Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
SKY RAIDERS




Année : 1941
Pays : Etats-Unis
Genre : aventures
Durée : 12 épisodes de 19 min. chacun
Noir et blanc

Réalisateurs : Ford BEEBE, Ray TAYLOR
Scénario : Eliot GIBBONS, Clarence Upson YOUNG, Paul HUSTON

Principaux acteurs :
Donald WOODS (Capitaine Bob Dayton / John Kane), Billy HALOP (Tim Bryant), Robert ARMSTRONG (Lieutenant Ed Carey), Eduardo CIANNELLI (Felix Lynx), Kathryn ADAMS (Mary Blake), Jacqueline DALYA (Innis Clair), Jean FENWICK (la comtesse Irene), Reed HADLEY (Caddens).

Photographie : Jerome ASH, William A. SICKNER
Producteur : Henry MacRAE
Compagnie productrice : Universal pictures

 

Avions :
-Fairchild 24W-9, c/n W-101, NC18688
-Phillips 1-B Aeroneer, c/n 1, NX16075
-Monocoupe 90 c/n 526, NC192K (images d'archives)
-Fairchild D71  c/n 646, NC9174 (idem)
-Spartan 7W, c/n 7-W12, NC17613 (idem)
-Fairchild 24C-8C c/n 2689, NC15346
-Sikorsky S-45
-Kellett KD 1
-Autogiro (Pitcairn) AC-35 c/n J-91, NX70
-Bell YFM-1 Airacuda



Notre avis :

Les studios Universal tournèrent 137 séries entre 1914 et 1946, les plus connues étant Tarzan, Flash Gordon, mais aussi "The phantom of the air" (1933), "Tailspin Tommy" (1934). "Sky raiders" sortit en salle en avril 1941, six mois avant l'attaque de Pearl Harbour qui allait entraîner les USA dans la seconde guerre mondiale. Avec les événements se déroulant en Europe, les Etats-Unis se préparaient à la guerre, malgré les déclarations de leurs dirigeants. Des séries telles que celle-ci, étaient de bons indicateurs de l'état d'esprit du public américain.

Le titre de ce feuilleton dont chaque épisode était projeté en matinée, le samedi, ne doit pas être confondu avec le film "The sky raiders" (1931), ni avec "The sky raider" (1928), ayant pour vedette l'as français, Charles Nungesser.


L'ancien as de la Grande Guerre, le capitaine Robert Dayton, a fondé la compagnie "Sky Raiders Inc." qui travaille pour la Défense nationale et qui vient de construire un avion de chasse révolutionnaire. Cet avion a attiré l'attention de Felix Lynx, le chef d'un réseau d'espionnage agissant aux USA et qui désire s'emparer de l'avion pour le vendre à une puissance étrangère. Mais à peine les espions ont-ils mis la main sur l'appareil, qu'il est détruit par accident ! Ils décident alors de kidnapper Dayton, mais ce n'est qu'à la troisième tentative qu'ils y parviennent, grâce à la complicité d'une aviatrice célèbre, la comtesse Irene. Mais l'avion qui emmène Dayton se crashe et on le croit mort. Les espions le remplacent par son sosie, Kane, mais Dayton, qui a survécu, a tout vu. Il décide de rester caché dans son chalet de montagne, car il veut démasquer le cerveau de l'opération. Il avertit sa secrétaire, Mary Blair et son assistant, Ed Carey. Kane livre le nouveau prototype à ses complices. Mais il a été aperçu par Mary et Dayton; ce dernier se parachute à proximité du hangar secret où l'avion va être dissimulé. Pendant ce temps, Mary et Tim Bryant, le jeune protégé de Dayton, suivent Kane qui retourne au repère de ses comparses, en ville. Un peu plus tard, Dayton peut ainsi se rendre dans leur appartement et avoir une explication avec son double. La bagarre tourne mal, et Kane se tue en tombant du haut de l'immeuble. Bob Dayton demande à Tim et à Mary de ramener l'avion sur la côte californienne. Mais ce retour est perturbé par de très mauvaises conditions météo qui mettent plusieurs fois leur vie en danger. Le chasseur de "Sky Raiders" est finalement accepté par l'Armée, qui s'intéresse, en outre, au viseur de bombardement mis au point par la firme. Les essais doivent avoir lieu à Hawaï. Les espions ayant appris cette nouvelle, grâce à une secrétaire à leur solde, ils tentent d'intercepter l'hydravion qui emmène Dayton, Mary et le général Fletcher. Ils parviennent à le faire à amerrir, alors qu'il est en feu; mais un garde-côte survient et les force à abandonner la partie. Les essais du viseur sont un succès; Dayton et Mary reviennent à Los Angeles. Alors que les espions tentent de les kidnapper, sur une petite route de montagne, la voiture des malfrats heurte de plein fouet un camion et ils sont tous tués. Dayton va pouvoir enfin être tranquille et se consacrer à sa future épouse, Mary….


Cette petite série ne brille pas par son scénario, ni par son originalité. Comme d'habitude, les avions y percutent des montagnes, des voitures plongent dans des ravins, on y échange force coups de poings. Les espions, commandés par une femme fatale (ce qui est plutôt rare dans un serial), usent de la menace, du chantage, du kidnapping, sans jamais arriver à se débarrasser du héros, vraiment inoxydable, qui survit à deux crashs graves avec quelques égratignures seulement. Le script comporte beaucoup de maladresses et l'affaire du sosie est une ficelle un peu grosse. On s'aperçoit, par hasard, que Mary Blake, la secrétaire sait non seulement piloter un bureau, mais aussi un bimoteur…. Une des dernières scènes qui montre l'attaque du Clipper d'Hawaï par un autre hydravion, en pleine nuit, par mauvais temps, est aussi fort peu vraisemblable, mais l'authenticité est le moindre souci des réalisateurs.

Les espions, les "ennemis de l'intérieur" comme ils sont appelés, dont le chef, Lynx, a un vague accent étranger, ne sont jamais clairement définis. Le personnage de la "comtesse Irène", une célèbre aviatrice venue aux USA en mission de "bonne volonté", pourrait avoir été inspiré par la Freiin (baronne) Vera bon Bissing, une allemande qui concourut contre Hélène Boucher, lors d'une compétition de voltige, au meeting de Villacoublay, en octobre 1933. Elle était membre du parti nazi, ce qui d'ailleurs, ne l'empêcha d'être emprisonnée, un temps, dans son propre pays.

Le tournage eut lieu sur plusieurs aéroports de Los Angeles; on reconnait ainsi le Metropolitan Airport et l'Union Air Terminal de Burbank; mais les bureaux de "Sky Raiders Inc." sont situés à Mines Field. Les scènes en extérieurs sont réduites au maximum et le film fait appel à de nombreux bouts de documentaires, projetés sur des transparents. Bien que l'on voit beaucoup d'avions dans ce genre de séries, centrées sur l'aviation, peu ont été utilisés par le tournage.


Les avions du film :

L'avion personnel de Bob Dayton est un Fairchild 24W-9 (c/n W-101, NC18688). Construit en 1939, cet avion appartenait à la compagnie Fleet Flying Services basé à Clover Field, Santa Monica. Il est de nos jours immatriculé dans le Nord Dakota. Le cockpit, reconstitué en studio, est totalement faux, car beaucoup trop grand, avec des manches dignes d'un trimoteur et même une porte au fond de la cabine !

Mais l'avion le plus intéressant est le rare Phillips 1-B Aeroneer (NX16075) avec "XPT" marqué sur la dérive, pour Experimental Primary Trainer. Cet avion à train fixe, propulsé par un moteur de 145 chevaux, n'avait rien du chasseur miracle qu'on nous présente et n'arrivait pas à la cheville du Curtiss P-40 ! Mais son constructeur aurait bien voulu, comme Dayton, le vendre à l'Armée, comme avion d'entrainement primaire…Cependant, sa conception (biplace côte à côte) n'eut pas l'heur de plaire aux militaires. Il fut alors vendu à la MGM qui le loua pour les tournages. On voit cet appareil dans plusieurs épisodes et sous tous les angles.

Fairchild et Phillips ne sont filmés qu'au sol. En vol, ils sont remplacés par des maquettes dont les évolutions sont plus que fantaisistes ! Parfois on a substitué aux maquettes, lors du  montage, des bouts de films montrant des avions à peu près similaires. Ainsi, juste après avoir décollé, le Fairchild 24 de Dayton est remplacé par un Monocoupe 90 (NC192K) voire, par un Fairchild D71 (NC9174), quand il va percuter la planète. Quand le Fairchild de Bob Dayton est attaqué, en l'air, par un Spartan 7W (NC17613), ce dernier se transforme en une maquette de Lockheed Orion qui devient un Ryan ST (à train fixe) lors de certaines de ses évolutions, pour redevenir une maquette de Lockheed Orion, immatriculée "NR12222", comme l'Orion de Paul Mantz. Le Fairchild 24W de Dayton est parfois doublé par le Fairchild 24C-8C (c/n 2689, NC15346) du même Mantz….

Quand la comtesse Irène se livre à quelques acrobaties avec son Fairchild 24, celui-ci devient un Stinson R, puis, un Stinson SM8, à l'atterrissage, et enfin un Lockheed Vega, quand il arrive au parking.

Pour se rendre à Hawaï, Dayton et Mary embarquent dans un Sikorsky S-45 qui se transforme en Martin M.130 (maquette) en l'air. Il est attaqué par une maquette de Grumman J2F Duck. On a eu aussi recours à une maquette de Douglas DC-2, quand Dayton vient au secours de Mary et de Tim qui se sont posés en pleine montagne.

Ces morceaux de pellicules collés bout à bout, extraits parfois d'autres films (comme "Pirates of the skies" des mêmes studios), en disent long sur le travail des monteurs et de l'économie de moyens avec laquelle ces séries étaient fabriquées. Il fallait aussi que le spectateur moyen soit vraiment peu familier des aéroplanes et des terrains d'aviation, ou très peu observateur.

Les autres avions du feuilleton sont vus également sur des extraits de documentaires. Cela commence avec le générique qui montre des formations entières de bombardiers Martin B-14 (1933), Northrop A-17 (1935) et Douglas B-18 "Bolo" qui était, en 1941, le bombardier standard de l'USAAC. Ces avions ne virent jamais les combats et ce fut tant mieux pour eux et leurs équipages, vu leurs faibles performances….

Le premier épisode montre des rangées de Lockheed Hudson Mk.1 tout neufs, prêts à être exportés en Grande-Bretagne et sortant de l'usine Vega de Burbank dont on a quelques vues aériennes, avant qu'elle ne soit entièrement camouflée, après la déclaration de guerre au Japon. On voit également une chaîne de montage de Boeing B-17C, ainsi que l'aile d'un Boeing 307B (N19905) en construction.

Lynx accueille, au Grand Central Air Terminal de Glendale, une de ses complices qui descend d'un Douglas DST d'American Airlines. Les espions se déplacent avec un autogire biplace en tandem, Kellett KD 1 qui leur permet d'atterrir directement sur la terrasse de leur appartement. En vol, il se transforme en Autogiro (Pitcairn) AC-35, un modèle avec cabine (NX70), unique en son genre.

A la fin du film, le "bombardier" qui essaie le nouveau viseur, à Honolulu, est un Bell YFM-1 Airacuda, un bimoteur pas tout à fait adapté à ce rôle, car c'était en fait un chasseur "lourd", armé de deux canons de 37 mm, destiné à escorter les bombardiers. Mais il volait moins vite que les nouveaux B-17. …En janvier 1942, les treize appareils livrés étaient réformés.

Enfin sur le tarmac de "Mines Field", en arrière plan, on observe de petits avions de tourisme de l'époque : Luscombe 8, Taylorcraft BF…...


Christian Santoir


 

Episodes :

- 1. Wings of Disaster
- 2. Death Rides the Storm
- 3. The Toll of Treachery
- 4. Battle in the Clouds
- 5. The Fatal Blast
- 6. Stark Terror
- 7. Flaming Doom
- 8. The Plunge of Terror
- 9. Torturing Trials
- 10. Flash of Fate
- 11. Terror of the Storm
- 12. Winning Warriors!

 


*Série en vente sur amazon.com


 
SKYRAIDERS.jpg

 

Mots-clés associés

Date de création : 13/10/2010 : 10:27
Dernière modification : 16/10/2010 : 16:24
Catégorie : - Séries
Page lue 5274 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !