Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

PARADIS HAWAÏEN
 Vo. Paradise, hawaiian style



 
Année : 1966
Pays : Etats-Unis
Genre : comédie musicale
Durée : 1 h 31 min.
Couleur
 
Réalisateur : Michael D. MOORE
Scénario : Allan WEISS, Anthony LAWRENCE

Acteurs principaux :
Elvis PRESLEY (Rick Richards), Suzanna LEIGH (Judy Hudson), James SHIGETA (Danny Kohana), Donna BUTTERWORTH (Jan Kohana), Marianna HILL (Lani Kaimana), Irene TSU (Pua), Linda WONG (Lehua Kawena), Julie PARRISH (Joanna), Jan SHEPARD (Betty Kohana), John DOUCETTE (Donald Belden).


Musique : Joseph J. LILLEY
Photographie : W. Wallace KELLEY
Producteur : Hal B. WALLIS
Compagnie productrice : Paramount Pictures

Avions :
-Douglas DC-8-21
-Bell H-47J-2 Ranger s/n 1850, N73202
-Bell 47G-2A s/n 2697, N73207
-Cessna C.182 s/n 33332, N5332B
-Aeronca 7AC Champion

Notre avis :

Après le film "Blue Hawaï" (1961), Elvis Presley récidive avec cette comédie tournée, comme dit dans la chanson du générique, à "Hawaï USA", autrement dit dans un paradis touristique qu'on ne saurait confondre avec Tahiti, vu le nombre de palaces à l'hectare et la hauteur des bâtiments. Le tournage eut lieu à Honolulu, mais aussi dans l'île de Kauai (Hanalei Plantation Resort), de Maui (Sheraton Hotel) et dans la baie de Kona (Hawaï). On a ainsi un large aperçu de la beauté des îles hawaïennes, dont ce film constitue un vrai dépliant touristique. Elvis y joue le rôle d'un pilote de ligne au chômage qui monte une petite compagnie charter, ses nombreuses copines travaillant dans différents hôtels, lui servant de rabatteuses.

En 1965, le tourisme commençait à sortir d'Oahu surpeuplée, pour s'étendre sur les autres îles de l'archipel, jusqu'ici préservées. Une île proche, comme Kauia, au relief escarpé, ne pouvait bien se visiter qu'en hélicoptère et le film fait, en quelque sorte, une publicité à peine voilée pour ce nouveau genre de promenade. Aujourd'hui, une dizaine de compagnies d'hélicoptères opèrent sur l'île. La ballade en hélico y est devenue une attraction incontournable….

Greg "Rick" Richards, un pilote de ligne, vient de se faire licencier, non pour des raisons professionnelles, mais parce que sa vie privée agitée a des répercussions fâcheuses sur son service. …Il décide de créer un service d'hélicoptère à Hawaï, pour promener les touristes, avec son ami Danny Kohana qui possède déjà une petite compagnie d'avions taxi. Rick compte sur ses copines qui travaillent dans plusieurs hôtels, pour lui trouver des clients. Un jour qu'il emmène des chiens en promenade dans son hélicoptère (!), ceux-ci se battent dans le cockpit et Elvis manque de percuter la voiture d'un agent de la FAA, en promenade avec sa femme ! Sa licence est suspendue. Danny recrute une secrétaire, Judy Hudson, et il lui demande de se faire passer pour une femme mariée, afin que Rick, un coureur infatigable, la laisse tranquille. Un jour que Rick va pique niquer sur une plage isolée avec une de ses conquêtes, Lani, celle ci cache la clé de contact de l'hélicoptère pour passer plus de temps avec lui ! Le lendemain Danny, très inquiet, part à la recherche de Rick; il le retrouve, mais il ne croit pas un mot de cette histoire de clé égarée. Il repart furieux, mais quand Rick revient au terrain, Danny n'est pas encore rentré. Bien qu'il ait reçu la notification de suspension d'un mois de sa licence, il repart aussitôt, pressentant qu'il est arrivé quelque chose à Danny. Il trouve en effet son hélicoptère accidenté; Danny est blessé à une jambe. Une fois à l'hôpital, Danny se réconcilie avec Rick. Ce dernier va plaider sa cause auprès de l'agent de la FAA, sa compagnie étant en danger avec Danny alité, et, lui, interdit de vol. L'agent, dont la femme est à l'hôpital pour soigner un choc nerveux provoqué par Rick, n'est pas mécontent d'être un peu seul et se trouve mieux disposé envers lui. Moyennant des excuses, Rick pourra bientôt récupérer sa licence. Lors d'un grand luau (dîner spectacle) avec ses amis, il se trouve confronté à ses multiples conquêtes qu'il a toutes trompées ! Il s'enfuit avec Judy et découvre qu'elle n'est pas mariée…...


Ce film où Elvis se comporte comme un coq dans une basse cour, est d'une niaiserie affligeante, avec plein de filles brunes, d'origine non contrôlée, de scènes pour enfants et de chansons que le "King" s'est sans doute empressé d'oublier... "Paradis hawaïen" fut tourné avec l'aide du Centre Culturel Polynésien. Ce centre inauguré en 1963, est censé représenter toutes les facettes de la culture polynésienne d'Hawaï à Samoa, en passant par les Marquises et Tahiti, mais on se demande, en voyant le village maori "authentique" et les danses " typiques", qui semblent réglées par Hollywood, s'il n'est pas été conçu, en fait, par Disneyland…. Seul point positif de ce paradis aseptisé, quelques belles vues, prises d'hélicoptères, des principaux sites touristiques de l'île de Kauai et de Maui.


Les avions du film :

Rick débarque à Hawaï dans un Douglas DC-8-21 d'United Airlines, puis, il se rend chez son ami Danny sur un aéroport qui était, en réalité, celui de Torrance, au sud de Los Angeles. On y voit de très nombreux petits avions de tourisme : Cessna 150, Beech Bonanza, Piper J3, Forney Aircoupe.…

L'hélicoptère piloté par Rick est un Bell H-47J-2 Ranger (s/n 1850, N73202). Cet appareil continuera sa carrière cinématographique sur le continent. Il sera accidenté en août 1969 à l'atterrissage lors d'un tournage, dans le Colorado. On le retrouve plus tard dans une série télé "The FBI" (1974-épisode "The escape"). En décembre 1988, il fut vendu à une compagnie australienne (VH-NHR). On remarquera la particularité du Bell 47-J2, dont la console du tableau de bord est décalée sur la gauche du pilote, assis au centre de la cabine, qui jouissait ainsi d'une vue exceptionnelle. Les trois passagers étaient assis derrière lui, sur une banquette.

La "Danrick Airways" a un deuxième Bell 47-J2, décoré de façon identique. Le problème est que l'immatriculation de cet hélicoptère, N73207, correspond à un Bell 47G-2A (s/n 2697), un Bell très différent avec le cockpit recouvert d'une bulle et le fuselage non caréné. Cet hélicoptère construit en 1962, est toujours en activité en Louisiane et ne semble n'avoir eu qu'une seule immatriculation...

La décoration de ces hélicoptères (il s'agit d'une décoration d'usine à filets noirs et vert pale) est identique à celle des Bell 47-J2 appartenant au moment du tournage, à la société "Jack Harter Helicopters", la première compagnie locale spécialisée dans la visite des sites touristiques des îles, avec deux filiales basées sur l'île de Kauai : "Kauai Helicopters" disposant de deux Bell 47-J (dont le N73206) et "Garden Isle Helicopters", exploitant un autre Bell 47-J. En 1968, les deux Bell 47 de "Kauia Helicopters" seront remplacés par des Bell Jet Ranger.

Nous émettons ainsi l'hypothèse que les deux hélicoptères du film appartenaient, l'un à "Garden Isle" (N73207), l'autre (N73202) à "Kauai Helicopters" qui avait l'habitude depuis 1964, de travailler avec les studios de cinéma, notamment en transportant les équipes de tournage et les acteurs. Un des premiers investisseurs de la compagnie fut Raymond Burr (alias Perry Mason, "L'homme de fer"). Le slogan commercial de la Danrick Airways, "Come fly with us" (vu sur une photo accrochée sur le mur du bureau de Judy) est le même que celui de "Jack Harter Helicopters". L'appareil de Rick était piloté par James Gavin qui double Rick, quand il n'arrive plus à maîtriser son appareil au dessus des champs de canes à sucre. Son nom apparaît dans le générique.

Le Cessna de l'"Island Charter Airways" de Danny est un C.182 (s/n 33332, N5332B) appartenant en réalité à la société d'avions taxi "Pacific Flight Service Inc." d'Honolulu, créée en avril 1965. Accidenté en décembre 1966, à Halawa (Hi), ce Cessna sera de nouveau endommagé, plus gravement, en août 1968, à Kamuela. Il ne vole plus depuis le début des années 1990.

Enfin, Judy arrive dans un Aeronca 7AC Champion au matricule inconnu.



Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.fr




PARADISHAWAIEN.jpg

PARADISEHAWAIAN.jpg


 
Mots-clés associés

Date de création : 26/11/2010 : 07:22
Dernière modification : 26/11/2010 : 07:23
Catégorie : - Films
Page lue 3688 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !