Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

FLIGHT NURSE
 

Année : 1954
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 30 min.
Genre : guerre
Noir et blanc

Réalisateur : Allan Dwan
Scénario : Alan Le May

Acteurs principaux :

Joan Leslie (Lieutenant Polly Davis), Forrest Tucker (Capitaine Bill Eaton), Arthur Franz (Capitaine Mike Barnes), Jeff Donnell (Lieutenant Ann Phillips), Ben Cooper (Marvin Judd), James Holden (Sergent Frank Swan), Kristine Miller (Lieutenant Kit Ramsey), Maria Palmer (Capitaine Martha Ackerman), Dick Simmons (Lieutenant Tommy Metcalfe ), James Brown (mécanicien)


Musique : Victor Young
Photographie : Reggie Lanning
Producteur : Herbert J. YATES
Compagnie productrice : Republic Pictures

Avions :
-Douglas C-54E Skymaster  s/n 44-9094
-Douglas C-47B Skytrain  s/n 43-48704
-Sikorsky H-5A Dragonfly
-North American P-51 Mustang (images d'archives)
-Martin PBM-5A Mariner

 

Notre avis :

Ce film, chargé de bonnes intentions, se veut un hommage aux infirmières volantes, aux convoyeuses de l'air comme on les appelle en France. Certaines scènes de ce film furent inspirées de l'expérience du capitaine Lillian M. Kinkela du Air Force Nurse Corp, qui fut conseillère technique de la production. Ancienne hôtesse d'United Airlines, elle s'était engagée dans l'armée comme infirmière volante, lors de la seconde guerre mondiale et avait participé au débarquement de Normandie puis suivi les troupes du général Patton. L. Kinkela reprit du service en Corée avec le 80st Medical Evacuation squadron de la 5th Air Force, dont on peut voir dans le film, l'insigne (Donald Duck et ses neveux volant sur une civière...) sur le blouson des infirmières, ainsi que dans le mess. Faisant partie des trente infirmières volantes américaines présentes sur le front coréen, elle fit 175 missions, prenant part, entre autres, à l'évacuation des blessés de la zone de combat du lac de Chosin (Changjin), et à la retraite des troupes alliées à travers la péninsule coréenne jusqu'à Taegu, aidant ainsi à évacuer les blessés de Sinanju, Inchon et Wonson.

Bien qu'émaillé çà et là de bandes d'actualité montrant la vraie guerre et quelques uns des 108.000 blessés alliés du conflit, le film évoque à peine le vrai travail des infirmières, pour se focaliser sur une histoire d'amour insipide, basée sur l'éternel triangle amoureux, caractéristique de tout film d'aviation. La guerre de Corée ne sert finalement que de cadre aux démêlés amoureux d'une infirmière qui semble aller en Corée, uniquement pour retrouver son petit ami, pilote d'hélicoptère ! Le sujet aurait mérité mieux….

Lors de la guerre de Corée, le lieutenant Polly Davis, une infirmière volante de l'USAF, est mutée au Japon, où elle espère retrouver son fiancé, le capitaine Mike Barnes, qui est pilote d'hélicoptère. Après l'atterrissage à Tachikawa, elle fait la connaissance de ses camarades, Ann Phillips et Kit Ramsay, mais Mike n'est pas au rendez-vous. Le capitaine Martha Ackerman, leur assigne bientôt leurs affectations. Polly part en Corée dans un C-47 piloté par les capitaines Bill Eaton et Tommy Metcalf. Bill est séduit par Polly et se jure d'essayer de la souffler à Mike. En permission au Japon, Polly retrouve Mike, et ils parlent mariage. Mais Mike est subitement appelé pour une mission urgente. Bill apprend que Mike est porté manquant, mais il le cache à Polly. Quand les communistes approchent de Séoul, Bill est le dernier à décoller en pleine nuit, au milieu des tirs ennemis et amis, avec un chargement de blessés. Après que les Américains aient débarqué à Inchon, des milliers de prisonniers de guerre sont libérés. Polly espère que Mike est parmi eux, mais il n'en est rien. Quand elle apprend que l'on a retrouvé sa plaque d'identité, elle est désespérée. Très affectée par cette nouvelle, elle manque de se faire tuer par un avion ennemi qui rôdait au dessus du camp. Voyant que Polly est au bord de la crise nerveuse, son chef, le capitaine Ackerman, l'interdit de vol. Mais on apprend que Mike a été retrouvé vivant près du lac de Chosin et qu'il est hospitalisé au Japon. Ackerman permet à Polly de le rejoindre. Mais lors du vol vers le Japon, un malade devenu fou, largue la porte de l'avion qui endommage l'empennage. L'avion doit amerrir en urgence. Polly est blessée quand l'avion percute les vagues. Les passagers ayant pris place à bord des canots pneumatiques, sont récupérés le lendemain par un hydravion. Polly et Mike se retrouvent dans le même hôpital, à Itazuke au Japon. Mais cette expérience a fait réfléchir Polly qui n'est plus si désireuse d'aller s'enterrer dans un petit village du Texas, même avec Mike. Il se séparent en amis. Remise sur pied, elle arrive à temps pour embarquer dans l'avion de Bill, qui va chercher une nouvelle fournée de "boys" mal en point !

Le film salue indirectement la participation des autres pays des Nations Unies, à ce conflit, en citant, l'Angleterre, la Belgique, le Canada, la France, la Grèce, la Nouvelle Zélande, les Pays-Bas, la Thaïlande, la Turquie, et même l'Inde "non alignée", qui avait envoyé en Corée des unités médicales, mais pas de combattants.

On remarquera l'épisode de "Bedcheck Charley", un petit avion qui vient survoler la base américaine, la nuit venue, en jetant quelques grenades ou bombes légères. Ce genre d'action, surtout psychologique, était destinée à maintenir en éveil constant les troupes et la DCA. Pendant la seconde guerre mondiale, les Russes et les Allemands y eurent recours. Les nord-Coréens employaient souvent des biplans Polikarpov Po.2, très difficiles à descendre par les chasseurs de nuit, car ils volaient très bas, sous la couverture radar, et très lentement (120 km/h). Pour les contrer, les Américains essayèrent tous les types d'avions, F7F Tigercat, F-82 Twin Mustang, F3D Skynight, et même des Lockheed F-94B Starfire. Une nuit, en voulant rester derrière un Po.2, un F-94, trains et volets sortis, décrocha et s'écrasa ! Ce fut finalement le bon vieux Vought F4U Corsair qui se révéla être le meilleur chasseur de Po.2; il pouvait voler à la même vitesse, tout en restant manoeuvrable. "Bedcheck Charley" sera évoqué dans le feuilleton télé "MASH".

 

Les avions du film :

Une partie du film fut filmée sur la base de l'USAF de Travis, près de Fairfield (CA).

Polly arrive au Japon dans un Douglas C-54E Skymaster (s/n 44-9094) du MATS, chargé de matériel médical. Pour se rendre en Corée, elle emprunte un Douglas C-47B Skytrain (s/n 43-48704). Cet appareil aurait été cédé fin 1953, à l'Armée de l'Air qui l'aurait employé en Indochine. On le retrouve sous le matricule F-OAVR, à Air Algerie, en 1956, et il est signalé en mai 1963, à Hassi Messaoud.

Mike pilote un hélicoptère Sikorsky H-5A Dragonfly du Air Rescue Service de l'USAF. Cet hélico d'un modèle ancien déjà, qui fut le premier à équiper l'Air Rescue Service, se distinguait par une roulette située à l'arrière de la cabine. Il transportait, comme on peut le voir, deux civières, de chaque côté du fuselage.

Lors de l'attaque de l'hôpital de campagne par les avions nord-coréens, le film utilise des documents montrant des North American P-51 Mustangs et des films de cinémitrailleuses datant de la seconde guerre mondiale (un Fw.190 descendu en flammes..). Enfin, c'est un hydravion Martin PBM-5A Mariner, qui repêche les naufragés à la fin du film.

Christian Santoir

*Film en vente sur Ebay.com

FLIGHTNURSE.jpg

 


Mots-clés associés

Date de création : 05/12/2009 : 10:32
Dernière modification : 05/12/2009 : 10:32
Catégorie : Fiches de film - Films
Page lue 3749 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !