Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
STRANGER IN MY ARMS



Année : 1959
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée :1 h 28 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Helmut KÄUTNER
Scénario : Robert WILDER, Peter BERNEIS

Acteurs principaux :
June ALLYSON (Christina Beasley), Jeff CHANDLER (Major Pike Yarnell), Sandra DEE (Pat Beasley), Charles COBURN (Vance Beasley), Mary ASTOR (Mme. Virginie Beasley), Peter GRAVES (Donald Ashton Beasley), Conrad NAGEL (Harley Beasley), Hayden RORKE (Marcus Beasley)

Musique : Joseph GERSHENSON
Photographie : William H. DANIELS
Producteur : Ross HUNTER
Compagnie productrice : Universal     

Avions :
-Lockheed T-33
-Lockheed P-80A s/n 55-8337
-North American CB-25J  Mitchell (en arrière plan)
-North American F-86A Sabre (en arrière plan)
-North American F-86D Sabre Dog (idem)


Notre avis :

La médaille d'Honneur du Congrès est la plus haute décoration militaire aux USA. Elle est au centre de ce mélodrame qui montre les efforts de la famille d'un aviateur mort en Corée, pour obtenir pour lui ce suprême honneur. Mais la réalité finit toujours par être découverte et elle n'est pas toujours glorieuse.

Le major Pike Yarnell a des problèmes depuis qu'il est rentré de Corée. Son pilotage s'en ressent et un jour, il atterrit à contresens de la piste, manquant d'emboutir un avion qui arrivait en sens inverse. Il est interdit de vol. Le colonel Wayne l'interroge sur sa conduite et lui demande d'assister la cérémonie commémorative de la mort, en Corée, de son coéquipier Donald Beasley. Ce dernier était le navigateur de Pike quand ils durent amerrir entre le Japon et la Corée. Ils avaient passé douze jours à dériver dans un radeau pneumatique et Donald en était mort. La veuve de Donald, Christina, avait écrit à Pike pour lui de mander des détails sur la mort de son mari, mais il ne lui avait pas répondu. Elle revient à la charge et l'invite dans la maison de sa belle famille où elle vit. Pike est attiré par Christina, bien que la jeune sœur de Donald, Pat, ait décidé de le séduire. La mère de Donald, Virginie, a décidé de faire accorder à son fils la médaille du Congrès. Elle fait intervenir son beau père, le sénateur Vance Beasley. Celui ci demande à Pike de revoir son témoignage sur la disparition de Donald qui aurait glissé par dessus bord. Pike se voit même proposer de l'argent pour cela. Ecoeuré, Pike quitte la maison. Il est bientôt suivi par Christina qui lui demande de leur pardonner, mais elle sent que Pike lui cache quelque chose. Il lui apprend que Donald l'a épousée, uniquement pour défier sa mère qu'il détestait. Quand ils arrivent à l'hôtel, ils rencontrent les parents de Donald qui les attendent. Lors d'une explication orageuse, Pike avoue que Donald ne s'est pas noyé, il s'est suicidé. Pike l'a enterré dans une petite île sur laquelle ils avaient abordé. Il tend à Mr Beasley un lettre de Donald contenant ses dernières volontés et dans laquelle il déclare la haine qu'il vouait à sa mère ! Puis Pike s'en va, suivi par Christina.

La guerre de Corée et le naufrage ne sont que des prétextes pour révéler une histoire de famille assez banale avec une mère abusive dont l'amour écrase son fils, dans une société bourgeoise où rien ne doit perturber l'ordre établi, ni enfreindre les convenances, et où les parents organisent la vie de leurs enfants sans leur demander leur avis. Le film transmet aussi le message que la médaille d'Honneur du Congrès, qui n'a été décernée que quatre fois pendant la guerre de Corée, n'est pas donnée à n'importe qui, même s'il s'agit d'un fils à papa dont la famille a des relations….

L'accueil de la critique fut plus que tiède et ce mélodrame est aujourd'hui totalement oublié. Seul, le début intéressera les aerocinéphiles, à moins qu'ils soient amateurs de Jeff Chandler, de June Allyson (une actrice vouée au rôle d'épouse de pilotes) ou de la mignonne Sandra Dee.

 

Les avions du film :

Pike pilote un Lockheed T-33 quand il se retrouve face à face avec un autre avion sur la même piste. Sur le parking où l'attendent des officiers, se trouvent un Lockheed P-80A (s/n 55-8337) et un North American CB-25J du MATS.

La scène se passe sur la base de l'ANG de Van Nuys (CA), familière des tournages, et où était basé le 146th Fighter Wing de la Garde Nationale de Californie. On aperçoit au sol de nombreux North American F-86 de cette unité, appartenant aux 115th et 196th Fighter Squadron : F-86A (comme le s/n 49-1304), F-86D (comme les s/n 51-2982, 2998).


Christian Santoir


*Film rare

 

STRANGERINMYARMS.jpg



 

Mots-clés associés

Date de création : 11/06/2009 : 16:38
Dernière modification : 11/06/2009 : 16:39
Catégorie : - Films
Page lue 3424 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !