Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
L'AS MALGRE LUI
Vo. Sky devils




Année : 1932
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 30 min.
Genre : comédie
Noir et blanc

Réalisateur : A. Edward SUTHERLAND
Scénario : Robert BENCHLEY, Carroll GRAHAM

Principaux acteurs :
Spencer TRACY (Wilkie), William 'Stage' BOYD (Sgt. Hogan), George COOPER Mitchell, Ann DVORAK (Mary), Billy BEVAN (le Colonel), Yola d'AVRIL (Fifi), Forrester HARVEY (l’aubergiste), William B. DAVIDSON (le Capitaine), Jerry MILEY (le Lieutenant)

Musique : Alfred NEWMAN
Photographie : Tony GAUDIO
Producteur : Howard HUGHES, A. Edward SUTHERLAND
Compagnie productrice : Caddo Company

Avions :
-RAF SE.5 (au sol)
-Thomas Morse S-4-C (au sol)
-Nieuport 28 (au sol)
-Curtiss JN-4
-De Havilland DH-4 Liberty
-Curtiss model 40 Carrier Pigeon (n°635)
 
   
Notre avis :

Les recettes du grand film « Hell’s angels » (1930) ne permirent pas à Howard Hughes de rentrer dans ses frais. Il comprit vite qu’on découvrirait qu’il perdait de l’argent, une faute rédhibitoire dans le petit monde cinématographique d’Hollywood. Il décida donc de produire rapidement des petits films, à budget moyen, dont celui-ci, qui incorporeraient des séquences aériennes non utilisées dans « Hell’s angels », une manière de rentabiliser le chef d’oeuvre ! C’est ainsi que, pour attirer le public, on tourna une comédie avec des filles dénudées, mais qui se passe pendant la guerre de 14-18 !

L’histoire commence, en 1917, à Coney Island, où Wilkie et son copain Mitchell, sont des maîtres nageurs qui ne savent pas nager…Enrôlés dans l’armée, les tâches qui leur sont assignées ne leur plaisent guère, aussi décident-ils de déserter et de partir en Amérique du Sud. Ils s’embarquent clandestinement à bord d’un bateau, mais quand ils sortent de la cale, en pleine mer, c’est pour se retrouver dans un transport de troupes à destination de la France ! Ils réussissent néanmoins à se faire accepter dans l’aviation comme élèves pilotes. Wilkie, suivant son habitude, évite tout travail et n’est pas pressé de voler. Mitchell fait son premier solo bien involontairement, alors qu’il croit que l’instructeur est encore derrière lui. Les deux compères décident une nouvelle fois de prendre le large et ils échouent dans un cabaret français où Wilkie fait la connaissance de Fifi, une chanteuse courtisée par le sergent Hogan. A cause d’elle, Wilkie et Hogan finissent par se battre. A l’arrivée de la police militaire (MP), ils s’éclipsent et se cachent dans une voiture. Quand ils se découvrent, la conductrice, Marie, prend peur et précipite la voiture dans le fossé ! Ils se réfugient tous les trois dans une auberge. Le lendemain matin, le sergent Hogan essaie de réparer la voiture, pendant que Wilkie prend le petit déjeuner avec la belle Marie. C’est alors que survient de nouveau la police militaire. Hogan et Wilkie sont arrêtés, de même que Mary, soupçonnée d’espionnage. Plus tard, ils parviennent à s’échapper et à emprunter un avion, piloté par Hogan, pour rallier la Suisse. En route, ils se débarrassent de quelques bombes pour alléger l'avion; les bombes tombent, par hasard, en plein sur un dépôt de munition allemand ! La scène a été observée par un avion allié.. Quand ils atterrissent, ils sont sûrs d’avoir réussi, car ils entendent de joyeux jodlers ; mais en réalité, ils sortent d’un disque écouté par des fantassins allemands ! Ils sont de nouveau prisonniers. Grâce à Marie, qui passe par la cheminée, Hogan et Wilkie peuvent s’échapper. C’est alors que Mitchell survient en avion pour disperser les troupes ennemies ; à la faveur du désordre crée par cette attaque, ils repartent avec leur avion. Revenus dans leurs lignes en héros, ils survolent leur terrain où a lieu une prise d’armes. Wilkie tire accidentellement sur le levier de largage des bombes qui pulvérisent les bureaux de l’Etat Major !

Cette comédie est assez étonnante et très irrévérencieuse. Les héros sont des déserteurs et les militaires sont ridiculisés. Un pilote américain avoue avoir cassé tellement d’avions à l’entraînement, qu’il pourrait prétendre au titre d’as allemand ! La guerre est décrite comme une partie de plaisir, avec des bombes lancées au hasard sur l’ennemi, comme sur les Américains. Il faut voir derrière un tel scénario loufoque, émaillé d’allusions bisexuelles, la marque de Howard Hughes. A un moment, Mitchell dit à Wilkie qui se parfume : « Attention à ce parfum, si tu rencontre des marins » ! Le film comporte une scène avec des travestis et deux scènes de déshabillage et de rhabillage des principales actrices du film, la française Yola d’Avril (née à Lille) et Ann Dvorak. En 1957, dans le dernier film d’Howard Hughes, "Jet pilot", Janet Leigh devra se déshabiller devant John Wayne.…

Le réalisateur s'inspire directement d’un épisode d’une autre comédie de Hughes, «Cock of the air», sortie deux mois auparavant. C’est la scène du premier vol solo, de Mitchell qui donne lieu à une séance de voltige insensée où il rebondit comme une sauterelle, et où il poursuit au sol, involontairement, le colonel qui se réfugie dans son bureau.

La plupart des scènes aériennes du film sont extraites des kilomètres de pellicule non utilisés par  « Hell’s angels », mais on en ajouta quelques autres.


Les avions du film :

Les scènes de «Hell’s angels» réapparaissent quand Wilkie et Hogan bombardent un dépôt de munition allemand et que les chasseurs allemands tentent de les abattre. On voit Frank Clarke dans une courte scène, dans le rôle du lieutenant von Bruen, le chef d’escadrille. Dans cette séquence on a les habituels Fokker D.VII, complétés par des Wichita Fokker, ainsi que le Sikorsky S-29A/« Gotha ». Coté alliés, les deux SE.5 sont accompagnés par des Travel Air 4000.

Filmés au Metropolitan Airport de Los Angeles, qui servait de base aux opérations aériennes, les quatorze avions des Caddo productions, la société de Hughes, apparaissent alignés devant un hangar. On remarque deux SE.5, deux Thomas Morse S-4-C, et deux Nieuport 28 (dont un avec un seul mat d’entretoise), loués à Garland Lincoln, la scène étant censée se passer en France.

Mitchell fait son solo involontaire sur ce qui semble être un Curtiss JN4 modifié avec un moteur en étoile et une dérive arrondie, pour ressembler vaguement à un Avro 504. Quand il attaque le camp allemand, à un moment, il fait du rase mottes sur le dos. En fait, l’avion, un Thomas Morse S-4-C, vole à l’endroit, mais on a modifié sa dérive, et enlevé le train d’atterrissage qui a été repositionné sur le dessus de l’aile supérieure !

C’est un De Havilland DH-4 Liberty qui doit aller bombarder le dépôt de munition allemand, quand survient le Curtiss model 40 Carrier Pigeon (n°635) de Hogan et Wilkie, qui fait le travail à sa place. Cet avion postal ne vola qu’en 1925.

Dans la scène où le sergent Hogan est projeté par l’hélice d'un SE.5 (parqué à côté d'un autre) sur les nouvelles recrues auxquelles il explique comment on brasse une hélice, on remarque qu’il part dans le sens de rotation de l’hélice, ce qui n’est pas correct. Il aurait dû être projeté dans l’autre sens, par le retour de compression. Pour filmer la scène, le moteur avait été démonté, et l’hélice fixée sur un axe muni d’une manivelle tournée par plusieurs hommes….


Christian Santoir

*Film rare


LASMALGRELUI.jpg



 
SKYDEVILS.jpg

Mots-clés associés

Date de création : 09/07/2009 : 08:27
Dernière modification : 11/07/2012 : 14:24
Catégorie : - Films
Page lue 4005 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !