Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 143 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

 
THE DISAPPEARANCE OF FLIGHT 412





Année : 1974
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée : 1 h 12 min.
Couleur

Réalisateur : Jud TAYLOR
Scénario : George SIMPSON, Neal R. BURGER

Acteurs principaux :
Glenn FORD (Colonel Pete Moore), Bradford DILLMAN (Major Mike Dunning), David SOUL (Capitaine Roy Bishop), Robert F. LYONS (Capitaine Cliff Riggs), Guy STOCKWELL (Lieutenant Colonel Trottman), Greg MULLAVY (Lieutenant Tony Podryski), Stanley Bennett CLAY (Sous-lieutenant Ferguson), Jonathan LIPPE (Smith), Jack GING (Green).

Musique : Morton STEVENS
Photographie : Robert B. HAUSER
Producteur : Gerald L. ADLER
Compagnies productrices : Cine Films Inc., Cinemobile Productions

Aéronefs :
-Grumman G-1159 Gulfstream II
-Sikorsky H-34
-Lockheed C-130 Hercules (en arrière plan)
-Lockheed C-141 Starlifter (en arrière plan)


Notre avis :

Ce téléfilm fut programmé à la télévision américaine en 1974. Bien que ce soit a priori un film d'aviation, les avions n'apparaissent qu'au début, et les trois quarts du film se passent au sol, dans des bureaux…Le film commence par un documentaire montrant un ovni au-dessus de l'île de Santa Catalina, en avril 1966, puis une voix off nous indique que des milliers de gens ont vu le même genre de choses, ailleurs. Donc, les ovni existent indubitablement... Ce film sortit six ans avant la parution du livre de Charles Berlitz "The Roswell incident", qui allait accréditer la thèse du film : l'USAF nous cache des choses et persécutent ceux qui ont vu des ovnis. Les principaux personnages du film sont joués par Glenn Ford, abonné aux téléfilms depuis 1970, et David Soul, qui pilote ici un biréacteur, qu'il troquera l'année suivante, pour un coupé Ford Gran Torino, rouge et blanc, dans la série télé "Starsky et Hutch".


Le film commence sur une base de l'USAF, Whitney AFB, située dans le sud californien, et où se trouve une petite unité d'entraînement de radaristes, commandée par le colonel Moore. Un avion piloté par le capitaine Bishop (Soul/Hutch..) est chargé de tester un nouveau radar aéroporté. Alors que l'avion prend de l'altitude, la station radar au sol repère trois échos non identifiés sur son écran. L'avion est averti, et son radar repère également les trois échos situés 40 000 pieds plus haut ! Aucun contact visuel ne peut cependant être établi. Deux chasseurs sont envoyés à la rencontre de ces objets inconnus. Ils rejoignent l'avion radar, le dépassent et entrent dans un nuage; mais ils n'en sortent pas ! Ils se sont simplement évanouis. Dans un base abandonnée du désert californien, Deager Base, des hommes débarquent d'un hélicoptère. Ce sont des gens des services secrets de l'Armée. Il sont chargés d'interroger l'équipage de l'avion radar qui a assisté en direct à l'incident. Ils lui ordonnent d'atterrir à Deager. Puis, l'équipage est interrogé pendant des heures sur ce qu'il a vu, ou cru voir, en essayant de le persuader qu'il n'a rien vu ! A la base, le colonel Moore s'inquiète de la disparition de son avion. Après avoir interrogé plusieurs radaristes, il en conclut que son avion est quelque part dans le désert, sur une ancienne base de la seconde guerre mondiale. Avec son adjoint, il se rend vers ce terrain abandonné, à l'insu de ses supérieurs, dont l'attitude lui semble suspecte. Il rencontre le chef des services secrets qui l'informe qu'il lui rendra ses hommes quand leur débriefing sera terminé. Ces derniers, épuisés, signent tout ce qu'on veut, pour en finir ! De retour à la base avec ses hommes, Moore va voir son supérieur, un général qui a supervisé l'enquête. Celui-ci lui explique que le gouvernement a décidé de tenir secret toute l'affaire, dont l'accident des deux chasseurs, afin de ne pas provoquer la panique parmi la population. Il lui conseille également de ne pas s'occuper de choses qui le dépassent... Le colonel Moore n'aura pas d'avancement, et partira bientôt à la retraite.


Que les autorités militaires américaines aient mis un voile sur les questions concernant les ovnis, est, en 2009, une histoire banale, maintes fois exploitée dans les films, outre Atlantique. Ce film sortit seulement deux mois après le Watergate, à une époque où les films sur la "théorie du complot" se multipliaient à un rythme élevé. Suite à l'attitude ambiguë des autorités sur le sujet, de nombreux Américains croient fermement, aujourd'hui, que l'USAF est en possession de soucoupes volantes et de leurs pilotes extra-terrestres, quelque part dans le Nouveau Mexique ! Et quand on croit cela, on croit aussi que le 11 septembre 2001, c'est la CIA, l'USAF ou les services secrets israéliens, qui ont dynamité le World Trade Center, et que le Pentagone a été touché par un missile lancé par un avion de l'USAF !


Les avions du film :

Le vol "412" est un des 258 Grumman G-1159 Gulfstream II construits, un avion civil, propulsé par deux réacteurs Rolls Royce Spey. Il est revêtu pour l'occasion des couleurs de l'USAF, avec un matricule fictif "A-75412", pour le faire ressembler à un VC-11 militaire. Il va sans dire que ce film, qui fait passer les généraux de l'USAF pour de petits cachottiers, n'a pas reçu l'aide de l'Armée…. Le problème est qu'en 1974, l'USAF n'avait pas encore de Gulfstream II, seul les Coast Guards et la NASA en étant équipés. Aucun radar ne fut monté sur cet appareil, mais certains Gulfstream II servirent, à l'étranger, à calibrer les aides à la navigation. A partir de 1983, l'USAF acquerra sur le marché civil des Gulfstream III.

L'équipe des enquêteurs atterrit sur la base abandonnée de Dieger, d'un hélicoptère Sikorsky H-34, sans aucune marque, comme il se doit, pour des service secrets.

Derrière le colonel Moore, sur la base fictive de Whitney AFB, on voit, au début du film, plusieurs Lockheed C-130 Hercules avec les codes AG et VC sur la dérive. Un Lockheed C-141 Starlifter, passe devant.

Pour le reste, le film utilise des bouts de documents filmés. On y voit un Grumman A6A "Intruder" de la VMA-AW (All Weather)- 242 ("The Bats"), basée à l'époque sur la base des Marines d' El Toro (Ca.), fermée en 1999. Juste après, des McDonnell F-4B "Phantom" des Marines (code "WH" de la VMFA-542 "The Tigers") sont vus au décollage. Ces vues datent d'avant 1972, date à laquelle cette unité fut rebaptisée VMA 542 et rééquipée avec des AV-8A "Harrier". En vol, les Phantom sont remplacés par deux Grumman F9F Panther... Plus tard, le général montre au colonel Moore la photo des épaves de ces avions. On y reconnaît la queue d'un Lockheed F-104 ! Les ovnis ont donc de curieux effets sur leurs poursuivants.



Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr

DISAPPEARANCE.jpg



 

Mots-clés associés

Date de création : 28/05/2011 : 08:12
Dernière modification : 29/05/2011 : 07:01
Catégorie : - TVFilms
Page lue 3766 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !