Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 144 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

UNE FILLE DANS L'AZUR
CAROLINE FABRE
 

Année : 2002
Pays : France
Genre : aventures
Durée : 1 h 40 min.
Couleur

Réalisateur : Marc RIVIERE
Scénario : Nicole JAMET, Pierre-Jean REY

Principaux acteurs:
Charlotte BECQUIN (Caroline Fabre), Jean-Michel TINIVELLI (Nicolas), Bénédicte DELMAS (Anne), Cédric DELSAUX (Bruno), Olivier MAZAN (Adrien).

Musique : Caroline PETIT
Photographie : Mário BARROSO
Producteur : Alain PANCRAZI
Compagnie productrice : TF1
 
Avions :
-Eurocopter SA365N Dauphin
-Super Etendard SEM
-Grumman E2C Hawkeye
-Breguet Atlantic (en arrière plan)
-Nord 262E  (en arrière plan)
-Super Frelon SA321G


Notre avis :

Ce téléfilm, paru en janvier 2002, est le second du titre "Une fille dans l'azur" qui avait remporté un certain succès. Alors que le premier traitait du délicat problème des femmes dans l'armée, celui-ci s'intéresse aux jeunes des "quartiers", un problème de plus en plus d'actualité… Il s'agit ici de leur réinsertion dans la société, par l'Armée.

Claire Borotra qui ne voulait pas s'abonner à une série cède ici la place à une jeune actrice, Charlotte Becquin, dans le rôle principal. Le tournage se déroula pendant cinq jours sur le porte-avions nucléaire "Charles de Gaulle", en exercice en Méditerranée., mais aussi sur les bases de Saint Mandrier et de Hyères.


Le lieutenant de vaisseau Caroline Fabre effectue son jogging habituel à proximité de la base aérienne de Hyères. C'est alors qu'elle aperçoit un homme en civil au comportement étrange. Celui-ci pénètre dans la base en sautant par dessus la clôture. Caroline en informe immédiatement le capitaine Nicolas Perri, responsable de la sûreté. Puis, elle retourne à ses activités : former les jeunes recrues, des têtes brûlées surnommées les «mômes du Bronx», des "ECD", ou engagés de courte durée, en contrat de réinsertion dans la Marine Nationale. Lorsque des ampoules de morphine disparaissent de la trousse de secours de l'un des hélicoptères, les soupçons se portent sur l'un des nouveaux venus, Bruno. Caroline qui est née dans la même cité que lui, prend sa défense.car elle connaît sa motivation et son envie d'embarquer à bord du porte-avions "Charles de Gaulle". Elle cherche à persuader Nicolas de l'innocence de son protégé, ce qui n'est pas facile, car tout l'accuse. Bruno qui se dit innocent finit par faire le mur et quitter la base. Caroline en vient à penser que c'est un certain Karim qui l'a fait accuser à sa place. Elle va l'interroger sur le "Charles de Gaulle", mais elle apprend qu'il pourrait s'agir d'un autre, l'ECD Laurent, embarqué à bord du "Siroco" où justement on l'envoie pour enquêter sur un accident d'hélicoptère suspect, pour lequel un chef mécanicien est accusé. Elle s'aperçoit que c'est Laurent le coupable; il se venge ainsi des brimades que ce mécanicien lui fait subir. C'est alors que le navire est appelé pour secourir un camp de vacance, situé sur une île grecque, victime d'un tremblement de terre. Caroline y part avec son groupe d'intervention et emmène Laurent, très réticent. Néanmoins, il se rend utile et sauve un enfant tombé dans un ravin. Pris de remord, il avoue, dans l'hélicoptère qui le ramène au "Siroco", que c'est lui qui a fait accuser Bruno. Celui-ci sera réintégré dans la Marine et pourra réaliser le rêve de sa vie, embarquer sur le Charles de Gaulle.

Caroline appartient à la flottille 35F, dissoute le 1er octobre 1998, puis reformée le 1er octobre 1999, issue de la fusion entre la flottille 33F (dont on parle dans le premier film) et l'escadrille 23S, spécialisée dans le sauvetage en mer; elle est basée à Saint Mandrier avec un hélicoptère en détachement à Hyères-Palyvestre.

Le film nous offre quelques vues du tout nouveau porte-avions nucléaire français le "Charles de Gaulle" (R91), mis en service en 2001, et du non moins nouveau TCD (Transport de Chalands de Débarquement) "Siroco" mis en service en 1998. Ce film comme le précédent, est une vitrine de la Marine nationale et a dû provoquer quelques vocations, sans doute chez les jeunes filles, plus que chez les "jeunes" des cités....

Ce deuxième épisode d'"Une fille dans l'azur" est moins bon que le premier, comme il fallait peut être s'y attendre, et fait un peu "Caroline et les garçons"…D'autre part, l'histoire se concentre trop sur l'enquête quasi policière menée par Caroline, au détriment des scènes aériennes.


Les avions du film :

Caroline et un élève atterrissent sur la base de Hyères, sur la piste 05, avec un Eurocopter SA365N Dauphin n° "24" (s/n 6024) qui y est affecté. Plus tard, on voit le Dauphin SA365 F avec le numéro "318" (s/n°6318), un des trois Pedro basés sur le "Charles de Gaulle" et chargés de la sécurité des pilotes.

Sur le porte-avions on assiste à plusieurs catapultages et atterrissages de Super Etendard de la flottille 11F dont les n° 24, 25, 51, 62. Entre 1999 et 2000, la 11.F participa à la majorité des essais d'aviation du porte-avions "Charles de Gaulle". Le 2 octobre 2000, la flottille perçut les premiers SEM standard 4 capables d'assurer une mission supplémentaire, la reconnaissance tactique à moyenne et basse altitude. Le 1er décembre 2001 fut marqué par le départ sur alerte du porte-avions dans l'océan Indien pour l'opération Héraclès, sur l'Afghanistan.

On ne voit, lors d'essais, qu'un catapultage et un appontage d'un Dassault Rafale M, un des deux qui venaient d'être livrés à la Marine. On aperçoit également rapidement un Grumman E2C Hawkeye sur le pont; le CDG en emporte normalement trois.

A Hyères, en arrière plan, on remarque un Breguet Atlantic et d'autres aéronefs vénérables comme le Morane Saulnier n° 66 appartenant au ERCE/10S (Escadrille de Réception de Convoyage et d'Expérimentation) devenu en septembre 2001, le CEPA/10S, après sa dissolution. Il y a également un Nord 262E de la flottille 28F (surveillance maritime et entrainement des jeunes pilotes), un type d'appareil en fin de potentiel, retiré du service actif le 31 juillet 2009, quarante deux ans après sa réception….

Enfin, les touristes de l'île fictive d'Illistra sont évacués à bord de Super Frelon SA321G.



Christian Santoir

*Film rare
 
CAROLINEFABRE.jpg





Charlotte Becquin et Jean-Michel Tinivelli sur le PAN "Charles de Gaulle"

Mots-clés associés

Date de création : 04/10/2010 : 17:14
Dernière modification : 06/01/2011 : 21:29
Catégorie : Fiches de film - TVFilms
Page lue 6647 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !