c/n G-334, s/n 51-7245
-Sikorsky H-19B Chickasaw c/n 55-535, s/n 52-7495
-Douglas C-47A-25 c/n 13510, s/n 42-93582, JA5025    
-Douglas R4D-4 c/n 6349, BuNo.07003, JA5040


Notre avis :

L'histoire, tirée d'un roman de Elliott Arnold paru en 1959, fut modifiée pour être acceptée par l'US Air Force, qui apporta sa collaboration au tournage. Certains thèmes, tels que les relations entre officiers américains et femmes japonaises, et les aventures amoureuses au sein de l'armée n'étaient pas conformes à l'éthique de l'USAF de l'époque, et durent être modifiées, voire supprimées... Mais depuis le film "Sayonara "(1957), on constate néanmoins que les choses avaient évolué, puisque dans le film, le lieutenant Gregg alias George Chakiris, est marié à une japonaise.

Cette coproduction américano-japonaise, servi par une brochette d'acteurs de renom, fut tournée sur les bases de Tachikawa, au Japon, et de Kadena, à Okinawa, est dédiée au Air Rescue Service de l'USAF, dont la devise est "That others may live" (Afin que les autres puissent vivre).
Le sergent Mike Takashima, le lieutenant-colonel Glenn Stevenson et le lieutenant John Gregg, membres de l'Air Rescue Service de l'USAF, à Ashiya, au Japon, décollent pour porter secours aux survivants d'un cargo japonais qui vient de couler en pleine tempête. Alors qu'ils volent vers le site du naufrage, chaque homme se remémore un événement marquant de son passé. Gregg se rappelle l'avalanche que son hélicoptère à causé, en 1954, alors qu'il s'était approché trop près de la montagne, en ensevelissant un groupe de personnes qu'il venait secourir. L'accident l'a empêché depuis de voler en solo. Stevenson en veut aux Japonais depuis la guerre, quand sa jeune épouse mourut, faute de soins, dans un camp de prisonniers aux Philippines. Tachikawa, un métis japonais se rappelle de son amour tragique avec Leila, un algérienne, pendant la guerre. Elle était morte dans l'explosion d'un pont qu'il n'avait pu empêcher, alors que son unité se retirait de la ville. Quand l'avion qui les accompagne se crashe en essayant d'amerrir dans une mer déchaînée, près des naufragés, Stevenson refuse d'abord de risquer la vie de son équipage pour sauver des Japonais. Mais il se rappelle les dernières paroles de Caroline, sa femme, lui demandant de ne jamais se laisser emporter par la haine.Takashima est autorisé à se parachuter avec un équipement de secours prés des radeaux. Puis, Stevenson et Gregg amerrissent à proximité, pour prendre à bord les rescapés. Mais Stevenson est blessé au bras lors de l'amerrissage. C'est Gregg qui va devoir décoller l'hydravion, seul, en surmontant son appréhension. Arrivé à la base, Tachikawa accompagne à l'hôpital un enfant qu'il a sauvé, tandis que Stevenson doit consoler la veuve du pilote de l'hydravion, qui a percuté la mer….

 
On remarquera que le scénario s'attarde beaucoup sur les problèmes de relations entre les peuples, avec un copilote, Gregg, époux d'une japonaise, un pilote dont la femme a été tuée par les Japonais, et un métis nippo-polonais (!), amoureux d'une femme arabe, une aventure plus qu'improbable, méconnaissant totalement les us et coutumes des populations musulmanes de l'Algérie. …On peut être étonné qu'au moment d'accomplir une mission dangereuse qui réclame toute leur concentration, les principaux membres d'équipage se mettent à rêvasser, et à se rappeler le "mauvais" vieux temps ! Que le colonel ait un dent contre les Japonais, on peut le comprendre, mais le copilote qui n'arrive pas à piloter seul, est peu crédible. Que vient faire dans tout çà, l'histoire d'amour entre la musulmane, Leila, et le GI de père bouddhiste et de mère adventiste ? Tout cela est bien confus, et ces flash-backs apparaissent lassants, et inopportuns. L'intérêt du film réside principalement, dans le fait que c'est le seul, à notre connaissance, qui mette en scène le "dembo", ou "the goat", autrement dit, le Grumman Albatros

 
Les avions du film :

Le film bénéficia de l'assistance du 36th ARS de l'USAF, basé sur la base de Tachikawa, qui s'était illustré pendant la guerre de Corée. Cette unité effectua des missions de sauvetage en mer du Japon, entre 1952 et 1972. Mais dans le film, on voit une pancarte marquée 39th ARS, qui fut effectivement basé à Ashiya au début des années cinquante. Le 36th ARS fournit deux Grumman SA-16/HU-16 Albatross  dont le s/n 51-7245, (c/n G-334), un avion qui sera transféré aux Coast Guards, comme UF-1G 7245. En 1988, il appartenait à Grumman et était stocké à St Augustine. Puis, immatriculé N70262, il fut revendu à plusieurs sociétés, en Floride et dans l'Oregon. Il est aujourd'hui exposé au "Pacific Coast Air Museum" de Santa Rosa (CA). On remarque l'utilisation de fusées JATO (Jet Assisted Take-Off) pour le décollage en mer, à pleine charge, ce qui permettait de réduire la distance de décollage de 40%.

L'USAF fournit au moins un hélicoptère Sikorsky H-19B Chickasaw (c/n 55-535, s/n 52-7495) avec lequel Gregg provoque une avalanche.

Lors du flash back de Stevenson, on le voit aux commandes de deux DC-3. Ces avions étaient alors exploités par la compagnie japonaise All Nippon Airways. L'un est le C-47A-25 (c/n 13510, s/n 42-93582) (JA5025), un ancien appareil de Philippine Airlines (PI-C55) entre 1945 et 1956. En 1966, il revint aux Philippines, reimmatriculé PI-649, et servit au sein de plusieurs compagnies locales (Astro Air Transport, Commercial Air Transport, Trans Air Service.. ). L'autre est un DC-3A (JA5040) (c/n 6349) ayant appartenu en 1943, à la Panam (NC34956). Pendant la guerre, il fut réquisitionné par l'US Navy, comme R4D-4 (BuNo. 07003) et rendu à la vie civile qu'en 1956; il fut alors acquis par Air Carrier Service (N20879), puis par la compagnie japonaise C. Itoh & Co. en juin 1956, qui le loua aux Far East Air Lines "Satsuma", et à All Nippon, en 1958. Cet avion sera détruit en mai 1963, à Sendai.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com
 
LESTROISSOLDATAS.jpg











FLIGHTFROMASHIYA.jpg



 
Mots-clés associés

Date de création : 17/04/2009 : 09:34
Dernière modification : 22/10/2010 : 12:01
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 5961 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !