Recherche
Recherche
Fiches de film

Articles cinéphiles

Liens

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 116 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2014
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.aeromovies.fr/data/fr-articles.xml

Le WICHITA FOKKER
Une vraie bête de scène




La fin de la Seconde Guerre mondiale avait déversé sur le marché américain de grandes quantités d’avions et de moteurs. Les Curtiss Jenny et les moteurs OX-5 étaient disponibles à des prix sacrifiés. Mais au début des années vingt, les Jenny et autres Standard avaient atteint leurs limites et on cherchait à fabriquer de nouveaux avions avec de meilleures performances. Ainsi naquit la Travel Air Inc. en janvier 1925 à Wichita (Kansas) fondée par Clyde V. Cessna, Walter H. Beech et Lloyd Stearman, trois noms qui devaient peser lourd dans l’industrie de l’aviation dite "légère". Le premier Travel Air dessiné par Lloyd Stearman vola en mars 1925. C’était un biplan à trois places, avec des ailerons et un gouvernail équilibrés, et une structure en tubes d’acier soudés comme le Fokker D.VII de la Grande Guerre.
 
WICHITAFOK_01.jpg
WICHITAFOK_01A.jpg
Photo 1 & 1a. En haut, le Fokker D.VII (© Lafayette Foundation) et au dessous le Travel Air : un petit air de famille...
(© Beech Aircraft Co.)

Cet avion marqua la fin des vieux Jenny. Ayant des performances supérieures, bien qu’il utilisât le même moteur OX-5 au début, il fut adopté par tous les pilotes cascadeurs, mais plus question de se promener sur les ailes, en équilibre. La vitesse était non seulement supérieure mais il n’y avait pas beaucoup de "ficelles" pour s’agripper. Cet avion servit donc à la voltige, et, alors qu’avant, la vedette c’était l’homme "sur" l’avion plutôt que dedans, la vedette passa à l’avion et à son pilote dans le cockpit. Il devint la monture de tous les grands pilotes cascadeurs d’Hollywood : Frank CLARKE, Frank TOMICK, Dick GRACE, Paul MANTZ, Art GOEBEL...

Le biplan de Travel Air sous ses différentes versions, participa à plus d’une quarantaine de films, de 1929 à nos jours. Il n’est dépassé que par son frère, le Stearman, qui fut produit pendant beaucoup plus longtemps. La production des Travel Air à l’usine de Wichita ne s’étendit, en effet, que de 1925 à 1931.

C’est dans "Hell’s angels" qu’apparaissent le premiers "Wichita Fokker". Pour son film Howard HUGHES ne trouva que six ou sept vrais Fokker D.VII ce qui n’était pas suffisant pour le projet qu’il avait. Le Travel Air avait une certaine ressemblance avec le Fokker D.VII du fait de ses mâts d’ailes en N, ses ailerons compensés débordants largement du plan supérieur et de son gouvernail compensé de la même façon, en forme d'oreille d’éléphant. Mais la ressemblance s’arrêtait là. Si les premiers Travel Air avaient un train à essieu fixe, les modèles suivants furent équipés de roues indépendantes et le capot moteur n’avait pas de radiateur frontal mais ventral (du moins sur les versions équipées de moteur en ligne). Ce fut l’équipe des cascadeurs de Caddo Field qui lui donna ce nom de "Wichita Fokker" que les Travel Air gardèrent pendant plusieurs années dans les milieux aéronautiques californiens.

Dans "Hell’s angels" on utilisa donc les Travel Air 2000 à moteur OX-5, et 3000 à moteur Hisso (Hipano Suiza construit sous licence aux US), mais seuls ces derniers furent finalement retenus, ayant plus de puissance. Otto et Wally Timm dont les ateliers étaient installés à Glendale firent les transformations nécessaires. La place avant fut condamnée par une tôle et on installa deux mitrailleuses sur le capot.

WICHITAFOK_02.jpg
Photo 2. ci-contre :
Les Wichita Fokker de "Dawn patrol"
(© Frank TOMICK)










WICHITAFOK_03.jpg
Photo 3. Les Wichita Fokker de "Ace of Aces" (© Garland Lincoln)


Dans "Men with wings" de William A. WELLMAN (1938), on remodela le capot moteur des Travel air 3000 en installant un radiateur factice, et un faux essieu fut placé entre les roues, comme sur le vrai Fokker.

Il semblerait qu’aucun Wichita Fokker n’ait survécu, bien que de nombreux Travel Air volent encore aujourd’hui. Le dernier film où on en vit (en dehors des images de "Hell's Angels") fut "Lafayette escadrille" avec les avions de Paul MANTZ et de Frank TALLMAN. Ces avions avaient un radiateur frontal factice et un axe d’hélice situé au milieu.


WICHITAFOK_04.jpg
Photo 4. Un Wichita Fokker à moteur Ranger de Frank Tallman (© K.O. Eckland)


Filmographie :

-Hell’s angels (1930) Caddo Productions
-Young eagles (1930) Paramount
-Dawn Patrol (1930-1938) First National/Warner
-The Last flight (1931) First National
-Heartbreak (1931) Fox
-The lost squadron (1932) RKO
-Sky devils; (1932) United Artists
-Ace of Aces (1933) RKO
-Devil’s dogs of the air (1935) Warner Bros
-Men with wings (1938) Paramount
-Lafayette escadrille (1958) Warner

Les films utilsant les images de "Hell’s angels" :

-Lilac time/Love never dies (1928) First National
-The Flying fool (1929) Aywon Film Co.
-Cock of the air (1932) United Artists
-Today we live (1933) MGM
-The white sister (1933) MGM
-Crimson romance (1934) Mascot
-Hell in the Heavens (1934)Fox
-Suzy (1936) MGM
-Ace Drumond (1936) Universal
-Stunt pilot (1939)Monogram
-Army surgeon (1942) RKO

Bibliographie :

-BISSONETTE Bruce [1996] "Travel Air, a photo history". Destin, Aviation Heritage, 102 p.
-PHILLIPS Ed [1982] "Travel Air. Wings over the prairie". Eagan, Flying Books, 126 p.
-WOODMAN Harry [1980] "Wichita Fokker" Paris, Le Fana de l’Aviation n° 132, pp 56-60


Christian Santoir

Date de création : 05/04/2007 : 18:32
Dernière modification : 17/10/2010 : 18:31
Catégorie : - Avions
Page lue 408 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !