Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 146 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

PRZERWANY LOT
(Vol interrompu)




Année : 1964
Pays : Pologne
Durée : 1h. 23 min.
Genre : drame
Noir et blanc

Réalisateur : Leonard BUCZKOWSKI
Scénario : :Jerzy JANICKI, Andrzej MULARCZYK

Acteurs principaux :
Aleksandr BELYAVSKIY (Wowa), Elzbieta CZYZEWSKA (Ursula), Mieczyslaw VOIT (Jet maz), Józef KONDRAT (Ojciec), Helena DABROWSKA (Matka), Jerzy KACZMAREK (Staszek), Wladyslaw KRASNOWIECKI (Ksiadz), Katarzyna LANIEWSKA (Panna Mloda)

Musique : Krzysztof KOMEDA
Photographie : Wladyslaw FORBERT
Compagnie productrice : WFD

Avions :
-Ilyushin Il-18 c/n 182 0049 03, CCCP-75824
-Ilysuhin Il-14P c/n 14 803 017, SP-LNL



Notre avis :

Figure de proue du cinéma polonais, Leonard Buczkowski  tourna entre 1930 et 1964, quatre films d'aviation. Celui-ci est sont dernier et sortit trois ans avant sa mort. Malheureusement s'il commence comme un film sur l'aviation de transport civil, il s'étend beaucoup trop sur les souvenirs d'un pilote soviétique pendant la guerre. Toute l'action se passe finalement au sol…


Un épais brouillard règne sur l'aéroport de Varsovie où les opérations ont cessé. Wowa Mironov, le pilote d'un avion soviétique en partance pour Moscou, bloqué au sol, en profite pour accepter l'invitation d'un camarade polonais au mariage de sa sœur, dans un petit village, non loin de Varsovie. Wowa reconnait alors les lieux. Pendant la guerre, il avait été abattu à proximité et une fille du village, Ursula, avait soigné ses blessures; elle l'avait donné caché alors qu'il était recherché par les Allemands. Au cours de sa convalescence, Wowa et Ursula étaient devenus amants et ils s'étaient juré un amour éternel. Les fermiers qui l'avaient caché avaient été exécutés et il avait finalement été capturé et emmené prisonnier. Les faits, vieux de plus de quinze ans, lui reviennent en mémoire. Il quitte la noce pour aller à la recherche d'Ursula. Il tombe par hasard sur le facteur Svidersky. Il lui parle de la femme qu'il n'a jamais pu oublier. Il comprend peu à peu qu'Ursula n'a jamais reçu ses lettres...C'est alors qu'elle apparaît; c'est l'épouse du facteur ! Chacun a refait sa vie de son coté, bien que leur amour soit toujours vivant. Wowa repart. A Varsovie, le temps s'est levé et il peut redécoller. Ursula entend son avion passer au-dessus de sa maison…


Ce drame psychologique, somme toute assez banal, qui se déroule le temps d'une escale, aurait pu s'appeler "QGO sur Varsovie" (aéroport fermé). Le contrôleur annonce à un avion de la Sabena une visibilité horizontale de 200 mètres (catégorie IIIa en ILS), un minimum guère pratiqué, a l'époque, par les avions de ligne.

Bien que le principal personnage soit un pilote de ligne, les trois quart du film sont consacrés à l'idylle d'Ursula et de Wowa, les avions n'intervenant qu'au tout début et tout à la fin du film. Dommage !


Les avions du film :

Le principal avion du film est un Ilyushin Il-18 de l'Aeroflot. Cet appareil est appelé par le contrôleur "705824" alors que les matricules des avions soviétiques ne comprenaient que cinq chiffres. Ce pourrait être l'Il-18V CCCP-75824 (c/n 182 0049 03), un appareil construit en 1962. Il eut une vie assez courte, car il fut entièrement détruit lors d'un l'atterrissage sur l'aéroport de Magadan (Extrême-Orient), le 3 août 1964, donc, peu après le tournage. L'avion est filmé sur le parking et au décollage. On a aussi quelques bonnes vues de la cabine et du cockpit. Ce dernier est très peuplé avec cinq hommes d'équipage : pilote, copilote, radio, navigateur et mécanicien, ce dernier se tenant entre les pilotes, pour mieux manœuvrer les manettes de "ses" moteurs (ce qui devait être un peu frustrant pour les pilotes..).

En vol, l'Il-18 est remplacé par une maquette dont la décoration est légèrement différente de son modèle (elle a aussi trop de hublots…).

A coté de lui, au sol, on voit un Ilysuhin Il-14P de la LOT (Polskie Linie Lotnicze). Cet avion (c/n 14 803 017, SP-LNL) faisait partie d 'un lot de six appareils, achetés, en décembre 1957, à la RDA, où ils avaient été construits par VEB Flugzeugwerke de Dresde. En 1964, il fut transformé pour accueillir trente deux passagers. La compagnie polonaise s'en sépara en juillet 1973, et il fut cédé à l'Union soviétique où on perd sa trace.

En arrière plan, dans le brouillard, sur le tarmac de l'aéroport de Varsovie, on distingue un Vickers Viscount.

Wowa est abattu la nuit à bord d'un Polikarpov Po-2, que l'on distingue très mal à cause de la fumée et des flammes. Ce biplan fut construit en Pologne sous l'appellation "CSS-13", jusqu'en 1959.


Christian Santoir

*Film à télécharger sur le net.




 

PRZERWANY LOT.jpg


Date de création : 18/02/2011 : 06:06
Dernière modification : 18/02/2011 : 06:06
Catégorie : - Films
Page lue 2654 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !