Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
COURRIER SUD




Année: 1937
Pays : France
Genre ; drame
Durée : 1 h 31 min.
Noir et blanc


Réalisateur : Pierre BILLON
Scénario : Antoine de SAINT-EXUPERY

Acteurs principaux :
Pierre RICHARD-WILLM (Jacques Bernis), Jany HOLT (Geneviève), Raymond AIMOS (Le Sergent), Alexandre RIGNAULT (Hubert), Roger LEGRIS (Le Radio), Pierre SERGEOL (Le chef d'aéroport de Juby), René BERGERON (Le chef d'aéroport de Casablanca), Abel JACQUIN (Le Capitaine), Pauline CARTON (Mathilde), Gabrielle DORZIAT (La Mère), Charles VANEL (l'Ambassadeur Herlin)

Musique : Jacques IBERT, Maurice THIRIET
Photographie : Robert LEFEBVRE
Producteur : André ARON
Compagnie productrice : Pan-Ciné   

Avions :
-Latécoère 28-1 c/n 907, F-AJJF
-Latécoère 28-1H c/n 943 F-AMXV
-Wibault 283 T12 c/n 13, F-AMYF  et c/n 17, F-ANBN (images d'archives)



Notre avis :

L'aviateur et écrivain, Antoine de Saint Exupéry, publia "Courrier Sud', qui était son premier roman, en 1928. En 1931, il écrivit "Vol de nuit", un autre roman sur l'Aéropostale, qui fut porté à l'écran en 1933, mais aux Etats-Unis ("Night flight"), par Clarence Brown, avec John et Lionel Barrymore et Clark Gable. En 1936, il rédigea le scénario d'"Anne Marie" qui changeait de thème, mais où il y avait déjà Richard-Willm. Saint Ex, toujours à court d'argent, avait écrit un schéma de scénario pour "Courrier sud" et l'avait soumis à l'attaché de presse de Pierre Billon. Il  travailla avec Pierre Billon, à l'adaptation de son roman et il écrivit les dialogues.

La future ministre de la Condition Féminine (1974-1976), Françoise Giroud, fut la script girl du film. Agée de seulement dix neuf ans, à l'époque, et surnommée "Bouchon", Saint Exupéry lui servit de chaperon au milieu d'une équipe de tournage essentiellement masculine…. Saint Exupéry participa activement au tournage, par ses conseils techniques, mais aussi en pilotant un Laté 28 pour les scènes aériennes, notamment en réalisant certaines séances de "rase dune" assez risquées. Il se servait de son tout nouveau Caudron 635 Simoun rouge (n° 7088, F-ANXK) pour faire la navette entre Casablanca et Mogador (Essaouira), le lieu du tournage. Cet avion sera détruit le 16 février 1938, au décollage, à Guatemala City, lors d'une tentative de raid New York-Punta Arenas. Saint Ex fut grièvement blessé dans l'accident.

Le film commence par un préambule déclarant que "De nos jours…, le voyage aérien n'est plus une aventure…. Le courrier Sud reliant la France à Dakar traverse des régions naguère encore dangereuses pour l'Européen".. Sur une grande carte, on voit la ligne Toulouse-Dakar exploitée par l'Aéropostale.


Jacques Bernis, un pilote de l'Aéropostale sur la ligne Casablanca-Dakar, est en congé en France, quand il reçoit une invitation d'une amie d'enfance, Geneviève Herlin, dont il avait été amoureux. Geneviève habite dans sa vieille propriété familiale, que son mari, un homme distant et froid, ambassadeur de France en Pologne, a décidé de vendre, à son grand désespoir. Geneviève, qui n'est pas heureuse en ménage, quitte son mari pour suivre Jacques à Paris. Mais ce dernier est soudainement rappelé en Afrique pour assurer un transport de courrier. Son collègue Hubert est porté disparu dans le désert, dans une région contrôlée par la rébellion maure. Geneviève, pour échapper à sa famille qui la presse de rejoindre le domicile conjugal, se cache dans un petit hôtel, en attendant le retour de Jacques. Ce dernier retrouve Hubert et le prend à bord avec les sacs de courrier, mais ils doivent bientôt atterrir près du petit fortin de Nouakchott, le réservoir de carburant ayant été percé par une balle. Bernis ne pense qu'à retrouver Geneviève et veut partir, dès que la réparation est effectuée, mais le fort est assiégé, et le sergent, ainsi qu'Hubert, l'empêchent de sortir. Il veut au mois lui envoyer quelques mots par radio, mais Hubert refuse, la batterie étant juste suffisante pour envoyer des SOS. N'y tenant plus, Bernis se jette du haut des remparts et court vers son avion, mais il est touché par les Maures. A Paris, Geneviève a appris la triste nouvelle par la presse. Son mari, qui l'aime à sa façon, l'a retrouvée et se rend compte du désarroi de son épouse. Dans le désert, Hubert a remplacé Jacques. Le courrier sera bien acheminé à Dakar.

On a dit que Saint Exupéry ne fut pas très satisfait du film, bien que l'adaptation et les dialogues, dont il était le principal auteur, aient été respectés à la lettre. C'est souvent le cas quand un roman est transposé à l'écran, mais dans "Courrier sud", il y avait une trop grande part d'autobiographie. Le tournage avait plongé Saint Ex dans une grande angoisse. Le scénario qui est l'histoire d'un amour déçu, lui avait été inspiré par son idylle malheureuse avec Louise de Vilmorin, dont la famille l'avait rejeté, lui, le noble fauché, aviateur de surcroît ! Il n'est pas étonnant qu'il n'ait pas retrouvé dans le film, le climat sentimental de cet épisode de sa vie, ni, chez Pierre Richard-Willm et Jany Holt, des gestes et des comportements toujours présents dans son esprit….


Les avions du film :

Saint Exupéry obtint d'Air France, où il était chargé de mission depuis 1934, deux Latécoère 28 avec un pilote et deux techniciens. Le premier est le Laté 28-1 (n° 907, F-AJJF) "Bourrasque", un des dix premiers Laté 28 produits, pris en charge par l'Aéropostale en octobre 1929, et mis sur la ligne France-Espagne-Maroc. Le second, qu'il pilote, et qui est le principal avion "acteur" du film, est le Laté 28-1H (n° 943 F-AMXV) "Brise de mer", les Laté 28 d'Air France portaient tous des noms de vents. Le F-AMXV était un ancien Laté 28-3, à flotteurs longs, de l'Aéropostale, converti en 28-1H terrestre, en 1934. Ces deux appareils, affectés à la ligne d'Afrique, seront réformés en 1938. Ils portent la livrée Air France, dont la "crevette" a été masquée : bleu de France sur le dessus, aluminium mat en dessous et sur l'empennage.

On remarque quelques détails intéressants concernant le Laté 28 : les deux avions sont équipés d'hélices métalliques Levasseur; pas de double commande dans le Laté 28, mais dans le 28-1H, le radio est installé dans la cabine, derrière le pilote; la cabine est aménagée en long courrier postal saharien, sans siège. La porte coté pilote, sur le F-AMXV, s'ouvre curieusement vers le haut. Ce dernier avion se distingue de l'autre, d'un modèle plus ancien, par l'existence de deux contre fiches carénées reliant le point d'attache des amortisseurs au point de raccordement des longerons avant de l'aile, au sommet du maitre couple, et non plus à mi-hauteur de celui-ci. Quant au cockpit, il semblerait qu'il ait été reconstitué en studio; les instruments ne s'étalaient pas sur toute la largeur de la planche de bord, mais étaient regroupés devant le pilote; il y avait en outre de multiples contacteurs, leviers, manivelles, placés un peu partout. Le volant tout rond n'appartenait pas au Laté 28.

On note qu'au décollage, la queue de l'appareil se soulève dès la mise des gaz; le pilote pousse le manche en avant pour dégager aussitôt la roulette de queue du sol sableux. Ces avions étaient vides; à pleine charge, les utilisateurs trouvaient que le Laté 28, avait des décollages parfois "pénibles", dans de l'air chaud, peu porteur (il n'était pas le seul…).

Les Laté 28 ne correspondent pas à l'époque de l'histoire. Dans le Rio de Oro, Cap Juby, n'était plus une escale en 1936, seul subsistait, Villa Cisneiros. L'Aéropostale avait cédé la place à Air France en 1933. Les pannes, les atterrissages d'urgence dans les sables, la capture par les Rgueïbat, appartenaient au passé (enfin, presque…), quand le courrier était transporté dans des Breguet 14 ou des Laté 25.

Au début du film, des bouts de documentaires nous montrent plusieurs Wibault 283 T12 d'Air France, dont le F-AMYF (n°13 ex F-ANBF) et le F-ANBN (n°17 ), baptisés de vrais noms de cuirassés, "Le vengeur" et "L'invulnérable"! Le Wibault 283 était certes de construction entièrement métallique, mais quand même... La photo figurant dans "Les ailes du cinéma" de Ph. Durant (page 14) montrant un Wibault d'Air France (Le 282-T12 F-AMHL, "Le Fougueux", identifié comme "Wibault 280"), n'est pas extraite du film, comme mentionné, mais montre l'équipe de "Courrier sud" (dont Saint Exupéry) venue accompagner Pierre Billon partant pour le Maroc où il va repérer les extérieurs, avant le tournage….



Christian Santoir

*Film (très) rare


COURRIERSUD.jpg

Mots-clés associés

Date de création : 23/07/2009 : 09:31
Dernière modification : 22/08/2014 : 18:31
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 5739 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par dominique le 14/08/2014 : 16:23

Bonjour,
"Courrier Sud" sera diffusé sur la chaîne "Histoire" les jeudi 21 (20h45) et dimanche 24 août 2014 (22h35)
Cdlt
Dominique Bernardin