Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
HAPPY LANDING




Année : 1934
Pays : Etats-Unis
Genre :drame
Durée; 1 h 03 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Robert N. BRADBURY
Scénario : Stuart ANTHONY, Frances HYLAND

Acteurs principaux :
Ray WALKER (Lieutenant Nick Terris), Julie BISHOP (Janet Curtis), William FARNUM (Colonel Curtis), Noah BEERY (Capitaine Terris), Hyram A. HOOVER (Lieutenant Peter Taylor), Morgan CONWAY (Frank Harland), Warner RICHMOND (Powell), Donald REED (Paul).

Photographie : Archie STOUT
Producteur : Paul MALVERN
Compagnie productrice : Monogram pictures

Avions :
-Stearman C2 MB
-Travel Air 4000
-Douglas Dolfin 1 c/n 999, NC967Y

 


Notre avis :

Ce film d'aventures de la Monogram se passe dans le milieu des pilotes de la "Border Patrol", autrement, dit de la police des frontières américaine, chargée de surveiller les milliers de kilomètres de la frontière mexicaine. L'avion était devenu un moyen d'intervention et de surveillance, indispensable. Pas moins de quatre films entre 1934 et 1949, porteront le titre, d'"Happy landing", qui est un peu l'équivalent de notre "bon vol !" et du "Hals un Beinbruch !" allemand".

Les pilotes de la "Border Patrol", les lieutenants Nick terris et Pete Taylor, sont tous deux amoureux de Janet Curtis, la fille de leur colonel. Le père de Nick est le capitaine du SS "Meridian", sur lequel Janet voyage. Nick envoyé en mission assez loin, demande à son père d'avoir un oeil sur Janet. A bord du bateau, il y a également, Frank Harland un ancien collègue de Nick qui a dû démissionner à cause de ses relations troubles avec une bande de hors la loi. Du bateau, Harland envoie un message à Nick en se faisant passer pour le capitaine; il lui demande d'aller chercher avec son avion un certain Jordan. Ce dernier est en fait un pilleur de banque qui l'oblige à lui faire passer la frontière, puis l'assomme après l'atterrissage. Suspectant que Pete est dans la combine, Nick, à son retour, ne parle pas du message reçu et il est obligé de démissionner. Il trouve un emploi à bord du bateau de son père. Janet qui l'aime, le suit à bord. Ce qu'ils ignorent, c'est que le gang dont font partie Harland et un certain Powell, a projeté de voler la paie d'une compagnie mexicaine, qui est enfermée dans le coffre-fort du bord. En mer, Powell fait irruption dans la cabine du capitaine et lui explique qu'un avion va bombarder son navire s'il ne lui livre pas l'argent ! Nick neutralise Powell et prend ses habits pour se faire passer pour lui, afin de connaître l'identité des braqueurs. Nick se rend à bord de l'hydravion des gangsters, piloté par Harland. Entre-temps, le Meridian a averti la Border patrol qui envoie Pete. Découvert, Nick est assommé par les bandits qui le jettent par dessus bord, en plein vol. Il avait heureusement endossé un parachute et il peut ainsi le repêcher sur une plage. Pete et Nick suivent l'avion des bandits et l'abattent. Nick et Janet son de nouveau réunis; Pete leur souhaite bonne chance à  sa manière.

Rien de neuf dans ce film de série B, avec l'incontournable triangle amoureux. Le scénario est cependant assez original, notamment de par le moyen employé par les bandits pour parvenir à leur but : menacer de bombarder un navire ! On remarquera à la fin du film, Pete en train de faire du "sky writing", autrement dit, d'écrire dans le ciel avec un fumigène, un procédé publicitaire crée dans les années 1920, et très à la mode au milieu des années 1930.

Les avions du film :

La Border Patrol est équipée de deux Stearman C2 MB et d'un Travel Air 4000. Ces avions munis d'une mitrailleuse de capot, n'ont aucune insigne particulière, si ce n'est des cocardes et un drapeau de gouvernail, très semblables au marquage des avions militaires français ! On ne comprend pas bien pourquoi. Ces avions décollent du Wilson airport, un petit terrain privé, situé à proximité du Union Air Terminal de Burbank, transformé pour l'occasion en base de l' Air Border Patrol.

L'avion des gangsters et un Douglas Dolfin 1 (c/n 999, NC967Y) appartenant à l'époque, à la "Wilmington Catalina Airline Ltd." dont il porte les couleurs bleu et blanc. On retrouvera cet amphibie (ou ses images) dans au moins une demi douzaine de films entre 1934 et 1940. Second du type, il fut d'abord vendu à la famille Wrigley (les chewing-gums..) qui était propriétaire de l'île de Catalina. Elle le transféra ensuite à sa compagnie Wilmington-Catalina Airline. Il fut alors transformé pour l’emport de dix passagers, avec des moteurs Pratt & Whitney Wasp Junior et une capacité moindre en carburant. Cette compagnie transportait beaucoup de stars de cinéma allant passer le week-end sur l'île de Catalina. L’appareil survivra à la guerre.


Christian Santoir


*Film rare




 


HAPPYLANDING2.jpg



 

Mots-clés associés

Date de création : 06/11/2009 : 10:14
Dernière modification : 06/11/2009 : 10:14
Catégorie : - Films
Page lue 3551 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !