Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

POLICE JUDICIAIRE
Vo. Fly away baby

 

 

Année : 1937
Pays : Etats-Unis
Genre : policier
Durée : 1 h
Noir et blanc

 

Directeur: Frank McDonald
Scénario : Kenneth Gamet, Dorothy Kilgallen
 
Acteurs principaux :
 Glenda Farrell (Torchy Blane), Barton MacLane (Lieutenant Steve 'Skipper' McBride), Gordon Oliver (Mr. Lucien 'Sonny' Croy), Hugh O'Connell (Hughie Sprague), Marcia Ralston (Ila Sayre), Tom Kennedy (Sergent Orville Gahagan), Joe King (Mr. Guy Allister), Raymond Hatton (éditeur Maxie Monkhouse)

Musique : Howard Jackson
Photographie : Warren Lynch
Producteur : Bryan FOY
Compagnie productrice : Warner Bros.

Avions :
-Douglas DST-144 c/n 1496, NC16002 (au sol)
-Martin 130 China Clipper (images d'archives)
-LZ 129 "Hindenburg" (idem)

Notre avis :

Ce film est le second de la série des "Aventures de Torchy Blane" apparue à la fin des années trente aux USA et qui offrait aux spectateurs un mélange de mystère, d'action, d'aventure et de comédie. Dans la plupart de ces films, Glenda Farrell campait le personnage d'un femme reporter, une petite blonde dynamique, qui faisait contraste par sa sagacité et sa vivacité d'esprit, avec son petit ami le policier, Steve McBride, qui n'avait ni le charme d'un Rick Hunter, ni la finesse d'un Columbo... La femme reporter était, à l’époque,  un des rares rôles où le beau sexe pouvait se mesurer aux hommes et Hollywood utilisa souvent ce personnage.
 
Le scénario fut inspiré par la vie et le livre ("Girl around the world", 1936) de la journaliste, spécialiste des affaires criminelles, Dorothy Killgallen. En septembre 1936, elle avait entrepris une course autour du monde sponsorisée par trois journaux. A 24 ans, elle persuada son journal, le "New York Evening", de l'y faire participer. En empruntant divers moyens de transport, dont le China Clipper et le dirigeable Hindenburg, elle arriva seconde, derrière un collègue masculin…qui avait triché, en louant des avions privés ! Elle fut ainsi la première femme à faire le tour du monde en 24 jours.
 

Quand le bijoutier Milton Devereux est tué suite à un vol de diamants, la reporter Torchy Blane est mise sur l'affaire par son patron. Son fiancé, l'inspecteur Steve McBride, est également chargé de l'enquête. Torchy apprend que Devereux s'est disputé avec Sonny Croy, le fils du propriétaire d'un journal concurrent, toujours à court d'argent, au sujet d'un prêt. Steve et Torchy retrouvent Sonny dans l'appartement d'une danseuse de cabaret qui leur explique qu'elle téléphonait à Steve au moment du meurtre. Sonny doit entreprendre un tour du monde pour faire de la publicité au journal de son père. Torchy est décidée à le suivre, car elle le soupçonne d'être le meurtrier. A l'escale d'Hawaï, en fouillant dans ses affaires, Torchy apprend que Sonny doit remettre un colis à un inconnu à Francfort. L'alibi de Sonny tombe quand la danseuse avoue avoir menti. Steve rejoint alors Torchy en Allemagne, avant de prendre le Hindenburg pour la traversée de l'Atlantique. Steve est prêt à arrêter Sonny, quand on le découvre mort dans sa cabine ! Torchy en vient à la conclusion que Sonny n'était qu'un intermédiaire, au service de son associé Allister, auquel il devait de l'argent. Ce dernier est à bord du dirigeable sous un faux nom. Découvert, il saute en parachute, mais celui ci ne s'ouvre pas. A l'arrivée à New-York, Torchy est félicitée et reçoit un chèque pour tous ses efforts. Elle en profite pour annoncer son mariage avec Steve….
 
Comme Torchy emprunte le zeppelin "Hindenburg" pour traverser l'Atlantique, son voyage se situe donc avant le 6 mai 1937, date de sa destruction par le feu à Lakehurst (NJ). Le film ne nous dit pas quel moyen de transport Torchy utilise, une fois arrivée à Manille. Le China Clipper s'arrêtait en effet, au début, aux Philippines (comme montré sur une carte), le trajet Manille-Hong-Kong devant se faire en bateau. En juin 1936, il atterrissait à Macao (colonie portugaise) en face de Hong-Kong, ce qui entraîna les Anglais à l'autoriser, quatre mois plus tard, à se poser  dans la colonie britannique, sous la pression des hommes d'affaires locaux.
 
En 1936, on pouvait, pour 2.465 $­­­, faire le tour du monde par les airs, en une vingtaine de jours (théoriquement), selon le trajet suivant :
 
-New York-Francfort (3 jours) avec le "Hindenburg";
-Francfort-Londres avec le service "spécial Zeppelin" en Junkers;
-Londres-Hong-Kong (9 jours) avec les avions d'Imperial Airways : De Havilland DH.66 Hercules, entre Londres et Athènes, puis hydravion Short S.17 "Scipio", entre Athènes et Alexandrie, puis Handley Page HP-42 Hannibal entre Alexandrie et Karachi; Armstrong Whitworth AW.15 Atalanta, entre Karachi et Penang, enfin, De Havilland DH. 86, entre Penang et Hong-Kong.
 
Après, il fallait prendre le Martin 130 "China Clipper" de la PAA pour s'envoler vers Alameda (San Francisco), atteint sept jours plus tard (escales à Guam, Midway, Hawaï). Puis, on prenait un Boeing 247 d'United,  pour rejoindre New-York en dix neuf heures. Un voyage pas tout à fait simple, sans doute éprouvant, mais on avait le temps d'apprécier les escales (pas moins d'une vingtaine) et le paysage, malgré les turbulences, vu la faible altitude de vol. Dès 1937, la mise en service d'hydravions Short Empire par les Imperial Airways raccourcira notablement le temps de trajet entre Londres et Hong-Kong.

Les avions du film :

Le film fut tourné en partie au Grand Central Air Terminal de Glendale, avec la participation de la compagnie American Airlines. On voit ainsi au sol, le Douglas DST-144 (c/n 1496, NC16002) "Flagship Illinois" mis en service en 1936. Cet avion apparaîtra aussi dans "Flight angels" (1940). En mai 1942, il fut réquisitionné par l'USAAF et devint un C-49E (s/n 42-56103). Rendu à American Airlines en juin 1944 avec le nom "Flagship Airfreighter", il fut cédé en 1947, à la société "Interamerican" qui le loua à "Airborne Transport Inc.". Cet avion disparut corps et biens dans la nuit du 28 décembre 1948, lors d'un vol entre San Juan (Porto Rico) et Miami, avec ses 32 occupants. On ne retrouva aucune épave et l'accident reste inexpliqué. Au décollage, cet avion est remplacé par un DC-2, et en vol, par une maquette du même modèle.
 
Le reste des rares scènes aériennes est constitué d'extraits de bandes d'actualité où l'on voit l'embarquement à bord du Martin 130 China Clipper sur l'hydrobase de la PAA d'Alameda, puis son envol dans la baie de San Francisco (sans doute lors du vol inaugural). Plus tard, le dirigeable LZ 129 "Hindenburg" sort de son hangar à Friedrichshafen, puis, on voit le dirigeable américain USS "Macon" ou "Akron", au dessus des vergers de la Californie. …Rappelons qu'à l'arrivée du "Hindenburg" à Lakehurst, ce sont les Douglas DST d'American Airlines, partenaire de l' "American Zeppelin Transport Co.", qui assuraient la navette entre Lakehurst et New-York.

 
En studio, on a reconstitué de façon relativement précise, le salon, les coursives et une chambre du dirigeable. Notons cependant que les nuages semblent défiler un peu vite aux fenêtres du salon, alors que le Hindenburg ne dépassait pas 125 km/h….

 
Christian Santoir
 

 *Film rare


FLYAWAYBABY.jpg



 


Date de création : 22/02/2010 : 22:38
Dernière modification : 15/11/2013 : 13:30
Catégorie : - Films
Page lue 3793 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !